août 202012
 

Fougère houx (Cyrtomium falcatum), jardin sur le Montjuic, Barcelone en été, Espagne

Cette belle fougère souvent proposée comme plante verte d’intérieur pousse aussi très bien à l’extérieur, en pleine terre dans le jardin ou en pot sur le balcon ou la terrasse. En climat doux, son beau feuillage vernissé n’est pas abimé par les gelées hivernales et les plantes forment alors des touffes plus impressionnantes.

Fougère houx (Cyrtomium falcatum), jardin sur le Montjuic, Barcelone en été, Espagne

Ces belles potées ont été photographiées dans l’un des jardins du Montjuic à Barcelone (Espagne). Malgré la très forte chaleur et la sécheresse de l’air, les fougères sont superbes. Elles ont été placées dans les endroits ombragés bien sûr, ce qu’il faut faire aussi en France. Par contre dans l’appartement, il faut trouver un emplacement très clair, sans soleil direct, mais lumineux, surtout pas dans un coin trop ombragé, la fougère ne pousserait plus et dépérirait.

Continue reading »

août 072012
 

Souci (Calendula), cimetière du Père Lachaise en été

J’ai craqué pour l’orange safran exceptionnel de cette fleur de souci installée dans les massifs d’été du cimetière du Père Lachaise (Paris 20e). Avec en plus un petit côté ébouriffé qui lui donne moins l’air trop régulier d’autres soucis plus classiques qui n’en déméritent pas pour autant.

Une belle couleur pleine d’énergie !

août 072012
 

Tapis de bergénias dans le cimetière du Père Lachaise en été

D’une robustesse à toute épreuve, les bergénias prennent de belles proportions dès qu’ils sont un peu chouchoutés et non pas délaissés comme cela est fréquent. Les pluies printanières et estivales ont profité à ces plantes vivaces que l’on pourrait qualifier d’increvables (si je ne connaissais pas certains qui ont réussi a en faire crever quelques uns) et que l’on relègue souvent dans les endroits les plus ingrats des parcs et des jardins.

Superbe feuillage, un peu grignoté sur les bords, poinçonné plus exactement, certainement du fait de quelques othiorhynques, fréquents dans la capitale, abondants dans les jardinières dont on ne change pas la terre chaque année et difficiles à éradiquer. Mais ces charançons poinçonneurs ne viennent pas à bout d’une belle touffe de bergénias, robustes en diable !

août 062012
 

Tombe recouverte de mousse bien verte, cimetière du Père Lachaise en été

Quand l’été arrive, les mousses bien vertes à la sortie de l’hiver et au début du printemps perdent leur belle aspect en se desséchant, en principe. Mais cette année le temps est tellement humide depuis le printemps que les plantes ne souffrent pas de sécheresse. Les mousses sont splendides, bien vertes comme le montre cette photo prise dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) où de nombreux tombeaux sont couverts de ces végétaux tapissants.

Inutile de vous dire que c’est pareil dans les pelouses un peu humides ou trop ombragées où le gazon doit lutter contre les mousses qui l’envahissent.

août 032012
 

Gros bourdon sur une inflorescence d'échinops à tête ronde (Echinops sphaerocephalus ssp. sphaerocephalus), Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Le bar à pollen et nectar étant ouvert sur la grosse boule de fleurs de ce superbe échinops à tête ronde (Echinops sphaerocephalus ssp. sphaerocephalus), rien d’étonnant à voir défiler abeilles, syrphes et bourdons qui n’ont que l’embarras du choix pour prélever leur nourriture.

Le saviez-vous ?
Les bourdons sont des insectes végétariens.
Les larves et les adultes se nourrissent de nectar, de miel et de pollen. Les larves s’alimentent surtout de pollen, plus riche en protéines, en gras, en sels minéraux et en vitamines, et les adultes absorbent surtout du nectar. La reine mange aussi du pollen pour obtenir les protéines nécessaires à la production des œufs.
Les larves sont approvisionnées par les adultes avec un mélange de pollen et de nectar qui porte le nom de « pain d’abeilles ». Les ouvrières et la reine peuvent aussi nourrir les larves par régurgitation. Il n’y a toutefois pas d’échange de nourriture entre adultes, comme chez l’abeille domestique.

août 032012
 

Echinops ritro 'Veitch's Blue' et Echinacea purpurea, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Un beau festival de pompons, avec deux plantes vivaces rustiques de la même famille, les Astéracées. La boule azurée (Echinops ritro ‘Veitch’s Blue’) et les échinacées (Echinacea purpurea) aiment le soleil, un sol bien drainé mais toujours frais en été. Cette association spectaculaire fait le bonheur des abeilles, des bourdons et autres insectes pollinisateurs.

Echinops ritro 'Veitch's Blue' et Echinacea purpurea, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Echinops ritro 'Veitch's Blue' et Echinacea purpurea, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Ces deux plantes ont des fleurs volumineuses assez lourdes. Pour alléger la composition, vous pouvez ajouter quelques pieds de gaura ou d’herbe aux écouvillons (Pennisetum villosum).