juin 052013
 

Calystegia hederacea 'Flore Pleno' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Je cultivais ce liseron du Japon (Calystegia hederacea ‘Flore Pleno’) sur l’un des balcons de mon précédent appartement parisien, il y a quelques dix ans maintenant. Mais je ne l’avais pas replanté après mon déménagement car bien que cultivé, ce liseron est une belle peste très envahissante qui a vite faite de coloniser toute sa potée ou sa jardinière. Comme un liseron sauvage ! Mais j’aime trop ses petites fleurs doubles en pompons rose doux. Depuis quelques semaines, je l’ai donc accueilli dans une potée où il me sera facile de le contrôler. Malgré le printemps froid, il pousse bien et commence à s’agripper à la rambarde du balcon.

Calystegia hederacea 'Flore Pleno' sur mon balcon, Paris 19e (75)

Feuillage, port, aspect général d’un liseron, dans un jardin, la confusion avec les mauvaises herbes tant redoutées est facile. Il n’y a guère que la floraison qui rappelle que ce liseron du Japon est bien une plante vivace grimpante cultivée pour ses fleurs décoratives qui se succèdent tout au long de l’été. Dans le sol, les racines de cette espèce sont aussi traçantes que celles des liserons sauvages. C’en est même impressionnant, je n’en revenais pas quand j’ai défait la grande jardinière où je cultivais un seul pied. Les filaments blancs des racines faisaient tout le tour du contenant pourtant volumineux (80 cm de longueur). Il y avait des mètres de racines ! Il est donc prudent de maintenir cette plante dans une potée dont elle ne pourra pas s’échapper. À priori, je ne devrais pas avoir de problème, mais je vous raconterai…

juin 022013
 

Iris Nelly Tardivier, création Cayeux, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Baptisé le 23 mai dernier alors qu’il était encore en boutons, cette nouvelle variété d’iris des jardins créée par Richard Cayeux se laisse désormais admirer dans les parterres situés près du Bassin de l’Octogone dans le Jardin des Tuileries (Paris 1er).

Iris Nelly Tardivier, création Cayeux, Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Cette belle variété a été baptisée en hommage à Madame Nelly Tardivier Henrot, ancienne directrice des jardins du Louvre et des Tuileries, qui est décédée en 2011 alors qu’elle préparait avec ardeur le quadricentenaire de la naissance d’André Le Nôtre.

Continue reading »

juin 022013
 

Érable du Japon et pulsatilles dans le parc Alsace, Levallois, Hauts-de-Seine

Association inattendue et peu fréquente d’un érable du Japon et d’un tapis d’anémones pulsatilles défleuries maintenant. Mais la finesse des deux feuillages et des fruits échevelés donne un heureux mariage.

Érable du Japon et pulsatilles dans le parc Alsace, Levallois, Hauts-de-Seine

juin 022013
 

Bordure d'heuchères, parc de la Planquette, Levallois, Hauts-de-Seine

C’est la première fois que je vois une bordure composée uniquement d’heuchères ‘Caramel’ que je connaissais plutôt en potée ou jardinière. Je dois admettre que cette variété porte vraiment bien son nom !

Bordure d'heuchères, parc de la Planquette, Levallois, Hauts-de-Seine

Les feuilles naissantes ont une teinte plus orangé cuivré, mais en s’élargissant, elles prennent la couleur qui a valu le nom de cette heuchère devenue célèbre en quelques années seulement. Une teinte douce et lumineuse à la fois.

juin 022013
 

Touffe de trèfle effeuillée par les pigeons ramiers sur mon balcon, Paris 19e (75)

Quelle ne fut pas ma surprise il y a quelques jours de découvrir ma suspension de trèfle d’ornement complètement effeuillée. Plus une seule feuille, il ne reste que les pétioles. Je soupçonne un coup des pigeons ramiers qui s’étaient déjà attaqués à plusieurs reprise à ce pauvre pied de trèfle au feuillage pourtant si décoratif. Mais là, ça a été une véritable razzia !

Touffe de trèfle effeuillée par les pigeons ramiers sur mon balcon, Paris 19e (75)

Quand on tond une pelouse, le trèfle est souvent rabattu, mais cela ne l’empêche pas de repartir de plus belle. J’espère qu’il en sera de même pour ma touffe de trèfle. J’ai coupé davantage les pétioles sans feuille sans toucher aux tiges plus fortes. Il n’y a plus qu’à attendre. Et je vais ressortir les pics et tuteurs défensifs pour empêcher les volatiles de se poser près ou sur la jardinière.

mai 292013
 

Delosperma 'Perfect Orange', Pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson, Essonne

Séduit par les petites fleurs d’un bel orange brillant avec un coeur rose, je me suis acheté un pied de ce délosperma lors des dernières Journées des Plantes de Courson. Je l’ai aussitôt installé dans une petite jardinière, sur le rebord de mon balcon, dans la partie la plus ensoleillée. Mais comme du soleil, il n’y en a que très rarement, je ne profite guère de la belle floraison de cette plante succulente qui ne s’ouvre que lorsque le soleil darde ses rayons. Du soleil en pot, oui, mais uniquement quand il fait très beau.

Delosperma 'Perfect Orange', Pépinière Fleurs du Sud, Journées des Plantes de Courson, Essonne

Continue reading »