nov 252013
 

Logo Cité Verte

Le Grand Tour Cité Verte faisait étape le 20 novembre dernier au Salon des Maires et des Collectivités locales à Paris, après avoir visité de grandes métropoles françaises depuis mai 2013 (Marne-la-Vallée, Lyon, Nancy, Nice, Le Havre, Nantes et Bordeaux), et y avoir conduit des débats et discussions avec les élus locaux, les professionnels et les experts du végétal et du paysage, sur le thème de la Cité Verte.

Organisé par Val’hor qui regroupe l’ensemble des professions de la filière paysage, le Grand Tour Cité Verte ambitionne de provoquer une réflexion nouvelle sur la place du végétal en ville et sur le rôle que peuvent y jouer les professionnels de la filière qui représentent plus de 150 000 emplois en France.

Le débat, qui s’est déroulé au Salon des Maires et des Collectivités locales, a été l’occasion de dresser un premier bilan de l’initiative de Val’hor et d’approfondir la discussion sur les nouvelles dimensions du végétal en ville. Fabienne Giboudeaux, Adjointe au Maire de Paris, en charge des espaces verts et de la biodiversité a mis l’accent sur la demande croissante des habitants de s’engager dans la végétalisation de la ville, notamment par le biais des jardins partagés, qui constituent l’amorce d’une agriculture de la ville. La ville de Paris a d’ailleurs lancé un appel à projets sur les nouveaux modes de végétalisation de la ville qui a rencontré un vif succès. Denis Merville, Vice-président de l’Association des maires de France (AMF), dont il préside la commission environnement et développement durable, a relevé que les maires étaient de plus en plus considérés par leurs concitoyens comme les garants du cadre de vie et donc de la présence du végétal dans la cité, dans les villes comme dans les communes rurales. François Colson, Secrétaire général de Plante & Cité, a fait le point sur les travaux de l’association concernant les apports du végétal dans la ville, par le biais de la mise au point d’indicateurs spécifiques, basés sur les études scientifiques les plus récentes, ces indicateurs constituant un outil nouveau et efficace à la disposition des élus.

Dominique Douard, Président de Val’hor, a insisté sur la densité et la qualité de l’offre des professionnels français du végétal et appelé les élus et les décideurs locaux à prendre en compte cette offre de façon plus systématique, afin de combler une partie du déficit commercial de la filière.

En conclusion, Erik Orsenna, Président du Cercle Cité Verte, l’instance de réflexion et d’analyse créée par Val’hor, a confirmé que les enjeux de la ville de demain se concentraient progressivement sur sa capacité à intégrer la nature et le jardin. Il a également mis en lumière les défis économiques que la filière du paysage doit relever, et insisté sur le fait que la valorisation des différentes professions de cette filière devait passer par un dialogue et une coopération renforcés entre ses différents acteurs.

Le Grand Tour Cité Verte, organisé en partenariat avec La Tribune, a reçu le soutien de l’AMF, de la Fédération des Villes moyennes, des Écomaires, des Villes et Villages fleuris, de Plante & Cité, de la Fédération Nationale des Agences d’Urbanisme et d’Hortis. Son objectif est de sensibiliser les élus à l’importance de la présence du végétal dans la ville, et d’enrichir le dialogue entre professionnels, maîtres d’œuvre et commanditaires.

mai 042012
 

Logo concours Les Victoires du Paysage

« Développons des indicateurs pour mesurer les services environnementaux, économiques, culturels et sociaux rendus par les végétaux, les jardins et les paysages. » est l’une des 10 actions prioritaires contenue dans le Manifeste pour une Cité Verte en vue d’une meilleure intégration du végétal aux espaces de vie, rendu public en octobre 2011 par Val’hor, interprofession de l’horticulture et du paysage. Pour les Professionnels du Paysage, il est primordial que les projets d’aménagement du paysage soient suffisamment pensés et intégrés en amont de tout projet urbain, que leurs usages soient optimisés au maximum et que leurs bénéfices soient reconnus.

En effet, face à une urbanisation toujours croissante, il est vital de ne pas perdre le contact avec le végétal et le paysage au sein de nos cités. Au-delà de son rôle d’agrément, il a été démontré lors des 5èmes Assises Européennes du Paysage (le rendez-vous des décideurs de la ville durable et des professionnels), qui se sont déroulées en octobre dernier, que le végétal, l’aménagement du paysage et la nature en ville, plus qu’un acte esthétique, apportent de véritables bienfaits aux citoyens et sont sources de richesses pour la société.

Le concours national des Victoires du Paysage s’inscrit, depuis son origine, dans la démarche Cité Verte de promotion du végétal et du paysage au sein de la cité. A travers les projets primés lors de chaque édition, il s’agit de sensibiliser les élus, les entreprises et les particuliers à la démarche paysagère et à la prise en compte du végétal dans leurs projets d’aménagement ou de construction et de montrer tous les bienfaits que le paysage et le végétal apportent aussi bien aux villes et à ses habitants, qu’aux entreprises et aux salariés.

Collectivités, entreprises, particuliers, pour mettre en valeur vos aménagements paysagers, participez à la 3ème édition des Victoires du Paysage !

Pour participer, rien de plus simple :

  • Il faut avoir fait appel aux professionnels du paysage pour la réalisation (un paysagiste concepteur pour la conception, une entreprise du paysage pour la mise en œuvre et un ou plusieurs pépiniéristes ou horticulteurs pour la fourniture des végétaux).
  • Du plus petit au plus grand projet, tout le monde peut participer : de la terrasse ou jardin d’un particulier ou d’une entreprise, en passant par les projets immobiliers jusqu’aux aménagements à plus ou moins grande envergure d’une collectivité. Chaque réalisation doit être achevée depuis moins de 5 ans.
  • Inscription en ligne et dossier téléchargeable sur le site www.lesvictoiresdupaysage.com jusqu’au 15 juin 2012.

Continue reading »