jan 152013
 

Photomontage du projet de réintroduction des parterres de broderie et de gazon de la Grande perspective ©Pierre-André Lablaude, architecte en chef des monuments historiques

Patrick Devedjian, Député et Président du Conseil général des Hauts-de-Seine, et Yves Révillon, Vice-président du Conseil général en charge du Patrimoine non scolaire et de la Promenade bleue et des Promenades vertes, ont effectué une visite du chantier de réintroduction des parterres de broderies et de gazon du Domaine de Sceaux, à l’origine conçus par André Le Nôtre.

Cette visite était commentée par Pierre-André Lablaude, Architecte en chef des Monuments historiques et Maître d’œuvre du projet.
Le Conseil général des Hauts-de- Seine s’est fixé pour objectif de valoriser l’histoire des lieux en soulignant cette perspective paysagère majeure et en jouant sur la hiérarchie des parterres, fidèle en cela aux jardins réguliers des XVIIème et XVIIIème siècles.

En 2013, le Conseil général des Hauts-de-Seine célébrera le 400ème anniversaire de la naissance d’André Le Nôtre (1613-1700) avec la restauration des parterres de broderies et de gazon, des conférences, des visites guidées, des spectacles, des expositions.

Le chantier de restauration du parterre de borderies et de gazon en quelques chiffres:

  • 4 hectares réaménagés,
  • 8 mois de travaux,
  • 176 nouveaux ifs de 1,50 m taillés en topiaire,
  • 125 000 buis, soit 6 km de linéaire végétal,
  • 9 600 m2 d’engazonnement.

Continue reading »

jan 052013
 

Vasque aux angelots, Domaine de Versailles (Yvelines) en automne

À l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance, le château de Versailles rend hommage tout au long de l’année 2013 au jardinier de Louis XIV, architecte, paysagiste exceptionnel, mais aussi collectionneur d’art averti, ami et confident du roi dont l’esthétique continue d’inspirer les créateurs du monde entier. Restaurations, expositions et spectacles mettront à l’honneur le génie de Le Nôtre et les jardins de Versailles, son chef-d’œuvre.

Le programme de l’année

Des restaurations, une création, un patrimoine retrouvé
Le bassin et les parterres de Latone, janvier 2013 à avril 2014
Fontainiers, jardiniers, sculpteurs, doreurs… sont mobilisés pour la restauration de la pièce maîtresse du parc. Au centre de la Grande Perspective, le promeneur découvrira les secrets de l’hydraulique, l’art de la taille des topiaires, les gestes et savoir-faire des restaurateurs. Un chantier unique que permet le soutien de la Fondation Philantropia.

Le bosquet du théâtre d’eau, janvier 2013 à avril 2014
Le paysagiste Louis Benech et l’artiste Jean-Michel Othoniel sont invités à réinterpréter le bosquet du Théâtre d’Eau détruit en 1775. Troubles perspectifs, récurrences de rythmes, cette évocation du travail de Le Nôtre donnera repères et dimensions au bosquet disparu qui sera désormais ouvert en permanence. Le visiteur s’engagera dans une promenade dansante ponctuée de haltes à l’ombre de chênes verts, avant d’atteindre une grande clairière de lumière et d’eau.

Le Bassin des Enfants dorés, janvier 2013 à avril 2014
À la croisée des allées du Jardin et à la lisière du Théâtre d’Eau, les huit chérubins de Jules Hardouin-Mansart retrouveront leur jeunesse dorée.

Le retour de deux sculptures monumentales
Persée et Andromède et Milon de Crotone, chefs-d’œuvre de Pierre Puget, reviennent à leur emplacement d’origine, encadrer l’entrée du Tapis Vert. Des moulages, restitués d’après les originaux du Louvre, redonneront ainsi à la perspective des jardins une teinte baroque.

Parterres et perspectives royales
Les jardiniers de Versailles, poursuivant leur travail de reconstitution des tracés dessinés par Le Nôtre, s’attacheront en 2013 à rendre leur splendeur aux parterres de Versailles. En partenariat avec la Ville de Versailles, les allées royales des Mortemets retrouveront leur configuration historique et offriront un nouveau circuit de promenade. Continue reading »

nov 162012
 

André le Nôtre

En 2013, le plus célèbre jardinier français, André Le Nôtre, sera à l’honneur à l’occasion du quadricentenaire de sa naissance. Si son nom est associé plus volontiers à Louis XIV et à Versailles, Le Nôtre fut en fait un parisien qui fréquenta tout au long de sa vie le jardin des Tuileries, où son grand-père et son père avaient travaillé avant lui. Quelles étaient les caractéristiques des jardins parisiens sous l’Ancien Régime ? Ont-elles eu une influence sur la pratique de Le Nôtre et sur l’invention du jardin à la française ? Pourquoi, à partir des années 1760, s’éloigna-t- on de l’univers formel qu’il avait créé, au profit d’autres expériences ? Voici quelques questions auxquelles ce cycle de cours de l’École du Louvre tentera de répondre.

Plan du Louvre

Vendredi 16 novembre 2012
Les jardins parisiens sous l’Ancien Régime : enjeux et spécificités de la capitale.
Guillaume Fonkenell, conservateur du patrimoine, chargé de l’histoire du Louvre, département des sculptures, musée du Louvre.

Vendredi 23 novembre 2012
Jardins royaux du Moyen Age.
Élisabeth Antoine, conservatrice en chef du patrimoine, département des objets d’art, musée du Louvre. Continue reading »

juil 072012
 

Le château de Versailles a choisi Louis Benech associé à Jean-Michel Othoniel pour l’aménagement paysager du bosquet du théâtre d’eau dans les jardins du château de Versailles.

Suite à un concours international lancé auprès de créateurs de jardin pour la restauration du bosquet du Théâtre d’eau, le paysagiste Louis Benech et l’artiste Jean-Michel Othoniel ont été choisis pour leur projet de création contemporaine. Le chantier débutera dès 2013 et sera un nouvel hommage que rendra le château de Versailles à André Le Nôtre à l’occasion du 400e anniversaire de sa naissance.

Le bosquet du Théâtre d’eau, aujourd’hui bosquet du rond vert, se situe au centre de la frange Nord du jardin de Versailles entre le bosquet de l’Étoile et le bosquet des Trois Fontaines. Il a été créé, entre 1671 et 1674, par Le Nôtre, secondé des hydrauliciens Francine et Denis. Les fontaines sont l’œuvre de Le Brun. Conçu à l’origine comme un bosquet à découvrir, le Théâtre d’Eau s’offrait à voir progressivement et jouait sur le secret de la révélation graduelle. Modifié dès 1704, très détérioré par la suite, le Théâtre d’Eau fut détruit en 1775 pour faire place à un dessin d’allées et d’engazonnement, ce qui lui valut son nom de bosquet du Rond Vert.

De forme carrée comme la plupart des bosquets de Versailles, il comprend une partie centrale de 1,5 ha aujourd’hui vide et utilisée comme espace logistique. Or, depuis les tempêtes de 1990 et 1999, une stratégie de requalification du parc de Versailles a été mise en œuvre pour retrouver dans les bosquets une configuration Ancien Régime, à l’exception du Théâtre d’Eau qui verra une création contemporaine se déployer dans la salle centrale.

Louis Benech associé à Jean-Michel Othoniel aménageront la salle intérieure du Théâtre d’Eau formant un carré de 120 m de côté inscrit dans un autre carré de 180 m de côté.

Le projet prévoit dans l’esprit des jardins dessinés par Le Nôtre de tenir compte de l’écologie des lieux, des problématiques de développement durable, d’accessibilité, de coût d’entretien, de sécurité et d’usage impératif de l’eau.

Continue reading »

mar 072012
 

L’Établissement Public du Château, du Musée et du Domaine National de Versailles et la société Jardins du Roi Soleil, filiale du groupe Fort Royal, ont signé une autorisation d’usage et de licence de marque exclusive pour les caisses à orangers du château de Versailles.

Photo Jardins du Roi Soleil

La société Jardins du Roi Soleil bénéficie ainsi d’une licence exclusive d’exploitation en France de la marque « Château de Versailles » pour les caisses à orangers qu’elle produit d’après les caisses dessinées par André le Nôtre au 17e siècle, ainsi qu’une autorisation exclusive d’usage de la marque « Château de Versailles » pour l’international.

Inspirées des modèles originaux de le Nôtre et produites intégralement en France, consolidées par des montants en fonte inaltérable, bâties avec des panneaux en chêne massif soigneusement sélectionné en France, les caisses à orangers des Jardins du Roi Soleil durent plus d’un siècle en extérieur.

Par cet accord, l’Établissement Public de Versailles s’associe à Fort Royal et sa filiale Jardins du Roi Soleil, fleurons de l’artisanat d’art en France, reconnus pour leur démarche d’authenticité et de qualité, dans le respect des traditions les plus anciennes.

Pour Jardins du Roi Soleil, c’est l’occasion de passer du rang de fournisseur privilégié du Château de Versailles au statut de partenaire ainsi que de s’appuyer sur la notoriété exceptionnelle du Château de Versailles.

En 1975, la caisse à oranger « Château de Versailles » fut créée par Jean-François Jiquel à partir des caisses de l’orangerie de Versailles datant de 1820. L’entreprise est depuis lors fournisseur privilégié du Château de Versailles et compte comme clients de nombreux établissements publics et domaines privés en France et à l’étranger. Sept mille caisses ont ainsi été fabriquées depuis la création de l’entreprise. Continue reading »