mai 062010
 

En me baladant rue Neuve Tolbiac, près des Frigos dans le 13ème arrondissement, je suis tombé sur une liane agrippée au grillage longeant la rue avec d’énormes boutons floraux d’aspect très exotiques. En y regardant de plus près, j’ai découvert les fleurs de cette belle plante grimpante quelques mètres en contrebas : une bignone (Bignonia capreolata).

Paris au printemps

Les Frigos vus de la rue Neuve Tolbiac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Paris au printemps

Boutons de Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Les boutons sont vraiment énormes, teintés de rouge. En m’approchant pour plonger mon regard à travers le grillage, en contrebas dans l’espace longeant les Frigos, j’ai aperçu les fleurs caractéristiques de cette belle bignone.

Paris au printemps

Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Très précoce pour une liane exotique acclimatée dans Paris, surtout après le rude hiver que nous avons eu. Je savais que cette espèce fleurissait au printemps plus dans le Sud, mais pas dans Paris. Même si l’endroit semble protégé et bien ensoleillé, la rusticité de cette liane est confirmée.

Paris au printemps

Boutons de Bignonia capreolata, Les Frigos (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Cette plante grimpante a un feuillage vert foncé, semi persistant et coriace. Le froid peut teinter les feuilles de rouge. Les jeunes feuilles sont plus claires, presque jaune vert. La liane peut atteindre une hauteur de 10 mètres et même beaucoup plus. La floraison débute en mars ou avril dans les régions clémentes et se prolonge jusqu’en juillet. Les fleurs parfumées forment des grosses clochettes rouge orangé à l’extérieur, jaune à l’intérieur, avec une gorge rouge orangé.

Il faut l’installer en plein soleil, contre un mur où elle trouvera un support pour grimper. Elle développe des vrilles qui lui permettent de se hisser toute seule sur un grillage ou un treillage. Les premières années, il est prudent de protéger la souche et la base de la plante.

mai 022010
 

Difficile de manquer l’immeuble Accenture sur la promenade Jules Isaac dans le 13ème arrondissement de Paris, non loin de la Bibliothèque François Mitterrand. Mais je n’avais jamais remarqué l’immense glycine qui occupe un renfoncement dans la façade de l’édifice. En pleine floraison, c’est du grand spectacle !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Une imposante glycine aux fleurs blanc pur. Une liane qui grimpe sur six étages !

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Plante grimpante en ville

Glycine dans le renfoncement de la façade de l'Immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac (Paris 13ème), mai 2010, photo Alain Delavie

Quand on parle du grand développement et de la vigueur des glycines, ce pied en est un bel exemple.

Floraison printanière dans Paris

Les grappes de fleurs blanches de la glycine de l'immeuble Accenture, Promenade Jules Isaac, Paris 13ème, mai 2010, photo Alain Delavie

Avez-vous repéré d’autres glycines dans la capitale ?

mar 032010
 

Accrochée à un support en forme de coeur ou d’arceau, avec des fleurs telles des étoiles divinement parfumées : il n’est pas étonnant que cette plante grimpante, grande dame de Madagascar, soit pourtant si appréciée dans nos intérieurs. Les fleuristes et les jardineries vous en proposent en ce moment.

Plante fleurie d'intérieur

Potée de jasmin de Madagascar (Stephanotis floribunda), photo Office Hollandais des Fleurs

Le Stephanotis est un des nombreux symboles du bonheur. Ses tiges et ses feuilles coriaces sont robustes, mais ses fleurs, qui demandent de l’attention, sont vulnérables et délicates. Cette plante volubile est habituellement conduite sur un tuteur, mais les anticonformistes lui laisseront la liberté de prendre de l’ampleur et pourront ainsi obtenir un résultat spectaculaire, même en appartement. Ses lianes miniatures, de couleur verte, ont la faculté de s’accrocher sans complexe à n’importe quel support à leur portée : cordons, tringles à rideaux, dossiers de chaise, etc…

Le Stephanotis, également appelé jasmin de Madagascar (où il pousse naturellement) entre traditionnellement dans la composition des bouquets de mariée. S’il n’est guidé dans une forme spécifique, il se déploie alors en longues guirlandes, qui, rassemblées, font penser à un voile nuptial. Mais ce sont surtout ses fleurs blanches, cireuses, et de forme étoilée qui semblent sortir d’un conte de fée : il émane de ces petites trompettes une senteur qui évoque un mélange de jasmin et de lys, un parfum qui surprendra en permanence, et qui fera oublier les quelques caprices de cette plante exigeante.

Pour rendre heureux votre jasmin de Madagascar :

  • Emplacement : un endroit aéré et éclairé, à l’abri du soleil direct.
  • Température : 20°C environ.
  • Arrosage : pendant sa floraison, cette liane exubérante apprécie d’être bien hydratée, sans pour autant laisser l’eau stagner dans le pot. Le jasmin de Madagascar n’aime pas beaucoup le changement. Une fois en place, ne tournez plus le pot, car un Stephanotis que l’on vient de changer de position laissera tomber ses boutons.
  • Attention : la floraison de cette plante persistante et volubile n’est pas toujours facile à obtenir. Pour qu’elle ait lieu, il faut lui faire subir une période de repos en hiver. Conservez-la durant ces mois plus sombres dans une pièce fraîche et claire, et diminuez fortement les arrosages (attendre que la terre du pot soit complètement sèche en surface avant d’arroser).
  • Si vous voyez apparaître une grosse masse verte après la floraison, ne vous inquiétez pas ! Il s’agit tout simplement d’un fruit, qui mettra de longs mois pour arriver à maturité et libérer ses graines. Mais cela reste exceptionnel dans nos intérieurs.

Bon à savoir :
– Le Stephanotis était la plante favorite de Marilyn Monroe : elle en aimait tellement le parfum qu’elle en fleurissait toute sa maison.
– Le jasmin de Madagascar entre dans l’élaboration de certains parfums tels que Night of Fancy (d’Anna Sui) ou Love of Pink (de Lacoste), mais sa fragrance naturelle reste inégalée : plus subtile, plus chaleureuse et surtout plus durable.

fév 152010
 

Radicalement différent des hybrides à grandes spathes colorées qui nous sont plus fréquemment proposés dans les points de vente de jardinage, cet anthurium grimpant offre un feuillage découpé très élégant.

Plante verte d'intérieur grimpante

Anthurium polyschistum, Aracées, photo Alain Delavie

Je l’ai découvert l’été dernier en parcourant le magasin Jardiland de Cap-Malo (35). Je ne pouvais alors pas l’acheter car je voyageais en train et les potées étaient d’une belle taille. Ô combien je regrette car je trouve cette plante verte vraiment très originale et belle. Une Aracée de plus que je mettrai bien dans ma collection…

Plante verte d'intérieur grimpante

Feuille découpée d'un Anthurium polyschystum, Aracées, photo Alain Delavie

Il est surnommé anthurium à feuilles de cannabis. La ressemblance des feuilles certainement, car les fleurs chez cette espèce sont constituées d’une spathe verte. Pas très spectaculaire, curieuse plutôt…

Plante verte d'intérieur grimpante

Spadice d'un Anthurium polyschystum, Aracées, photo Alain Delavie

Les pieds proposés dans le commerce sont cultivés sur un tuteur mousse d’environ 1 m à 1,20 m, comme certains philodendrons ou pothos (Scindapsus). Cet anthurium n’est pas le plus facile à cultiver . C’est même une beauté végétale exigeante : lumière forte sans soleil direct, forte hygrométrie et arrosage à l’eau douce non calcaire. Mais bon, je le trouve, je le prends !!!

fév 142010
 

Les petits pots d’hoyas-coeurs sont des cadeaux bon marché pour la Saint-Valentin, mais aussi pour les collectionneurs de ces plantes succulentes trop rares dans le commerce. Cherchez bien et vous trouverez peut être ces trois variétés, qui diffèrent par la couleur des feuilles.

Cadeau de Saint-Valentin

Boutures de feuilles d'Hoya kerrii et de ses variétés panachées, photo Alain Delavie

Car ces petits coeurs sont en fait des boutures de feuilles d’une espèce particulière d’hoya, Hoya kerrii, piquées dans de la tourbe. Quand les potées ne sont pas placées dans un endroit chauffé et très lumineux, voire un peu ensoleillé le matin, les feuilles peuvent rester telles quelles très longtemps, pendant des mois. Mais dans de bonnes conditions de culture, les boutures finissent par donner des nouvelles pousses, de grandes lianes à palisser ou à laisser retomber. Mais il ne faut pas être pressé…

Si vous n’en trouvez pas près de chez vous, il y en a chez Tropicaflore.

En attendant, je vous souhaite une très belle et douce Saint-Valentin, avec beaucoup d’amour autour de vous !

oct 142009
 

Les baies et les fruits décoratifs sont un des grands plaisirs et charmes de l’automne. Comme ces superbes perles brillantes de l’ampélopsis (Ampelopsis brevipedunculata var. elegans).

Bleu turquoise, vert jade, violet vif… Un festival de couleurs qui s’accorde à merveille avec le doré du feuillage. Une belle vigne-vierge, qui pousse aussi bien en pot qu’en pleine terre…