oct 212012
 

Callicarpa japonica 'Leucocarpa', Pépinières de Beaufort, Journées des Plantes de Courson (Essonne), automne

Moins souvent proposée que les callicarpas à baies violettes, cette espèce (Callicarpa japonica ‘Leucocarpa’) offre à la fois une belle fructification blanche en fin d’été et en automne mais aussi un superbe feuillage automnal jaune pâle très doux et lumineux. Grand raffinement !

Callicarpa japonica 'Leucocarpa', Pépinières de Beaufort, Journées des Plantes de Courson (Essonne), automne Continue reading »

oct 172012
 

Callicarpa avec baies violettes, par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Un des petits plaisirs de l’automne dans les parcs et jardins ! Ce petit arbuste qui passe plutôt inaperçu pendant la belle saison se révèle en automne, quand son feuillage blondit et met en valeur les grappes de petites baies violet vif.

Callicarpa avec baies violettes, par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

On le dénomme l’arbuste aux bonbons, mais il n’est pas conseillé de goûter aux petites perles si voyantes. À toucher avec les yeux et à laisser aux oiseaux qui en auront certainement besoin cet hiver.

Callicarpa avec baies violettes, par un dimanche d'automne pluvieux dans le cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

oct 062012
 

Rameau de pyracantha couvert de baies rouges, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

J’aime les pyracanthas qui poussent en toute liberté, envoyant de part et d’autres leurs rameaux couverts de bouquets denses de fleurs blanches au printemps, puis de petites baies diversement teintées selon les variétés, jaunes, orange ou rouge vif. Les arbustes non taillés sont souvent couverts d’une profusion de fruits arrondis qui font le régal des oiseaux.

Quand on voit cette belle guirlande verte et rouge, on se dit que l’arbuste mérite bien son nom commun de buisson ardent.

déc 192011
 

Baies noires du Sarcococca en fin d'automne

Mon pied de Sarcococca s’est couvert de petits fruits ronds en forme de perle brillantes et noires à maturité. Année après année, la fructification est de plus en plus abondante, pour le plus grand plaisir des merles qui s’en régalent quand la nourriture devient rare.

Baies noires de Sarcococca

De loin, les baies passent inaperçues cachées en partie par le feuillage alors que les grappes sont bien chargées et les fruits bien dodus. Mais les oiseaux les ont vite repérées.

Continue reading »

jan 242011
 

Je vous ai déjà souvent parlé des bambous sacrés (Nandina domestica), mais je ne me lasse pas d’admirer et de photographier ces petits arbustes qui se font remarquer en ce moment avec leurs énormes grappes de baies rouge vif, un rouge qui prend des nuances de plus en plus intenses au fur et à mesure que l’hiver s’avance.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

De loin on repère immédiatement les masses de fruits rouge vif qui apportent des touches de couleur vive dans une profusion de feuillages.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

L’hiver est déjà bien avancé et pourtant les oiseaux ne touchent pas à ces baies, alors qu’ils ont dévoré celles des pyracanthas et des sarcococcas, un peu moins celles des cotoneasters.

Arbuste à feuillage persistant et fruits décoratifs

Massif de bambous sacrés (Nandina domestica), allée du Professeur Jean Bernard, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Feuillage élégant et persistant, port gracieux, dimensions réduites et fruits décoratifs, beaucoup d’atouts pour ces arbustes qui se cultivent facilement et supportent bien la pollution urbaine de même que le manque de soleil, fréquent dans les cours et les rues parisiennes.

jan 012011
 
Arbuste persistant à fruits décoratifs

Le square de la Tour Saint-Jacques est planté de très nombreux bambous sacrés (Nandina domestica). Au coeur de l’hiver, ces petits arbustes persistants offrent des grappes énormes de baies rutilantes qui colorent élégamment le jardin endormi.

Arbuste persistant à fruits décoratifs

Bambou sacré (Nandina domestica) couverts de baies rouges, Square de la Tour Saint-Jacques, Paris 4e (75), fin décembre 2010, photo Alain Delavie

Ces petits arbustes sont réputés porter bonheur à tous ceux qui les plantent. Cette espèce était plantée près des maisons au Japon comme porte-bonheur lors de sa découverte par les occidentaux ( Carl Thunberg dans Voyage en Afrique et en Asie, 1794).
Ils sont donc parfaits pour débuter avec vous cette nouvelle année de blogging et de jardinage.

Une flopée de photos de ces bambous sacrés, prises il y a quelques jours à peine.
Le bambou sacré est le symbole de la purification chez les taoïstes qui le considèrent comme une plante sacrée et le plantent autour de leur temple.
Ces jolis petits arbustes sont aussi dénommés bambous célestes, bambous merveilleux ou bien encore bambous de la Félicité. Tout ce qu’il nous faut pour ce premier jour de l’année !