août 222014
 

Fresque "Coup de chapeau à Paris", Boisrond, rue Lafayette, Paris 10e (75)
Cette grande fresque a été installée en 1989 sur le pignon de l’immeuble situé d’une part au 171 de la rue La Fayette et d’autre part au 4 de la rue de l’Aqueduc dans le 10e arrondissement de Paris, pas très loin de la gare du Nord.

Fresque "Coup de chapeau à Paris", Boisrond, rue Lafayette, Paris 10e (75)
Né en mars 1959 à Boulogne Billancourt, François Boisrond est le peintre de la vie moderne. Dans les années 80, il a inventé avec Hervé Di Rosa, Robert Combas et Rémi Blanchard la figuration libre, un mouvement pictural qui emprunte à la BD, aux graffiti et à la pub.

« C’est un monsieur jovial – sûrement pas parisien – portant costume-cravate, soulevant poliment son chapeau pour me saluer – décidément pas un Parigot – et découvrant ainsi surgissant de son crâne différents symboles de la capitale. » (Harry Bellet, extrait du texte « Les embarras de Paris », publié dans la monographie François Boisrond, Arles, Actes Sud, 2012)

Le personnage représenté sur le côté  de l’immeuble a dans la tête la Seine, ses ponts, Notre-Dame, la place de la Concorde et l’Assemblée nationale, la Tour Eiffel et la Tour Montparnasse.

Et quelques nuages pluvieux au-dessus du chapeau…

août 082014
 

Hautes herbes, Béatrie Guichard, place du Louvre, église Saint-Germain l'Auxerrois, Paris 1er (75)
Située sur la place du Louvre, entre le Domaine du Louvre et l’église Saint-Germain l’Auxerrois, dans le 1er arrondissement de Paris, cette oeuvre d’art contemporain jaillit de terre tout en se fondant dans le paysage. Belle confrontation entre les témoignages du lointain passé de la capitale (le portail de l’église date du XIIIe siècle) et les installations actuelles.

Hautes herbes, Béatrie Guichard, place du Louvre, église Saint-Germain l'Auxerrois, Paris 1er (75)
Cette oeuvre se compose d’un ensemble de tiges d’acier de 2 à 3 m de hauteur, disposées comme une touffe d’herbe. Le haut des tiges est légèrement courbé comme les herbes pliant sous le vent. Chaque tige a un côté doré, l’autre est argenté.

août 072014
 

Coquelicots géants dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75)
Ils sont grands, gigantesques même et ne se fanent jamais… Quand vous arrivez dans le Parc Floral de Paris, vous ne pouvez pas manquer ces fleurs qui ont poussé dans un coin de pelouse, insensibles aux caprices de la météo parisienne très variable cet été.

Coquelicots géants dans le Parc floral de Paris en été, Paris 12e (75) Continue reading »

août 052014
 

Sur-Natures 2014, Miguel Chevalier, Centre d'Arts et de Nature, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)
Le Centre d’Arts et de Nature du Domaine de Chaumont-sur-Loire accueille une installation de l’artiste Miguel Chevalier, pionnier de l’art virtuel et du numérique depuis 1978. Avec une exceptionnelle virtuosité, le créateur utilise le langage informatique comme moyen d’expression dans le domaine des arts plastiques. Dans la galerie de la Cour des Jardiniers, vous pouvez découvrir et admirer un incroyable et luxuriant jardin virtuel.

Ce coin de nature fleurie réinventé est composé d’une dizaine de fleurs différentes aux multiples couleurs. Des plantes filaires, luminescentes, herbacées… Ces fleurs irréelles naissent aléatoirement, s’épanouissent et meurent en fonction de leur code morphogénétique. Elles poussent chaque jour en temps réel et évoluent à l’infini. Grâce à des capteurs de présence chacune de ces fleurs gigantesques réagit au passage des visiteurs. Les plantes se courbent à droite ou à gauche comme sous l’effet du vent pour former des ballets végétaux.

Sur-Natures 2014, Miguel Chevalier, Centre d'Arts et de Nature, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)
Mais les photos ne peuvent que traduire partiellement la magie de ce jardin virtuel aux fleurs mouvantes. Aussi, je vous propose de vivre quelques instants face à cette oeuvre en perpétuelle évolution grâce à une très courte vidéo… Juste pour comprendre, il faut ensuite aller sur place découvrir ces fleurs mouvantes, une expérience unique !

Sur-Natures 2014 from Alain Delavie on Vimeo.
Continue reading »
août 022014
 

Les Cyklops ont investi le Fort d’Aubervilliers à l’occasion du In Situ Art Festival qui s’est achevé en juillet dernier. Ces personnages colorés au gros oeil unique accompagnaient les visiteurs à leur arrivée et pour leur départ.

Potelets, Le Cyklop + MacAdam VHC, Street art, Festival In Situ, Fort d'Aubervilliers, Auvervilliers (93)
Ces potelets anti-stationnement ont été transformés en oeuvre d’art par le street artiste Olivier Hondt, alias Le Cyklop, qui depuis plusieurs années déjà investit l’espace urbain et détourne les potelets métalliques qui peuplent de plus en plus les villes. Une façon de redonner un peu de fantaisie…

Pour suivre les actualités d’Olivier Hondt : www.lecyklop.com

juil 312014
 

Jimmy C, street art, Festival In Situ, Fort d'Aubervilliers, Auvervilliers (93)
Connaissez-vous la « drip painting » ? En voici un bel exemple réalisé par l’artiste australien Jimmy C qui utilise cette technique picturale pointilliste et qui a présenté cette oeuvre dans le Fort d’Aubervilliers à l’occasion du In Situ Art Festival.

La technique de « drip painting » employée par Jimmy C est faite de taches et de coulures de peintures réalisées à la bombe. Un pointillisme inspiré de l’art aborigène et du réalisme figuratif.

Jimmy C, street art, Festival In Situ, Fort d'Aubervilliers, Auvervilliers (93)
L’artiste a peint un paysage urbain, un homme qui marche le long d’un fleuve. La multitude de lignes qui composent le paysage partent du coeur de l’homme.

The Artwork of James Cochran