oct 262010
 

Comme tous les bégonias tubéreux cultivés dehors pendant la belle saison, mon bégonia ‘Papaya’ (en fait un Begonia sutherlandii), entre en repos. Il jaunit de plus en plus et donne des bulbilles à l’aisselle des feuilles.

Bégonia tubéreux

Feuillage jaunissant du bégonia 'Papaya' (Begonia sutherlandii), octobre 2010, photo Alain Delavie

L’arrêt de la floraison et le net jaunissement du feuillage sont les signes avant-coureurs de l’arrêt de la végétation pour ce petit bégonia tubéreux sud-africain. La période devient délicate, il ne faut plus arroser ou presque plus, sinon c’est la pourriture des racines et du bulbe. Et cette année, j’ai de la chance, pas d’attaque d’oïdium, fréquente en fin d’été et en automne.

Bégonia tubéreux

Bulbilles sur les tiges du bégonia 'Papaya' (Begonia sutherlandii), octobre 2010, photo Alain Delavie

L’autre signe du repos imminent, c’est l’apparition de bulbilles, des petits bulbes situés à la base des feuilles, sur les tiges. Ce sont des organes de reproduction végétative de ce bégonia, car chaque bulbille est susceptible de redonner un plant de bégonia au printemps suivant.

Bégonia tubéreux

Bulbille sur la tige du bégonia 'Papaya' (Begonia sutherlandii), octobre 2010, photo Alain Delavie

Je suis plutôt content, car cette année les bulbilles sont assez grosses et bien formées. Je les ai repérées suffisamment tôt pour disposer la potée à l’abri des eaux de pluie et sur le sol, à l’arrière du balcon. Quand le feuillage va s’effondrer et se dessécher, ce sera plus facile pour récupérer celles qui vont immanquablement tomber de part et d’autre.

La difficulté ensuite est de les conserver pendant l’hiver, sans qu’elles se dessèchent trop à l’air libre car ces organes de survie ont peu de réserves et beaucoup se ratatinent au fil des semaines. Je vais peut-être les enfermer dans de la tourbe sèche pour limiter les risques de perte d’eau. Le tout dans une boite hermétique, à la cave ou dans le bac du réfrigérateur. Quand à la potée au repos, s’il ne gèle pas trop fort, je la laisserai sur le balcon, à l’abri. Sinon ce sera la cave.

avr 192010
 

Pour dissuader les pigeons et notamment les gros ramiers de venir squatter ma suspension de bégonias tubéreux récemment installée, j’ai disposé des petites girouettes. Cela semble efficace pour le moment !

Protections anti-pigeons

Suspension demi-lune de bégonias tubéreux avec deux petites girouettes, sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les jeunes pousses des bégonias tubéreux cassent comme du verre, surtout quand elles commencent à pousser et sortir de terre. Certaines ayant déjà beaucoup poussé avant la plantation des tubercules, il fallait donc les protéger coûte que coûte, une tige cassée étant rarement remplacée par une nouvelle avec ces plantes bulbeuses. Comme j’ai déjà trouvé l’an dernier plusieurs fois un gros pigeon ramier bien installé sur la suspension, idéale perchoir (à l’époque la jardinière était plantée de sédums, qui ont été aplatis et brisés menus), j’ai pris les devants en disposant deux petites girouettes en forme d’oiseau, qui tournent et bougent avec le vent.

Elles gênent les éventuels téméraires qui ne peuvent plus facilement se poser sur la jardinière. Et en bougeant, elles font peut-être un peu peu aux volatiles redoutés. Pourvu que ça dure !

juil 122009
 

Reçues fin avril dernier, les minimottes de bégonias Fragrance ‘Apple Blossom’ de Jardin Express ont été plus longues cette année à démarrer. Elles commencent enfin à fleurir.

Première fleur, toujours aussi parfumée !
L’an dernier, les premières fleurs étaient au rendez-vous dès le 27 juin. Trois semaines de retard, il faut dire que la météo a été souvent grise et fraîche.

oct 262008
 

Ca y est les bulbilles sont bien formées sur les tiges du bégonia grandis ssp. evansiana, certaines tombent sur le sol même. Il est temps de faire sa récolte !Ces petits bulbes qui se forment en automne aux noeuds des tiges (au départ des pétioles des feuilles) sont capables de donner des nouvelles plantes l’année d’après, tout du moins pour les plus gros. Dans le sol, les bulbes « mères » grossissent chaque année un peu plus, mais ces petits organes de réserve aériens permettent à la plante de se propager au loin. J’en ai ramassé un fond de main cet après-midi, c’est l’avantage du balcon et du béton où tout se voit. Dans un jardin, c’est plus difficile. L’année d’après, c’est la surprise quand tout redémarre.
Je les ai ressemés aussitôt dans le gros pot de l’hosta. Attention si vous les conservez à l’air libre, ils se dessèchent rapidement. Le meilleur moyen est de les enrober de tourbe blonde.

août 302008
 

La fraîcheur de ces derniers jours a un peu ralenti la vigueur de mes pieds de bégonia tubéreux Fragrance ‘Apple Blossom’. Mais leur générosité est encore impressionnante. Et leur parfum toujours aussi enchanteur. Senteur de rose ancienneLes trois jeunes plants reçus en minimottes et plantés dans une suspension en forme de demi lune ont maintenant envahi et recouvert leur contenant, les lourdes fleurs doubles retombant de part et d’autre.Pour vous faire rêver davantage, voici une potée photographiée hier vendredi chez Jardin Express (Bouvincourt, 80), qui diffuse en exclusivité pour la France cette superbe variété de bégonia tubéreux hybride.Ca donne envie, non ? Et bien il va falloir attendre un peu que le catalogue printemps 2009 arrive (en janvier, c’est bientôt !). Mais ne vous inquiétez pas, je ne manquerai pas de vous faire un rappel quand le moment sera venu !