mar 062013
 

Natureparif, l’Agence régionale pour la nature et la biodiversité en Île-de-France, convie les Franciliens à prendre part à une nouvelle enquête sur la mortalité routière des amphibiens pendant leur migration nuptiale, période particulièrement sensible.

Après un long repos hivernal, dès les premières soirées douces du mois de février, les grenouilles, crapauds, tritons et salamandres se réveillent. À la tombée de la nuit, ils quittent leur cachette pour rejoindre au plus vite la mare où ils ont vu le jour pour s’y reproduire. Les premiers arrivés choisissent les meilleures places et ont donc plus de chances de courtiser les femelles. Dans cette course contre la montre, il faut donc prendre le chemin le plus court quitte à traverser une route et prendre le risque de se faire écraser.

L’objectif de cette enquête est de recenser les portions de routes traversées par les amphibiens et d’évaluer l’abondance de ces déplacements afin de mettre en place des dispositifs de franchissement adaptés : crapaudromes ou crapauducs.

À Affaurgis, aux abords de l’étang des Vallées, un crapaudrome existe depuis 1994. Pilote en Île-de-France, il existe grâce au suivi du PNR Vallée de Chevreuse et de nombreux bénévoles. Pas moins de 6000 amphibiens sont sauvés chaque printemps.

Appel à participation
Les amphibiens sont classés en 2 catégories : les crapauds et grenouilles, qui n’ont pas de queue, et les tritons et salamandres, qui eux en ont une. Pour chaque observation, estimez grossièrement le nombre d’individus vivants et morts pour chacune des deux catégories ainsi que la largeur de la route qu’ils doivent traverser. Il vous suffit ensuite de vous connecter au site http://amphibiens.natureparif.fr/ pour saisir vos données. Vous y trouverez également des outils d’identification qui vous permettront d’affiner vos observations.

Tout le monde peut participer !
Conducteurs de nuit, Natureparif compte sur vous : que vous soyez de retour du travail ou en partance pour un diner, vous avez peut être déjà été amené à slalomer pour éviter les grenouilles. Vos observations intéressent Natureparif. N’hésitez pas à faire part de souvenirs plus anciens, que vous ayez déjà vous-même observé ce phénomène ou qu’un tiers vous en ait parlé. Les premiers résultats de cette enquête seront ensuite communiqués au printemps.

mar 022013
 

Potée de campanules sur le stand Botanic, Hall 2, SIA 2013, Paris 15e (75)

Quelques photos prises sur le stand de Botanic dans le Hall 2 du 50ème Salon International de Paris (75) où j’ai été invité hier à l’occasion d’une sympathique journée réunissant de nombreux blogueurs passionnés de jardin et jardinage au naturel. L’occasion de mettre enfin un visage sur des noms connus virtuellement, de découvrir d’autres internautes et de mieux connaître l’actualité de l’enseigne qui présente de nombreux modèles de petits potagers en carré et des bassins bien adaptés au jardinage urbain.

Grosse potée de campanules et arbuste sur le stand Botanic, Hall 2, SIA 2013, Paris 15e (75)

Pourquoi « votre jardin vous le rendra » ?
Au jardin comme ailleurs, on récolte ce que l’on sème. Rien n’est plus profitable, bénéfique et désirable qu’un jardin vivant. Un jardin avec plus de biodiversité pour plus de vie. Pour cela, zéro pesticide et des pratiques de jardinage qui respecte l’environnement. Avec une idée simple à garder toujours en tête : une plante cultivée dans de bonnes conditions se défend toute seule.

Je reviendrai bientôt sur la gamme modulable « Potager malin » que je trouve particulièrement bien pensée et qui offrent de nombreuses possibilités d’agencement afin de répondre à toutes les envies. À suivre !

fév 202013
 

Affiche de la conférence publique "Une libellule dans la ville" le jeudi 21 février 2013

Les libellules, ou odonates pour les plus initiés, comptent parmi les insectes les plus anciens existant encore sur notre planète. Elles ont traversé les temps géologiques et les changements climatiques pour nous côtoyer aujourd’hui jusqu’au cœur même des villes. Cette conférence organisée par Natureparif sera l’occasion de s’intéresser à leur biologie (comment vivent-elles ? Comment se reproduisent-elles ?) et à leur écologie afin de mieux les comprendre.

Les libellules et leur rapport à l’homme
Vous verrez ensuite comment les particularités écologiques de ces insectes permettent à certaines espèces de vivre dans notre capitale où on les retrouve principalement dans les mares. Puis, vous remonterez le fil de la cohabitation entre l’homme et les libellules, et découvrirez d’une part, que les activités humaines les menacent directement et que d’autre part, des efforts sont réalisés pour leur conservation.

Un indicateur d’état de santé de la biodiversité ?
Les caractéristiques des libellules (leur place importante dans la chaine alimentaire et leurs capacités de dispersions notamment) et les menaces qui pèsent sur elles en font de très bons indicateurs d’état de santé des milieux et de l’ensemble de la biodiversité en général. En s’appuyant sur différentes études scientifiques et programmes actuels ou futurs, il sera ensuite envisager comment il est possible de les conserver, et par ce biais, de conserver tout un pan de la biodiversité.

Une conférence pour tout connaître sur les zones humides des villes et de leurs alentours mais aussi de leurs habitantes les libellules !

Infos pratiques
Conférence animée par Martin Jeanmougin, Muséum National d’Histoire Naturelle
Jeudi 21 février de 18h à 20h
Auditorium de la Société Nationale d’Horticulture de France, 84, rue de Grenelle, 75007 Paris.
Métro : ligne 12, station rue du Bac.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles.

jan 162013
 

Logo Natureparif

Après 5 années d’existence, le site Internet de Natureparif qui a reçu près de 125 000 visiteurs en 2012, a été rénové depuis le 15 janvier 2013.

Outil d’information et d’interactivité avec les acteurs de la biodiversité francilienne, il s’adapte ainsi aux nouvelles attentes des membres de l’agence tout en offrant au grand public un éventail de fonctionnalités et de rubriques bien plus large.

Le nouveau site internet de Natureparif place son originalité dans la large place qu’il laisse à l’innovation et à l’interactivité.
De nombreux outils sont à disposition des visiteurs :

  • Des outils de géolocalisation et de cartographie : l’internaute trouve l’information près de chez lui sur le thème qui l’intéresse et la gestion de contenu lui permet de naviguer facilement d’une rubrique à l’autre.
  • Une diffusion de l’information décuplée par les médias sociaux : une application mobile natureparif.fr, un fil twitter, une page Facebook, une chaîne Dailymotion, un compte viadeo…
  • Des outils de recherche optimisés : un annuaire des acteurs de la biodiversité, un annuaire des expositions, un moteur de recherche performant…
  • De nouveaux observatoires :  abeilles, espaces naturels,territoires…
déc 142012
 

NOVA FLORE, semencier spécialiste de l’écologie urbaine fait son entrée en grandes surfaces alimentaires avec FLORE & NATURE. Une gamme de prairies fleuries favorisant la biodiversité. 4 familles seront disponibles : les Amis des jardins, les Spécifiques, les Fleurs de l’été, les Massifs fleuris.

Logo Nova-Flore

Flore & Nature fait son entrée dans les rayons jardins de la grande distribution avec les Prairies Fleuries. Dorénavant, tous les jardiniers amateurs qui souhaitent à la fois un beau jardin et un jardin attentif, peuvent trouver dans leur rayon préféré, quatre nouvelles catégories de prairies fleuries inédites qui associent l’agréable à l’utile. Faire beau et faire bien est désormais un engagement qui détermine le comportement d’achat des jardiniers. Chacun est sensibilisé aux enjeux de la biodiversité et de la préservation de l’environnement, porte une attention toute particulière aux gages d’éco‐responsabilité donnés par les marques.

Ainsi, Flore & Nature développe ses gammes autours de quatre familles de prairies fleuries dont le point commun est d’associer l’esthétique et l’efficacité écologique. Continue reading »