juin 072012
 

Le Belvédère et son Rocher restaurés / château de Versailles, photo Thomas Garnier

Pour la première fois, deux grands mécènes du château de Versailles se sont associés autour d’un projet commun: la restauration du Belvédère et de son rocher dans le domaine de Marie-Antoinette. Après une année de travaux, d’un montant d’un million d’euros, le Belvédère et son rocher retrouvent leur éclat au cœur du jardin anglais de Trianon.

Le Belvédère et son Rocher sont situés dans le Jardin champêtre ou Jardin anglais de Trianon créé dans les années 1780 pour la Reine Marie-Antoinette, dans le style du jardin paysager, où l’alliance pittoresque de l’architecture et de la végétation est portée à son plus haut degré de raffinement. Le Belvédère, principale fabrique dominant le lac du jardin, est un pavillon octogonal, édifié par Richard Mique. Il illustre parfaitement le goût du XVIIIe pour les compositions de décors végétaux et d’architecture. Utilisé par la Reine comme salon de musique, le pavillon du Belvédère décline, avec le Temple de l’Amour, un décor classique. L’équilibre de ses proportions, le raffinement de sa sculpture et la richesse de son décor peint intérieur au thème champêtre, sont complétés par un dallage de marbre polychrome. Le Rocher, ouvrage dessiné et conçu par le peintre Hubert Robert, complète cette scène paysagère et forme le pendant de la fabrique par son esthétique contrastée.

Les travaux de restauration ont porté sur des ouvrages de pierre de taille, sur la balustrade de l’édifice, sur les figures de sphinges encadrant chacun des emmarchements du perron et sur la couverture en plomb du dôme. La restauration des décors peints intérieurs a comporté d’importantes interventions de nettoyage et d’éliminations de repeints du XIXe siècle, la réintégration picturale des lacunes et enfin un travail en recherche de rehauts de dorure. Le Rocher a quant à lui fait l’objet de travaux de consolidation et de restitution de ses effets d’eau originels jusqu’alors disparus. Ces opérations ont été conduites par Pierre-André Lablaude, architecte en chef des Monuments Historiques. Continue reading »

mar 152012
 

À l’occasion de la 10e édition des Rendez-vous aux jardins, le château de Versailles organise Lire au jardin 2012, la 2e édition de la Fête du Livre et de la Presse Jardin. Cet événement se déroulera les 1er, 2 et 3 juin 2012 dans les jardins du Grand Trianon. Pour cette première édition, les lauréats du Prix Lire au jardin seront choisis par un jury composé d’internautes et de lecteurs du magazine Rustica.

Lire au Jardin 2012

Le château de Versailles propose à tous les amoureux de la lecture et du jardin de faire partie de ce jury et d’assister à la remise des prix, le 1er juin prochain, dans les jardins du Grand Trianon.

Pour devenir juré du Prix Lire au jardin, vous devrez proposer une légende de la tonalité de votre choix, humoristique ou poétique, scientifique ou historique, pour l’une des 6 photos proposées sur le site du château de Versailles. Que vous soyez plutôt jardin potager ou jardin d’hiver, laissez parler votre plume et votre imagination, en respectant cette règle : ne pas dépasser 250 caractères (espaces compris).

Vous avez jusqu’au 16 avril 2012 pour participer, par email à lireaujardin2012@chateauversailles.fr ou sur la page Facebook.
Dans les 2 cas, n’oubliez pas d’indiquer le numéro de la photo choisie.

mar 072012
 

L’Établissement Public du Château, du Musée et du Domaine National de Versailles et la société Jardins du Roi Soleil, filiale du groupe Fort Royal, ont signé une autorisation d’usage et de licence de marque exclusive pour les caisses à orangers du château de Versailles.

Photo Jardins du Roi Soleil

La société Jardins du Roi Soleil bénéficie ainsi d’une licence exclusive d’exploitation en France de la marque « Château de Versailles » pour les caisses à orangers qu’elle produit d’après les caisses dessinées par André le Nôtre au 17e siècle, ainsi qu’une autorisation exclusive d’usage de la marque « Château de Versailles » pour l’international.

Inspirées des modèles originaux de le Nôtre et produites intégralement en France, consolidées par des montants en fonte inaltérable, bâties avec des panneaux en chêne massif soigneusement sélectionné en France, les caisses à orangers des Jardins du Roi Soleil durent plus d’un siècle en extérieur.

Par cet accord, l’Établissement Public de Versailles s’associe à Fort Royal et sa filiale Jardins du Roi Soleil, fleurons de l’artisanat d’art en France, reconnus pour leur démarche d’authenticité et de qualité, dans le respect des traditions les plus anciennes.

Pour Jardins du Roi Soleil, c’est l’occasion de passer du rang de fournisseur privilégié du Château de Versailles au statut de partenaire ainsi que de s’appuyer sur la notoriété exceptionnelle du Château de Versailles.

En 1975, la caisse à oranger « Château de Versailles » fut créée par Jean-François Jiquel à partir des caisses de l’orangerie de Versailles datant de 1820. L’entreprise est depuis lors fournisseur privilégié du Château de Versailles et compte comme clients de nombreux établissements publics et domaines privés en France et à l’étranger. Sept mille caisses ont ainsi été fabriquées depuis la création de l’entreprise. Continue reading »

nov 102011
 

Versailles intime, château de Versailles (Yvelines)

Au minimum deux fois par jour, vous pouvez effectuer une visite-conférence particulière, dans des lieux et des espaces du Château et du Domaine de Versailles où le grand public ne circule habituellement pas. Une découverte en toute intimité…

Cour aux cerfs, Château de Versailles (Yvelines)
Que ce soient les appartements privés des rois Louis XV et Louis XVI, l’escalier de stuc, l’attique Chimay, les salles de bain de Louis XVI, son cabinet doré ou son cabinet de menuiserie ou du Tour, l’escalier semi-circulaire, la chambre de Mme de Hausset, les appartements de la Pompadour ou ceux de la du Barry, l’Opéra ou la Chapelle Royale, les thèmes de visites vous font parcourir un Versailles caché, méconnu du plus grand nombre, en petit groupe ou en individuel, en français ou en anglais.
Continue reading »

nov 092011
 

Topiaire d'if dans les jardins du Domaine de Versailles (Yvelines) en automne

L’art topiaire consiste à tailler les arbres et les arbustes d’ornement dans un but décoratif pour former des haies, des massifs ou des sujets de formes très variées qui peuvent être géométriques ou qui représentent des personnages, des animaux, des monuments, etc. Les jardins du château de Versailles en présentent une belle collection avec les formes les plus diverses qui montrent la maîtrise des jardiniers du lieu dans cet art difficile de la taille.

Topiaire d'if dans les jardins du Domaine de Versailles (Yvelines) en automne

Sujet à trois boules superposées, de tailles différentes…

Topiaire d'if dans les jardins du Domaine de Versailles (Yvelines) en automne
Boules, cloche et dôme pour cet if à quatre étages superposés.

Continue reading »

nov 062011
 

Vasque avec deux angelots, jardins du Domaine de Versailles (Yvelines)

Les curiosités et les secrets du Domaine de Versailles sont innombrables, que ce soient dans les jardins et le parc ou dans le château. Il faut prendre le temps de regarder partout car le moindre détail a son importance dans ce site exceptionnel qui se découvre chaque fois un peu plus, visite après visite.

J’ai trouvé très drôles ces deux chérubins se faisant face avec un air boudeur ou dépité…
À voir le long du Parterre Sud.
« Les curiosités et les secrets de Versailles n’ont pas fini de nous surprendre » écrit Nicolas Jacquet dans son ouvrage Versailles secret et insolite. Mais ça, c’était la suite de ma visite d’hier que je vous réserve dans un autre billet…