juin 032014
 

Le « Prix du Jardin de l’Année » organisé par l’Association des journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH) fête cette année ses 10 ans. Pour l’occasion,  l’AJJH organise un grand concours pour tous les amateurs de jardins.

Les Jardins de Séricourt, Jardin de l'Année 2012, AJJH« Prix du Jardin de l’année »
Il est attribué par un jury de journalistes et de photographes. Ces jardins sont sélectionnés parce qu’ils sont singuliers, offrent un intérêt en toute saison, et parce que l’AJJH aime que leurs créateurs-jardiniers aient le désir de les partager avec le public.
L’AJJH, rassemble, depuis 47 ans, 147 journalistes, 152 professionnels et 25 agences de presse.
Botanic et le Salon du Végétal, les deux partenaires de l’AJJH, soutiennent le Prix du Jardin de l’année depuis 10 ans.

Le concours

  • Qui peut jouer ?
    Les blogueurs, les adeptes des réseaux sociaux et les contributeurs à des sites Internet, passionnés de jardin.
  • Comment jouer ?
    Visiter au moins l’un des 25 jardins primés dont les coordonnées sont sur le site internet de l’AJJH. Rencontrer leurs créateurs-jardiniers avant la fin août 2014. Publier (texte et photos) ses impressions sur un blog, les réseaux sociaux ou un site Internet avant le 31 août 2014 en envoyant le lien à contact@ajjh.org.
  • Comment gagner ?
    Les publications les plus attractives seront sélectionnées par un jury* composé de journalistes et de photographes, membres de l’AJJH. Les dix premiers gagneront l’un des dix lots mis en jeu.

(* Le jury est souverain dans ses décisions. Le règlement du concours est disponible sur le site Internet de l’AJJH) Continue reading »

nov 182012
 

Le Prix Saint-Fiacre, Prix des journalistes de jardin, récompense depuis 1971 un ouvrage de langue française, abordant les thèmes du jardin, du jardinage ou ceux du monde végétal. Il reste abordable pour le plus grand nombre : c’est un prix avant tout destiné au grand public. Afin de prendre en compte la diversité des ouvrages sur l’horticulture, le jardinage et la flore, et suivant la richesse des publications de l’année, l’AJJH décerne également des Prix thématiques (mentions) en nombre et à l’intitulé variable. Pour l’année 2012, le lauréat est Le Jardin Perdu de Jorn de Précy (Actes Sud).

Objectifs du prix
Les principaux critères appréciés par le jury sont les suivants :

  •  la qualité du traitement du sujet
  • l’originalité dans le traitement du sujet et/ou sa nouveauté
  • la qualité de son illustration et du support.

Le jury veille par ailleurs à distinguer le travail des maisons d’éditions, quelque soit leur taille ou leur implantation géographique.

Ouvrages concernés
Peuvent concourir les livres de création française de l’année, individuelle ou collective, publiés entre le 1er juin et le 31 mai de l’année suivante. Les traductions ne sont retenues que si elles apportent un éclairage original et d’actualité, encore non traité par un auteur français.

Le Jardin Perdu / Jorn de Précy / Actes Sud

Le Jardin Perdu, de Jorn de Précy, « traduit » par Marco Martella, (Actes Sud)
« Dans notre société actuelle, un livre qui traite de l’esprit du jardin ne peut faire que surprendre et de finir par séduire, s’il est admirablement écrit, intelligent, facile à lire, riche d’enseignements et débordant de poésie… Le Prix Saint-Fiacre 2012 fait partie des livres que l’on garde jalousement avec soi, le temps de tout lire d’une traite ou plutôt de tout déguster. On en reprend des lignes, on se dit qu’on a lu trop vite, qu’on n’a pas bien senti fondre tous les mots. Malgré cela, c’est trop vite quand même qu’on le termine et que l’on découvre le mot de la fin. Surtout, surtout, n’y allez pas tout de go ! Laissez-vous balader aux bras du poète et philosophe qu’est l’auteur, laissez-vous bercer par le plaisir d’imaginer ce jardinier islandais du XIXème siècle qui parle si bien des jardiniers, du jardinage, des jardins, de ceux d’aujourd’hui même, ou plutôt, de ceux qui commencent à voir le jour aujourd’hui. On s’étonne de son esprit d’anticipation, on savoure son esprit tout court, tout en traversant des jardins historiques, des parcs de villes, son jardin… On voudrait retenir sa définition des jardins, du « jardinier-poète », celle du jardinage, sa vision des jardins historiques ou des parcs publics, « la leçon du monde végétal »… Et ce que rappelait son ami philosophe « … les beaux parcs anciens n’étaient pas faits pour les princes mais pour que n’importe qui puisse s’y comporter en prince ». Et puis ceci, pour que les erreurs que nous faisons tous, au jardin, n’entachent pas notre bonheur de jardiner : « C’est toujours bon signe. Cela veut dire que vous avez aménagé votre jardin avec passion, sans prudence, en vous fiant à votre amour plus qu’aux règles de l’art »… On voudrait retenir toutes les phrases de ce livre de Jorn de Précy, « traduit » par Marco Martella, qui dit si bien comment approcher le jardin, comment l’appréhender, le démarrer, l’entretenir, le ressentir, l’aimer…, dans quel esprit. Et qui laisse entendre ce que nombre d’entre nous semblent encore vouloir ignorer : si autrefois la nature a conduit à faire les jardins, on sent bien, comme Jorn de Précy avant nous, qu’aujourd’hui, les jardins nous conduisent à la nature. » (Nadia de Kermel, membre du jury du Prix Saint-Fiacre) Continue reading »

sept 052011
 

Le Prix Saint-Fiacre 2011 a été remis en public, lors de la grande fête de la Saint-Fiacre à Orléans (45), dimanche 28 août 2011, à François Morel et Martin Jarrie pour leur ouvrage Hyacinthe et Rose paru aux éditions Thierry Magnier.


Martin Jarrie a peint quarante-huit somptueux portraits de fleurs.

François Morel a écrit, en écho, le portrait de Hyacinthe et Rose, à travers les yeux de leur petit-fils devenu adulte qui se souvient de ses vacances auprès d’eux. Hyacinthe est un communiste bouffeur de curés et Rose une fière bigotte… Presque tout oppose ces deux tempéraments. Mais ils ont une passion commune : les fleurs. Raconter le jardin de ces deux-là, c’est raconter leurs « vies minuscules », faites de petits bonheurs et de grandes luttes, de sérieux et de fantaisie.

Chacun à leur manière, François Morel et Martin Jarrie rendent un magnifique hommage aux fleurs et aux émotions, souvent liées au souvenir, qu’elles suscitent. Un livre exceptionnel.

Hyacinthe et Rose
ISBN 978-2-84420-826-2
Format : 38 x 30,5 cm.
78 pages.
Prix : 33 €

Continue reading »

sept 142009
 

Le Prix Saint-Fiacre 2009 a été décerné le 10 septembre 2009 au Carnet jardinier de Catherine Delvaux, paru aux Éditions Larousse.

Le lauréat du Prix saint Fiacre a été désigné par les cent-cinquante journalistes membres de l’AJJH (association des journalistes du jardin et de l’horticulture) parmi une sélection définitive de douze ouvrages établie par le jury.

Une mention spéciale a été décernée aux Botanistes voyageurs ou la passion des plantes parus aux Éditions Aubanel.

Fondé en 1971, le Prix Saint Fiacre est décerné par l’Association des journalistes du jardin et de l’horticulture (AJJH). Il distingue un ouvrage en langue française traitant du jardin, de l’horticulture ou du végétal au sens large.

Afin de prendre en compte la diversité des ouvrages sur l’horticulture, le jardinage et la flore, et suivant la richesse des publications de l’année, l’AJJH décerne également des Prix thématiques (mentions) en nombre et à l’intitulé variable.
Le jury, présidé par Jean-Michel Groult, est composé de journalistes et de professionnels du livre passant ainsi en revue tous les livres de jardin parus dans l’année. Il soumet chaque année une sélection établie par ses soins aux suffrages de l’ensemble des journalistes de l’AJJH.
Les journalistes du jardin souhaitent ainsi encourager l’activité éditoriale et valoriser les différentes facettes d’une littérature horticole de qualité destinée au grand public. Les principaux critères appréciés par le jury sont les suivants :
– l’originalité dans le traitement d’un sujet et/ou sa nouveauté;
– la qualité de son illustration et la bonne tenue d’un ouvrage ;
– l’approche innovante dont font preuve les éditeurs.

Nommés par le jury, douze ouvrages étaient en lice pour le Prix Saint Fiacre 2009 :
Les affranchis jardiniers – Un rêve d’autarcie de Annick Bertrand-Gillen, Éditions Ulmer.
Une bonne terre pour un beau jardin par Rémy Bacher et Blaise Leclerc, Éditions Terre Vivante.
Les botanistes voyageurs ou la passion des plantes de Lucienne Deschamps, Éditions Aubanel.
Le carnet jardinier par Catherine Delvaux, Éditions Larousse.
Comment louper son jardin sans complexe de Sergio Emilsonn, Éditions Plume de Carotte.
Écorces – Voyage dans l’intimité des arbres du monde de Cédric Pollet, Éditions Ulmer.
L’encyclo à malices au jardin de Lionel Lignard, Éditions Plume de Carotte.
Le guide créatif du Jardin de Jardiland sous la direction de Didier Willery, Éditions Ulmer.
Jouets de plantes Histoires et secrets de fabrications de Christine Armengaud, Éditions Plume de Carotte.
Petite collection d’insectes de nos jardins par Sonia Dourlot, Éditions Larousse.
Le potager en carrés de Anne-Marie Nageleisen, Éditions Ulmer.
Sauvages et toxiques de Marie-Claude Paume, Edisud.

Les précédents lauréats du Prix Saint Fiacre :
2008 : De mémoire de potager de Serge Schall (éditions Plume de Carotte).
2007 : Jardiner durablement par Jean-Michel Groult (éditions Ulmer).
2006 : L’herbier érotique par Bernard Bertrand (éditions Plume de Carotte).
2005 : En vert et malgré tout par Jean-Paul Collaert et Nadia de Kermel (éditions Ulmer).
2004 : Bassins et jardins d’eau – Un art de vivre par Annette Schreiner (Rustica Editions).
2003 : Le latin de mon jardin – Guide futé de 1500 noms de plantes de Diane Adriaenssen (éditions Larousse).
2002 : Promenade dans les jardins disparus de Michèle Bilimoff (éditions Ouest-France).
2001 : Idées de charme pour un jardin de Lucien Cassat et Michel Racine (Rustica Éditions).