août 182012
 

Rosier grimpant Pierre de Ronsard dans la Promenade Pereire en été, Paris 17e (75)

Mes vacances touchent à leur fin, sous le soleil du début jusqu’à la fin, chaud, très chaud à Barcelone, encore plus chaud ici à Paris pour ce week-end car il n’y a pas l’air de la mer. Merci à toutes et à tous pour vos commentaires sympathiques pendant mon absence parisienne et sur la Toile, bienvenus (ues) aux nouveaux abonnés de ma newsletter ou sur mes pages Twitter, Facebook ou Pinterest

J’ai fait le plein de photos et d’idées à vous montrer, vous faire partager, le blog c’est reparti !

juin 262011
 
La Seine vue depuis la passerelle Simone de Beauvoir à Paris (75)

La Seine vue depuis la passerelle Simone de Beauvoir à Paris (75), 26 juin 2011, photo Alain Delavie

Superbe journée ensoleillée et très chaude sur Paris et l’Île-de-France pour ce dernier dimanche du mois de juin. Le pic de chaleur annoncée a été au rendez-vous. Ciel bleu, Seine bleue, Paris grande bleue !

C’est dans le sud-ouest que les températures étaient les plus élevées ce dimanche après-midi avec un record mensuel de chaleur battu à Bordeaux avec 39,2°C (ancien record 38,5°C le 21 juin 2003) ! On a même localement atteint la barre des 40°C à l’ombre. Quelques valeurs relevés au plus chaud de l’après-midi :
40,4°C à Cabanac et Villagrains (33)
39,6°C au Temple (33) et au Barp (33)
39,2°C à Bordeaux (33)
38,6°C à Biarritz (64)
38,2°C à Montlieu (17)
37,8°C à Mont-de-Marsan (40)
37,5°C à Bergerac (24)
37,4°C à Orthez (64)
37,2°C à Cognac (16)
36,9°C à Auch (32)
36,7°C à Agen (47)
35,5°C à Nantes (44)
35,4°C à Vichy (03)
35,1°C à Pleucadeuc (56)

On a relevé par ailleurs :
34°C Angers (49), Carpentras (84), Le Mans (72) et Rennes (35)
33°C à Rodez (12), Guéret (23), Bourges (18), Tours (37)
32°C à Dinard(35) et Orléans (45)
31°C à Paris (75) et Lyon (69)
30°C à Troyes (10) et Évreux (27)
(Source : La Chaine Météo)

Les prévisions météorologiques pour les jours à venir
La hausse des températures qui s’est amorcée samedi 25 sur le Sud s’étendra progressivement à l’ensemble du pays lundi 27 et mardi 28 juin 2011.
Après le pic de chaleur de ce dimanche 26 juin, la zone concernée par les fortes chaleurs s’étendra lundi de l’Aquitaine, au Poitou, au sud des Pays de Loire et au Centre où les températures maximales atteindront ou dépasseront 38°C. Il fera également très chaud du bassin parisien (34 °C annoncés pour Paris demain lundi) jusqu’au Lyonnais avec des valeurs comprises entre 34 et 37°C.
Toutefois une dégradation pluvio-orageuse est attendue dès mardi sur l’Ouest du pays et se décalera vers l’Est, engendrant un rafraîchissement marqué qui se généralisera mercredi.
(source : Météo-France)

Dès midi lundi, la barre des 30°C sera atteinte sur les 2/3 du pays. Dans l’après-midi, les températures culmineront jusqu’à 40°C à l’ombre dans les plaines du Sud-ouest. Il s’agira véritablement de valeurs records ! A Paris, Lyon, Rennes ou bien encore Nantes, on relèvera autour de 35°C… Une chaleur véritablement accablante, étouffante, d’autant que la nuit d’avant et la suivante ne verront pas de rafraîchissement.
Cet épisode de chaleur sera de courte durée puisque le temps tournera à l’orage à partir de mardi par l’Ouest et se généralisera mercredi apportant ainsi un très net rafraichissement (on perdra parfois plus de 15°C en 24 heures).
Toutefois, dès la fin de semaine, les hautes pressions seront de retour par l’ouest avec à nouveau des conditions très ensoleillées au sud ; le risque d’orage se maintenant essentiellement en montagne l’après-midi. Dans le nord, les passages nuageux seront plus abondants.
(Source : La Chaine Météo)

avr 102011
 

Depuis le début du mois d’avril, Paris et l’Île-de-France connaissent, un peu à l’image de l’ensemble du pays, des températures estivales. Plusieurs records de températures journaliers ont été battus depuis le début du mois. Ce dimanche, pour la première fois de l’année, la limite des 25°C a été atteinte dans Paris, température d’un plein mois de juillet…

Avec 26,7°C enregistrés à 16h30 heures aujourd’hui dimanche, on a battu le record journalier de chaleur du 10 avril 1894 qui n’était que de 24,7°C sur Paris. En banlieue, on a enregistré entre 25 et 26°C. (Source : La Chaine Météo)

Printemps chaud et ensoleillé à Paris et région parisienne

Pique-nique à l'ombre d'un cerisier à fleurs, près du château de Vincennes (94), 10 avril 2011, photo Alain Delavie

Un beau temps chaud qui a incité les parisiens et les franciliens à aller se promener et pique-niquer. Et à chercher le moindre recoin d’ombre, car en plein soleil, cela cuisait ! Le coin de pelouse ombragé était rare…

Printemps chaud et ensoleillé à Paris et en région parisienne

Pique-nique à l'ombre d'un cerisier à fleurs, près du château de Vincennes (94), 10 avril 2011, photo Alain Delavie

Chaud, chaud, le printemps est chaud ! Mais il semblerait que les températures redescendent la semaine prochaine. Il fallait donc bien en profiter.

avr 072011
 

Quelle belle journée d’été nous avons eu aujourd’hui 7 avril, avec un ciel bleu, un grand soleil et des températures dignes d’un mois d’été. Depuis deux jours, nous avons quitté le printemps pour l’été, plus de deux mois avant l’heure…

Temps chaud et sécheresse au printemps

Terre sèche dans un massif dans Paris, 7 avril 2011, photo Alain Delavie

Un temps très chaud pour la saison, mais aussi très sec. Les jardins commencent à manquer d’eau, les arrosages sont plus que nécessaires. Pour les potées et les jardinières, la corvée d’arrosage a repris comme en plein été !
Difficile de travailler la terre, la levée des semis est moins facile.

Chaleur record dans le sud-ouest de l’Europe
La façade atlantique du sud-ouest de l’Europe, du Portugal à la France en passant par l’Espagne, a connu mercredi 6 avril des températures exceptionnellement élevées pour la saison. Des records de chaleur pour un début avril ont été battus, égalant parfois les records pour un mois d’avril entier en Espagne ou au Portugal.

Ainsi, on relevait au plus chaud de la journée 30°C à La Corogne (nord-ouest de l’Espagne), 31°C à Porto et jusqu’à 33°C à Bilbao (pays basque espagnol) ! En France, les températures les plus élevées ont concerné l’Aquitaine où les thermomètres ont affiché des valeurs supérieures à 30°C.

Températures maximales relevées mercredi 6 avril 2011 en Aquitaine :
30,8°C à Cazaux
30,7°C à Dax et Socoa
30,6°C à Biscarosse
30,2°C à Biarritz
29°C à Pau et Mont-de-Marsan
La France entière a connu des températures très douces voire chaudes pour la saison. Il faisait toutefois légèrement plus frais près des côtes en raison des brises (19°C à Nice et Sète, 18°C à Boulogne-sur-Mer).

Températures maximales relevées mercredi 6 avril 2011 :
28°C à Albi, Bergerac, Brive et Montauban
27°C à Auch et Tarbes
26°C à Toulouse et Le Mans
25°C à Paris, Grenoble, Nantes, Orléans et Carpentras
24°C à Rennes, Lille et Montélimar
23°C à Brest, Lyon et Strasbourg
22°C à Dijon, Reims et Nancy
(Source : Météo France)

Bilan hydrologique pour la France au 11 mars 2011
Par rapport à la normale, les précipitations du mois de février ont été le plus souvent déficitaires sur la France, avec des cumuls compris entre le quart et la moitié de la normale du Nord-Est au Berry, du Limousin au Languedoc, en Picardie ainsi que sur les Alpes. Seuls le Boulonnais, le Finistère, le piémont pyrénéen, les Bouches-du-Rhône et la Côte d’Azur présentent une pluviométrie excédentaire avec des cumuls atteignant une fois et demie à deux fois la normale.
Depuis septembre 2010, début de l’année hydrologique, les cumuls de précipitations sont généralement proches de la normale. Cependant, quelques déficits déjà présents le mois dernier se confirment sur le Jura, les Alpes du Nord, les massifs du Haut-Languedoc et sur le Limousin. On observe globalement un déficit cumulé important sur tout le sud du bassin de la Loire et les déficits observés, qu’il s’agisse de précipitations, d’écoulements superficiels ou de réserves souterraines, prolongés par ce début mars encore sec, composent une situation pouvant devenir préoccupante sur ce bassin. Le niveau des nappes est hétérogène d’une région à l’autre. La situation des niveaux de nappe est globalement assez stable, voire s’améliore en ce début d’année. Cependant, 56% des réservoirs affichent un niveau inférieur à la normale. C’est le cas de plusieurs grands aquifères (nappes de Beauce, nappe des Calcaires du Lutétien et Calcaires du Champigny en Ile-de-France, nappes de la Craie). Cette situation est le résultat de plusieurs années de déficit pluviométrique.
(Source : Eaufrance)

juil 092010
 

33,7 °C à l’ombre aujourd’hui sur mon balcon !

Bougies pour une chaude soirée d'été

Le soir sur le balcon ou la terrasse, en quête de fraîcheur, photo Alain Delavie

Et les prévisions météorologiques nous annoncent encore trois journées très chaudes et lourdes avec des nuits qui vont rester chaudes, à 21 °C. Pénible de rester devant son ordinateur, difficile de trouver de la fraîcheur, même le ventilateur brasse de l’air très chaud.

Les martinets volent haut ce soir, le soleil ne flamboie pas en se couchant… Peu d’espoir d’avoir un bel orage et de fortes pluies pour faire baisser la température.

Farniente, boisson fraîche… Le programme de la soirée !

août 212009
 

Chaleur, arrosage, chaleur, arrosage, etc. Ce régime estival rend fou mon pied de nicandra (Nicandra physaloïdes). Il ne cesse de pousser en hauteur et en largeur, je suis obligé de passer dessous en me pliant pour aller d’un bout à l’autre du balcon. Il va bientôt rentrer dans l’appartement !

Les branches supérieures sont couvertes de boutons de fleurs.

Malheureusement je n’en profite vraiment que le week-end, car les fleurs s’ouvrent avec le soleil et se referment en fin de journée, déjà fanées. Je ne vois que les pétales chiffonnés et enroulés.
Vraiment très éphémères, mais les fruits qui se forment ensuite sont très jolis quoique verts comme le reste de la plante, avec quelques marques prune du plus bel effet.

Vous cherchez un cousin du haricot magique ? Le nicandra !