fév 082014
 

Concours national, initié par Val’hor, Interprofession de l’horticulture et du paysage, et ouvert aux maîtres d’ouvrage privés ou publics (collectivités, entreprises et particuliers), les Victoires du Paysage reviennent en 2014 pour une 4ème édition.

Les Victoires du Paysage 2014

Véritable vitrine de projets – du plus modeste au plus grand – qui traduisent sur le terrain la mise en œuvre de la Cité Verte et la volonté de l’Interprofession de faire du paysage une priorité nationale, les Victoires du Paysage, tiennent, depuis leur création en 2008, toutes leurs promesses de par le nombre de candidatures en progression à chaque édition et aussi par la qualité des aménagements paysagers proposés.

En 2008, ils étaient 18 lauréats, 23 en 2010 et 28 en 2012… Au total, en 3 éditions, ce sont plus de 200 candidatures reçues, 113 projets nominés, 69 maitres d’ouvrages récompensés (dont 43 collectivités territoriales ou SEM) et 350 professionnels du paysage valorisés.

Forts de ce succès, les Victoires du Paysage reprennent du service en 2014 pour une 4ème édition afin de continuer leur mission de promotion du paysage dans les projets d’aménagements privés et publics. Continue reading »

déc 142013
 

Planche de photos de légumes © Patryssia Fotolia.com
Ce concours grand public, organisé conjointement par la SNHF, l’Association JARDINOT et le GNIS, est ouvert à tous les jardiniers. Il récompense des jardins potagers remarquables au niveau de la diversité des légumes cultivés, des bonnes pratiques de jardinage et de l’esthétique du jardin. Il met également à l’honneur des potagers particulièrement bien aménagés en vue de préserver la nature et sa biodiversité avec des prix décernés par l’Association Noé Conservation. De même, les jardiniers participants qui œuvrent pour sensibiliser à l’amélioration et au respect du cadre de vie, en particulier auprès des jeunes, sont distingués dans l’Ordre de Romarin par l’Association pour le Respect de l’Homme et de la Nature.

Ce concours est organisé en partenariat avec CP Jardin, Noé Conservation, La Vie du Jardin et des Jardiniers, l’Association pour le Respect de l’Homme et de la Nature et Revex.

Tous les potagers peuvent concourir
Pour tenir compte de la diversité des potagers et de leur environnement, les jardiniers peuvent s’inscrire dans l’une des catégories :

  • jardin potager privatif,
  • potager dans un ensemble collectif de jardins (centre de jardins, jardins familiaux…),
  • jardin potager privatif situé dans un environnement paysager (château, grand parc…),
  • jardin ou parcelle pédagogique, réalisé sur initiative individuelle ou avec la participation d’associations de jardiniers ou de sociétés d’horticulture,
  • jardins potagers innovants conçu et réalisé par un particulier amateur, une association ou structure similaire, à son initiative. Le critère d’originalité pourra porter sur le lieu, la technique, la conception, l’aménagement, l’information mis à disposition lors des visites ou tout autre critère réellement inhabituel.

Comment participer ?
C’est très simple : Téléchargez le dossier de candidature sur le site de la SNHF, de l’Association JARDINOT ou du GNIS et renvoyez- le accompagné de plusieurs photographies de l’année à la SNHF, 84 rue de Grenelle, 75007 Paris avant le 30 juin 2014. Le dossier et le règlement sont également disponibles sur simple demande auprès de la SNHF ou par courriel à info@snhf.org.

Un jury composé de personnalités de monde du jardin est chargé d’étudier les dossiers et de réaliser une première sélection à partir des informations et photos transmises. Les jardins retenus seront visités au cours de l’été et le jury se réunira à l’automne pour délibérer et établir le classement définitif des lauréats dans chacune des catégories. La proclamation des résultats et la remise des prix se dérouleront à la SNHF à Paris en décembre 2014.

De nombreuses récompenses pour les lauréats
En complément des distinctions, tous les lauréats reçoivent des abonnements à des revues, des semences, des végétaux, des outils de jardinage et des ouvrages sur les jardins et les potagers.

Vous cultivez votre potager avec plaisir, enthousiasme et passion ?
N’hésitez plus ! Inscrivez votre jardin au Concours National des Jardins Potagers 2014.

déc 042013
 

Affiche Élisez l'Arbre de l'année 2014
L’opération « Arbre de l’année » a été initiée, il y a quatre ans par le magazine Terre Sauvage et l’Office national des forêts. Cette année, l’évènement est soutenu notamment par France Bois Forêt, l’association Arbres, l’Agence des Espaces Verts Ile-de-France, la Ligue pour la protection des oiseaux et les Scouts et Guides de France.

L’année dernière, dans la catégorie « Prix du public », c’est le chêne bonsaï de Bégard (Bretagne) qui s’est distingué. Le « Prix du jury », dévoilé le 25 juin par Jacques Perrin, réalisateur et invité d’honneur du jury, est revenu au chêne de Saint-Civran (Centre). L’invité étranger était un magnifique marronnier de Fukushima que nous avait fait découvrir un agriculteur japonais dans le film de Jean-Paul Jaud « Tous cobayes ».

L’opération recommence !
Cette troisième édition de l’Arbre de l’année permettra de désigner les deux Arbres de l’Année, lors d’une cérémonie qui se tiendra à Paris en septembre 2014.

La première étape de cette opération est lancée : il s’agit de recueillir le plus de candidatures possibles sur le site internet : www.arbredelannee.com
Le geste est simple : il suffit de poster trois photos de l’arbre en question, et de décrire en quelques lignes ses caractéristiques esthétiques, naturalistes et l’histoire qu’il entretient avec une communauté humaine. Individu ou groupe (entreprise, mairie, association, famille…), tout le monde a un arbre préféré et peut donc candidater !

Ouverture des candidatures jusqu’au 28 février 2013.
La seconde étape débutera par la sélection des lauréats régionaux (un représentant par région) par un jury composé des partenaires de l’opération, sur des critères esthétiques, naturalistes et aussi sur l’histoire qui lie les hommes avec chaque arbre.

A compter de mars 2014, chaque arbre entrera en campagne pour être élu Arbre de l’Année. Il y a deux lauréats par an, celui du public (issu des votes par Internet) et celui du jury qui sera réuni au mois de septembre.

En parallèle, une production photographique de chacune des communautés et de son arbre sera assurée par un photographe de Terre sauvage afin de réaliser une exposition de ces photos et de publier l’ensemble dans un numéro spécial de Terre Sauvage.

Plus d’informations et dépôt des candidatures sur www.arbredelannee.com

déc 032013
 

Logo FCPN
Dans le cadre de la campagne « Chemins : j’aime la nature sur les bords », et pour la 6e année consécutive, la Fédération des clubs CPN (Connaître et Protéger la Nature) et ses partenaires organisent un concours de poésie.

Devinette végétale
La FCPN et ses partenaires invitent tous les poètes en herbe à écrire une devinette poétique (sous la forme d’une charade, d’un sonnet…) de 14 vers maximum sur une plante sauvage de bord de chemin de leur choix (par exemple : marguerite, coquelicot, plantain, centaurée… on évitera bien sûr les plantes en pot et les plantes exotiques).

Des cadeaux nature
Constitués de membres venant de chaque association, deux jurys distingueront dans leur catégorie les trois textes qui les toucheront le plus par leur originalité et leur sensibilité. Ainsi, dans chaque catégorie, la catégorie « moins de 12 ans » et la catégorie « plus de 12 ans », trois prix seront décernés.
Les gagnants verront leurs textes publiés dans un numéro de La Garance voyageuse et sur les sites Internet des trois organisateurs. En cadeau, ils recevront des ouvrages et des outils nature, ainsi que des abonnements d’un an à la Gazette des Terriers (FCPN), à L’Oiseau mag (LPO), Goupil (ASPAS)…

Modalités du concours
Les compositions sont à envoyer en format dactylographié avant le dimanche 16 février 2014 à minuit de préférence par mail à : Devinette végétale – educ@fcpn.org ou par courrier (cachet de la poste faisant foi) à Devinette sauvage, Maison des CPN, 08240 Boult-aux-Bois.

Sous peine de voir leur texte rejeté, les participants doivent impérativement indiquer leurs coordonnées complètes : nom, prénom, adresse et âge (tél. et mél. facultatif) et s’il est membre d’un club CPN ou adhérent à l’une des associations partenaires.

Résultat dès le vendredi 21 mars 2014 sur les sites des organisateurs.

Toutes les informations concernant le concours (modalités, règlement) se trouvent sur le site Internet de la Fédération des clubs CPN : www.fcpn.org

oct 012013
 

Pièce d'eau dans le parc Kellermann, Paris 13e (75)
La Ville de Paris remporte le premier prix du concours « Capitale française de la biodiversité » dans la catégorie « Grandes Villes ». Organisé par Natureparif, ce concours national récompense l’engagement des collectivités locales en faveur de la préservation de l’eau et de la biodiversité.

Le jury a récompensé les actions menées par la Ville et sa régie Eau de Paris, et conduites par Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts et de la biodiversité et Anne Le Strat, adjointe chargée de l’eau, de l’assainissement et de la gestion des canaux, afin de protéger les ressources en eau et de préserver la biodiversité, dans les domaines suivants :

  • La protection de l’eau
    S’agissant d’une priorité pour la ville de Paris, elle encourage, avec sa régie Eau de Paris, le développement de pratiques agricoles compatibles avec la protection de la ressource sur les aires d’alimentation de captages qui approvisionnent Paris. Les mesures de protection des ressources en eau (depuis les acquisitions foncières sur les aires de captage d’Eau de Paris, jusqu’à l’appui financier à la structuration de filière biologique…) contribuent également à la préservation et à l’enrichissement de la biodiversité.
  • Valorisation de la trame verte et bleue
    Ce prix récompense également la démarche de restauration et de valorisation écologique du patrimoine aquatique, de la source jusqu’aux réservoirs parisiens en passant par les aqueducs. 80% des 470 km d’aqueducs qui alimentent Paris en eau sont composés d’une large bande enherbée permettant à de nombreuses espèces animales et végétales de vivre et de se déplacer. Des espèces très rares ont même été répertoriées par le Conservatoire botanique national du bassin parisien le long de l’aqueduc de la Vanne en forêt de Fontainebleau
  • Renforcement de la trame des milieux aquatiques à Paris : créer un réseau de mares et milieux humides
    La mise en place d’un réseau de mares et de milieux humides intra-muros, conformément à l’objectif du Plan Biodiversité adopté par le Conseil de Paris en novembre 2011, la végétalisation et le déploiement de fontaine ont permis de donner une plus grande place à l’eau dans la ville.

L’objectif du Plan Biodiversité de Paris est également, de créer 40 nouveaux milieux humides d’ici à 2020, en s’appuyant notamment sur le Schéma de la Nature, pour mieux intégrer ces milieux, indispensables au bon fonctionnement des écosystèmes, dans l’aménagement des espaces verts.

sept 252013
 

Concours international du dahlia 2013, Parc Floral de Paris, Paris 12e (75)
Le 25e Concours International du Dahlia a eu lieu le 20 septembre par une belle journée ensoleillée. 99 dahlias au concours, en provenance du monde entier, ont été jugés durant la matinée. Un Dahlia français de chez Jeanne de Laval est sorti du lot.

Prix des Dahlias toutes catégories

1er : n° 81 : 09-90-63
Dahlia décoratif rose saumoné
Présenté par les Ets JEANNE DE LAVAL (France)

2eme : n° 70 Mayan Pearl
Dahlia Orchidée rose
Présenté par M Ken STOCK (Angleterre)

3eme : n° 8 Engelhardts Matador
Dahlia décoratif rose
Présenté par KAVB (Pays Bas)

Continue reading »