mar 152011
 

Pour participer à la sensibilisation sur l’importance des relations entre les plantes et les insectes pollinisateurs, le GNIS vient d’éditer un nouveau jeu « milgraines » : Des cultures pour les abeilles.

Depuis plusieurs années, la mortalité des abeilles inquiète. Si les raisons de cette mortalité sont multiples, la qualité de leur alimentation joue un rôle majeur. Les abeilles ont besoin d’une alimentation riche et diversifiée, tout au long des saisons. Apiculteurs et agriculteurs sont attentifs aux ressources en pollen et nectar. Des espaces agricoles peuvent être mis à profit, avec des végétaux permanents ou des cultures de plantes mellifères.

Le jeu « Des cultures pour les abeilles » présente 12 espèces (colza, lotier, luzerne, mélilot, minette, phacélie, sainfoin, trèfles, vesce) pouvant être semées pour la nourriture et la santé des abeilles.

Un jeu d’équipe pour découvrir quelques secrets entre plantes et abeilles.


Le coffret de jeu est composé de boîtes scellées présentant les graines de chaque espèce, de fiches informatives, de 96 cartes questions, d’un plateau de jeu et d’un poster éducatif.

Grâce à ce jeu, petits et grands pourront découvrir l’importance et la richesse de la biodiversité cultivée.

Le coffret contient :

  • 12 boîtes scellées contenant des graines
  • 1 plateau de jeu
  • 1 poster éducatif
  • 16 fiches informatives (plantes et abeilles)
  • 1 fiche règle du jeu
  • 120 cartes : 2 séries de 48 cartes questions et 2 séries de 12 cartes « objectif »
  • 4 pions jaunes
  • 4 pastilles abeilles autocollantes à coller dessus

Prix : 74,00 €

Pour tout renseignement, consultez le site semencemag – espace : ressources – coffrets jeux éducatifs
Jeux pédagogiques Milgraines sur Facebook

juin 182010
 

Dans le cadre de l’année de la Biodiversité, le Réseau Semences Paysannes propose de découvrir gratuitement la biodiversité cultivée : 100 variétés de blés paysans s’exposent au Jardin des Plantes, Paris 5e.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Rouges, blonds, bruns, barbus, ils font partie de ces blés sélectionnés par des générations de paysans. Ni nanifiés, ni raccourcis, ni OGM, ils sont libres de droits de propriété, ils se sèment et se ressèment gratuitement et n’ont pas besoin d’engrais chimiques pour pousser. Ils représentent la diversité des terroirs, la diversité des cultures, l’adaptabilité des plantes et une garantie pour l’avenir.

La biodiversité cultivée est un patrimoine d’une richesse considérable, elle ne peut se concevoir sans des pratiques paysannes respectueuses de la diversité, des écosystèmes et des droits des paysans à sélectionner et échanger leurs plus beaux grains pour les ressemer.

Le modèle agricole dominant, intensif, a largement contribué à la disparition de la biodiversité sauvage : les arbres, arbustes, les fleurs des champs, insectes pollinisateurs qui n’ont pas survécu au machinisme et à la systématique utilisation de produits chimiques. Ce modèle contribue également à la disparition de la biodiversité cultivée : les milliers de variétés paysannes ont été remplacées par quelques variétés hybrides ou standardisées et protégées par des droits de propriété intellectuelle

À l’inverse, des paysans qui conservent et entretiennent la biodiversité, vous proposent de découvrir un échantillon de la grande diversité des blés à travers une exposition vivante. Cette exposition met en évidence la richesse du patrimoine céréalier ainsi que l’érosion du nombre d’espèces de plantes cultivées et, à l’intérieur du nombre d’espèces, du nombre de variétés disponibles.

Céréales

Blés paysans au Jardin des Plantes (MNHN), Paris 5e, juin 2010, photo Alain Delavie

Retrouvez la biodiversité gratuite au Jardin des Plantes le 19 juin : des visites guidées sont organisées par des paysans et des paysans-boulangers qui les font vivre, les cultivent et les boulangent au quotidien, malgré les innombrables obstacles qu’ils rencontrent !
Une exposition visible du 15 mai au 10 juillet.
Visites guidées le 19 juin 2010 : 11 h, 13 h 30 et 15 h 30.

Accès au Jardin des Plantes :
57, rue Cuvier ou 2, rue Buffon ou 36 rue Geoffroy-Saint-Hilaire, place Valhubert, 75005 Paris.
Bus : Lignes 24, 57, 61, 63, 67, 89 et 91.
Batobus : arrêt Jardin des Plantes.
Métro et RER : ligne 5, station Austerlitz; ligne 7, station Censier Daubenton; ligne 10, station Jussieu ou Austerlitz; RER C.
Gare SNCF : Gare d’Austerlitz et Gare de Lyon.
Parking : Parking d’Austerlitz (Verrière), 85 quai d’Austerlitz, 75013 Paris.

La biodiversité, ce n’est pas que la biodiversité sauvage, ça se cultive aussi !
Certains le font au quotidien.