oct 162011
 

Labyrinthe fleuri de Novaflore, parc du Domaine de Courson, automne 2011, Essonne

Grande attraction des trois Journées des plantes de Courson, le labyrinthe fleuri réalisé par la société Novaflore (stand 249) offre un spectacle inhabituel à cette période de l’année, l’automne étant déjà bien avancé. La profusion des fleurs annuelles estivales plonge le visiteur quelques mois en arrière, comme s’il était au coeur de l’été, l’impression étant encore accentuée du fait du soleil radieux et du grand ciel bleu.

Labyrinthe fleuri de Novaflore, parc du Domaine de Courson, automne 2011, Essonne

Labyrinthe fleuri de Novaflore, parc du Domaine de Courson, automne 2011, Essonne

Coquelicots dans le labyrinthe fleuri de Novaflore, Journées des plantes de Courson automne 2011, Essonne

Grâce à un concept ludique, naturel et éducatif, le labyrinthe permet de sensibiliser les visiteurs, en particulier les enfants, aux enjeux de la biodiversité. Le labyrinthe se compose, à la fois de mélanges esthétiques, de fleurs sauvages et horticoles ainsi que de mélanges en faveur de la biodiversité.

Continue reading »

sept 032011
 

Si vous vous promenez dans la rue de la Mare, dans le 20e arrondissement de Paris, vous serez amené à franchir la Petite Ceinture en empruntant une petite passerelle métallique accessible par des marches. Un lieu calme et tranquille, un coin de nature en pleine ville coincé entre de grands immeubles.

Petite Ceinture près de la rue de la Mare, Paris 20e (75)

Petite Ceinture près de la rue de la Mare, Paris 20e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Initialement consacrée au transport de passagers et au fret de marchandises, la Petite Ceinture est aujourd’hui un lieu calme, rendu à la nature. Véritable corridor écologique, elle offre des voies d’accès depuis l’extérieur de Paris à de nombreuses espèces animales qui y trouvent ainsi refuge.
Continue reading »

août 222011
 

Les plantes poussent parfois dans les endroits les plus improbables dans la ville. Parfois sur un mur, dans une gouttière, sur le toit, dans la moindre fissure du trottoir ou de la chaussée… La nature a vite fait de tenter de reprendre ses droits sur notre univers bétonné de citadin. En voici un autre exemple vu dans le 20e arrondissement, avec une plaque fermant une ouverture de cave.

Mauvaises herbes sortant d'une plaque fermant une ouverture de cave, Paris 20e (75)

Mauvaises herbes sortant d'une plaque fermant une ouverture de cave, Paris 20e (75), août 2011, photo Alain Delavie

Je ne pouvais pas passer sans photographier ce prodige de Dame Nature !
Trop mignonnes ces petites pousses qui s’échappent par les quelques orifices de la plaque fermant un accès vers une hypothétique cave parisienne.

août 142011
 

La parcelle n°2 du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (41) a été investie par un jardin éphémère qui allie la création artistique au développement durable et qui magnifie le geste du jardinier dans la biodiversité : Sculptillonnage.

Sculptillonnage, Corinne Julhiet-Detroyat paysagiste et Claude Pasquer architecte-paysagiste DPLG, 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), Jardins d'avenir ou l'art de la biodiversité heureuse (22 avril au 16 octobre 2011)

Sculptillonnage, Corinne Julhiet-Detroyat paysagiste et Claude Pasquer architecte-paysagiste DPLG, 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), Jardins d'avenir ou l'art de la biodiversité heureuse (22 avril au 16 octobre 2011), 27 juillet 2011, photo Alain Delavie

Le principe de ce jardin est simple : le « sculptillonnage », en référence aux hortillonnages, est une sculpture végétale ou animale qui indique aux jardiniers les espaces de biodiversité, les limites de sa tonte, les circulations… tout en dessinant une forme artistique et ondulatoire. Outre son aspect esthétique, il a une vocation d’abri pour les animaux, pour nourrir, donner à boire et faciliter la vie dans le jardin de tous ces animaux auxiliaires. Il est réalisé dans un matériau simple, rustique, un grillage à mailles hexagonales, détourné de son utilisation première, l’élevage des poules.

Champicomposteurs, Sculptillonnage, Corinne Julhiet-Detroyat paysagiste et Claude Pasquer architecte-paysagiste DPLG, 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), Jardins d'avenir ou l'art de la biodiversité heureuse (22 avril au 16 octobre 2011)

Champicomposteurs, Sculptillonnage, Corinne Julhiet-Detroyat paysagiste et Claude Pasquer architecte-paysagiste DPLG, 20e Festival international des jardins de Chaumont-sur-Loire (41), Jardins d'avenir ou l'art de la biodiversité heureuse (22 avril au 16 octobre 2011), 27 juillet 2011, photo Alain Delavie

Principaux acteurs de ce jardin, les « Champicomposteurs«  jouent le processus de la décomposition de la matière organique pour faire renaître la vie. Ils donnent une image souriante et simple du compostage, non plus comme une contrainte, un coût en temps, en énergie.

Continue reading »

août 052011
 

Il y a quelques jours j’ai découvert un petit pied de renouée ‘Painter’s Palette’ dans la rue en bas de chez moi, presque à l’aplomb de mon balcon, cinq étages séparant le rejeton du pied mère qui n’a pourtant rien d’envahissant.

Semis spontané de renouée (Persicaria virginiana 'Painter's Palette') dans la rue sous mon balcon, Paris 19e (75)

Semis spontané de renouée (Persicaria virginiana 'Painter's Palette') dans la rue sous mon balcon, Paris 19e (75), juillet 2011, photo Alain Delavie

Un tout petit pied, mais déjà presque aussi coloré que sa mère haut perchée !

Semis spontané de renouée (Persicaria virginiana 'Painter's Palette') dans la rue sous mon balcon, Paris 19e (75)

Semis spontané de renouée (Persicaria virginiana 'Painter's Palette') dans la rue sous mon balcon, Paris 19e (75), juillet 2011, photo Alain Delavie

Quand ça veut pousser, ça pousse vraiment n’importe où, sans la moindre once de terre.
C’est le premier semis spontané dans la rue issu des plantes de mon balcon autres bien sûr que les jeunes plants qui repoussent à qui mieux mieux dans mes jardinières chaque année. Même la redoutable (et pourtant jolie) impatiens de Balfour (Impatiens balfouri) ne s’était pas ressemée ailleurs que dans mes potées. Mais j’en suis venu à bout après trois bonnes années d’arrachages méthodiques.

Persicaria virginiana 'Painter's Palette' et asters d'été sur mon balcon

Persicaria virginiana 'Painter's Palette' et asters d'été sur mon balcon, juillet 2011, photo Alain Delavie

Continue reading »

août 012011
 

Presque deux mois après l’opération de végétalisation des potelets anti-stationnement du 2ème arrondissement de Paris organisé par Paris Label, je suis passé près de la station de métro Quatre-Septembre pour voir où en étaient ces petits jardins suspendus…

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label

Oeillets d'Inde et kalanchoé, Potogreen dans la rue de Hanovre en été, Paris 2e (75), Paris Label, 30 juillet 2011, photo Alain Delavie

Plus rien tout autour de la station de métro, les potelets ont été débarrassés de leurs plantations. Par contre, dans la rue de Hanovre à quelques mètres, une belle enfilade de potogreens se laissent admirer.

Continue reading »