août 062012
 

Tombe recouverte de mousse bien verte, cimetière du Père Lachaise en été

Quand l’été arrive, les mousses bien vertes à la sortie de l’hiver et au début du printemps perdent leur belle aspect en se desséchant, en principe. Mais cette année le temps est tellement humide depuis le printemps que les plantes ne souffrent pas de sécheresse. Les mousses sont splendides, bien vertes comme le montre cette photo prise dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) où de nombreux tombeaux sont couverts de ces végétaux tapissants.

Inutile de vous dire que c’est pareil dans les pelouses un peu humides ou trop ombragées où le gazon doit lutter contre les mousses qui l’envahissent.

août 062012
 

Trachélie (Trachelium caeruleum) et herbe aux écouvillons (Pennisteum villosum), cimetière du Père Lachaise en été

Deux fleurs toutes en légèreté, l’une en épis, l’autre en ombelles, mises côte à côte le temps d’un été pour un ensemble charmant et délicat.

Trachélie (Trachelium caeruleum) et herbe aux écouvillons (Pennisteum villosum), cimetière du Père Lachaise en été

La trachélie (Trachelium caeruleum) dans un coloris violet intense et l’herbe aux écouvillons (Pennisetum villosum) avec ses épis encore un peu teintés de vert, mais bientôt jaune paille. Encore des plantes doudous !

juil 062012
 

Galinsoga cilié (Galinsoga ciliata), Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Certes, il s’agit d’une mauvaise herbe particulièrement envahissante qui très vite s’échappera de sa jardinière pour aller coloniser les voisines et bien au-delà. Mais quand on cherche des végétaux sans soucis… Et la floraison quoique discrète n’en est pas moins charmante. Alors, pourquoi pas ?

Galinsoga cilié (Galinsoga ciliata), Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Cette grande jardinière de galinsoga s’est semée toute seule, cette mauvaise herbe étant déjà très fréquente dans la capitale et notamment dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e). Mais avec le printemps humide, les plants de galinsoga sont bien développés cette année, surtout quand ils bénéficient d’un bon volume de terre. D’où l’opulence de cette jardinière.

Continue reading »

juin 282012
 

Vigne vierge aux feuilles laciniées, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 24 juin 2012, photo Alain Delavie

Cette élégante vigne vierge coure sur le mur d’enceinte du cimetière du Père Lachaise (Paris 20e), grand parc parisien riche en nombreuses espèces végétales.

Vigne vierge aux feuilles laciniées, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Si le feuillage très découpé a l’air délicat et fragile, la plante est plutôt bien vigoureuse, pour ne pas dire volubile et envahissante. Les tiges forment un rideau dense qui recouvre complètement le mur.

Vigne vierge aux feuilles laciniées, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Continue reading »

juin 262012
 

Bouquet de fleurs artificielles recouvert de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Image follement nostalgique et poétique captée dimanche dernier dans le cimetière du Père Lachaise (Paris 20e) avant que la pluie ne m’en chasse. Un vieux bouquet de fleurs artificielles aux couleurs passées, depuis longtemps déposé et peut-être oublié sur une tombe pour être subtilement envahi, paré, orné des fines tiges de cymbalaires. Coup de chapeau à Dame Nature qui a joué les fleuristes en créant cette composition délicate.

Fleur artificielle entourée de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Encore une belle composition de Dame Nature faisant la part belle aux cymbalaires, charmantes petites plantes tapissantes, retombantes ou traçantes qui forment de magnifiques festons fleuris.

Bouquet de fleurs artificielles envahi de cymbalaires, cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Quand les travaux auront enfin cessé (ce n’est pas pour demain) sur la façade de mon immeuble, je vais essayer d’acclimater quelques jeunes pieds de ces « Ruines-de-Rome » que l’on trouve parfois chez certains pépiniéristes qui proposent aussi la variété à fleurs blanches. J’ai repéré aussi des semis de linaires sauvages qui me tentent beaucoup… Mais encore quelques semaines à attendre, le ravalement est loin d’être terminé…

juin 252012
 

Semis spontané de fougère dans une fleur artificielle sur un monument funéraire du cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

La nature fait bien les chose ! Ce petit semis spontané de fougère a été se nicher au coeur d’une fleur artificielle défraîchie et passablement passée qui retrouve ainsi une deuxième vie.

L’eau de pluie et les débris organiques qui se sont accumulés au coeur de la fleur en céramique au fil des années permettent à ce bébé fougère de se développer. Une pouponnière provisoire, car le plant va vite manquer de nourriture et d’espace, surtout si le temps se met enfin au beau et que l’été s’installe avec ses chaudes journées. Mais c’est le destin annoncé et prévisible d’un grand nombre de semis spontanés qui sinon transformeraient le cimetière du Père Lachaise en jungle urbaine inextricable…

Pour le moment, c’est mignon comme tout.