fév 192011
 

À l’occasion du Salon International de l’Agriculture, Botanic renouvelle sa participation et propose sur son stand, un programme d’ateliers et de mini-conférences. Voici le planning des ces animations. L’équipe Botanic sera ravie de vous accueillir et de vous faire participer à ces animations du 19 au 27 février 2011 sur le stand N°43, situé dans le Hall 2.2 / Allée C.

Samedi 19 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 La biodiversité au jardin (auxiliaires, prairie fleurie, haie, zéro pesticides)
  • 14h L’abeille et la vie de la ruche / en partenariat avec l’UNAF
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique

Dimanche 20 février

  • 10h Les bases du jardinage écologique
  • 11h30 La taille douce
  • 14h L’abeille et la vie de la ruche / en partenariat avec l’UNAF
  • 15h30 Créer et planter un potager pour débutant

Lundi 21 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 Economiser l’eau au jardin
  • 14h La biodiversité au jardin (auxiliaires, prairie fleurie, haie, zéro pesticides)
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique

Mardi 22 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 La taille douce
  • 14h Créer et planter un massif, une haie, un fruitier
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique

Mercredi 23 février

  • 10h Les bases du jardinage écologique
  • 11h30 Créer et planter un massif, une haie, un fruitier
  • 14h L’abeille et la vie de la ruche / en partenariat avec l’UNAF
  • 15h30 Créer et planter un potager pour débutant

Jeudi 24 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 La biodiversité au jardin (auxiliaires, prairie fleurie, haie, zéro pesticides)
  • 14h La taille douce
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique

Vendredi 25 février

  • 10h Les bases du jardinage écologique
  • 11h30 Créer et planter un massif, une haie, un fruitier
  • 14h Economiser l’eau au jardin
  • 15h30 Créer et planter un potager pour débutant

Samedi 26 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 La biodiversité au jardin (auxiliaires, prairie fleurie, haie, zéro pesticides)
  • 14h L’abeille et la vie de la ruche / en partenariat avec l’UNAF
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique

Dimanche 27 février

  • 10h Créer et planter un potager pour débutant
  • 11h30 Economiser l’eau au jardin
  • 14h L’abeille et la vie de la ruche / en partenariat avec l’UNAF
  • 15h30 Les bases du jardinage écologique
oct 102010
 

Lundi 11 octobre 2010 à 18h
Biodiversité et paysagistes : le cas des Jardins des Grands Moulins (Paris 13e),
Bernadette Lizet, ethnologue, directrice de recherche au CNRS, département Hommes, Natures, Sociétés, Muséum; Patricia Perrier et Catherine Aubel, paysagistes, agence Ah-Ahpaysagistes.

Lundi 18 octobre 2010 à 18h
Les bocages pavillonnaires et la construction de la nature en territoire périurbain,
Pauline Frileux, ethnoécologue, Ecole nationale supérieure du paysage de Versailles.

Lundi 25 octobre 2010 à 18h
Biodiversité et participation citoyenne : l’exemple du Plan Biodiversité de Paris,
Laurence Baudelet, coordinatrice de l’association « Graine de Jardins ».

Lundi 15 novembre 2010 à 18h
La préservation conjointe de la ressource en eau et de la biodiversité, cas de la politique de la Communauté urbaine Creusot Montceau,
Patrice Notteghem, chargé de mission Développement Durable, communauté urbaine Le Creusot/Montceau-les-Mines.

Lundi 22 novembre 2010 à 18h
Biodiversité et continuités écologiques en ville : regard critique d’un écologue,
Philippe Clergeau, écologue, professeur, département Écologie et Gestion de la Biodiversité, Muséum.

Muséum national d’Histoire naturelle
Auditorium de la Grande Galerie
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places).
Tout public, accueil du public dès 17 h 30.

sept 242010
 

Dans le cadre de la fête des jardins de Paris, la journée Portes ouvertes de la SNHF met à l’honneur les plantes mellifères et les insectes auxiliaires du jardin. Au programme de cette journée : bourse aux plantes, récolte et dégustation de miel, conseil en jardinage, conférences et expo… et de nombreux cadeaux. N’oubliez pas d’emporter un grand panier !


Au programme

Bourse aux plantes :
Dénichez les plus belles plantes pour vos balcons et jardinières d’automne ! Les sections vous proposent une sélection de leur spécialité : plantes fleuries, arbustes, camellias d’automne, plantes potagères ou arômatiques, cactus et plantes succulentes …

Récolte et dégustation de miel :
Assistez à la récolte de miel des ruches installées sur la terrasse de la SNHF, en partenariat avec Natureparif’ ! Les apiculteurs vous accueillent avec une dégustation de miel et répondent à vos questions.

Point Conseil Jardinage :
Faites connaissance avec Guy Tournellec, qui animera les ateliers de jardinage de la SNHF à partir du mois d’octobre. Il répondra à toutes vos questions.

Conférences:
– le matin à 10 h 30, « Le jardinage raisonné » par Claude Bureaux,
– l’après-midi, à 15 h 30, « Comprendre le déclin des pollinisateurs, agir pour la biodiversité » par Bernard Duran.

Dégustations de miel, sirops, sorbet au Pélargonium, légumes, graines germées…

Mais aussi … Expo photos, point librairie, découverte de la bibliothèque, atelier pour les enfants, tombolas, dialogues avec des passionnés, …

Infos pratiques :
Entrée : libre et gratuite.
Horaires : de 10 h à 19 h.
Société Nationale d’Horticulture de France, 84, rue de Grenelle, 75007 Paris.
Tél. : 01.44.39.78.78.

sept 232010
 

Cette année, une vingtaine de communes et collectivités seront de la Fête des Jardins les 25 et 26 septembre 2010 et proposeront aux promeneurs d’élargir leur parcours pour découvrir des jardins de la métropole : Aubervilliers, Clichy-La-Garenne, Colombes, Conseil Général des Hauts-de-Seine, Grand Paris Seine Ouest, Levallois-Perret, Maisons-Alfort, Nogent-sur-Marne, Plaine Commune, Puteaux, Saint-Mandé et Sceaux.

Pendant tout le week-end, le programme sera riche et varié : visites et promenades guidées, conférences, présentation de l’abeille comme auxiliaire des jardiniers pour veiller à la biodiversité, démonstrations de bouturage et de greffe, art floral, dégustations, expositions, ateliers pour les enfants, spectacles, concerts, jeux…

À Paris, vous pourrez découvrir le métier de bûcheron élagueur grâce à des démonstrations de déplacement dans les arbres (parc de Bercy, parc des Buttes Chaumont, parc Georges Brassens, parc Montsouris, parc Monceau, square du Serment de Koufra, jardin des Serres d’Auteuil, bois de Vincennes, bois de Boulogne et école Du Breuil).

Dans tous les parcs et jardins et sur le village, installé au parc de Bercy (12e), les agents des communes participantes et les agents de la Direction des Espaces verts et de l’Environnement de Paris présenteront leurs métiers et les actions menées pour favoriser la biodiversité. Ils feront partager aux visiteurs leur savoir-faire et leur expliqueront les nouvelles pratiques garantes d’une gestion écologique des jardins. Des conseils pratiques seront dispensés et des animations égayeront les points de rendez-vous.

Nombre de jardins partagés participeront également à la manifestation et certains lieux habituellement fermés au public, comme les jardins de certaines communautés religieuses, seront ouverts, à titre exceptionnel, le dimanche.

La capitale compte environ 485 000 arbres de toutes espèces, 450 espaces verts (parcs, jardins et squares), une soixantaine de jardins partagés… Les bois de Vincennes et de Boulogne constituent a eux seuls 1841 hectares d’espaces verts. Les jardins 207 hectares, les parcs 203 hectares et les squares 120 hectares. Enfin les promenades, mails, esplanades représentent 23 hectares.

Informations pratiques :
Samedi 25 et dimanche 26 septembre 2010, dans tous les jardins de la Ville de Paris et dans les communes participantes.
Village de la Fête des Jardins au parc de Bercy (12e), accès rue Paul Belmondo.
Le samedi de 14 h à 19 h, dimanche de 11 h à 19 h.
Retrouvez tout le programme et la carte interactive des jardins en fête sur www.jardins.paris.fr

Afficher Fête des jardins 2010 sur une carte plus grande

mai 102010
 

Grand rendez-vous printanier pour les amateurs de plantes et de décoration pour les jardins, la 52ème édition des Journées des Plantes se déroulera les vendredi 14, samedi 15 et dimanche 16 mai 2010.

Pour cette édition printanière, deux thèmes ont été choisi :
– Les filles du bord de mer

2 693 kilomètres de côtes, sans compter les innombrables découpures qui, additionnées, porteraient cette longueur à près de 5 500 kilomètres ”, ces chiffres relevés par Michel Brochard sont le kilométrage exact des côtes qui bordent la France. Des régions qui longent la Méditerranée à celles de la façade atlantique jusqu’à la Mer du Nord en passant par la Manche, le jardinier de bord de mer doit savoir composer avec trois éléments redoutables envers les plantes : le sable, le sel et le vent. Les trois pouvant se conjuguer !

Côté ouest, les choses se compliquent. Le vent semble y souffler plus fort et plus souvent, les étendues sablonneuses peuvent s’y déployer à l’infini. Quant au sel, il est omniprésent : transporté par les embruns il s’accroche au sol, aux feuilles et aux tiges des plantes, aux pierres et aux toitures. En plus du sable, les sols constituent à eux seuls une mosaïque où se côtoient terres acide et argileuse, calcaire et de bruyère. Autant de contraintes qui transforment le jardinier en spécialiste ès “ jardin de bord de mer ” et de sa flore spécifique dont les plantes endémiques.

Venu depuis la lointaine Floride, le Gulf Stream apporte de la douceur et permet l’implantation de certaines belles exotiques. Une attention particulière sera apportée aux végétaux originaires de Nouvelle-Zélande. Beaux, grands, fleuris, ils ont déjà conquis les jardins du littoral atlantique où ils retrouvent des conditions proches de leur milieu naturel.

La plupart des plantes capables de se développer au bord de la mer sont les bienvenues dans les jardins “continentaux ” si ce n’est que des problèmes de résistance au froid sont à considérer avant toute plantation. Enfin, pour les loups de mer loin de l’Océan, quelques plantes bien choisies leur permettront de recréer l’idée d’un jardin de bord de mer !

– Les « vrais » parfums de Courson

Peu avant 1900, il se trame dans les laboratoires des parfumeurs, une drôle de révolution qui va bouleverser non seulement l’histoire de la Parfumerie française, mais aussi le sens même de l’odorat. La mise au point de produits de synthèse permet d’obtenir des essences “ plus vraies que nature ” tel Jicky créé en 1889 par Guerlain. Une foule de parfums inonde alors les rayons des grands magasins, des parfumeurs, des boutiques des grands couturiers, transformant ce qui auparavant relevait d’une production artisanale en véritable industrie du luxe.

Les parfums deviennent “ précieux effluves “ conservés dans leurs écrins de cristal, petits joyaux de création et d’imagination. L’engouement pour les parfums “ made in France ” gagne dès les années 1920, le reste du monde. Succès qui se traduit, encore aujourd’hui, par un chiffre d’affaires à l’exportation en constante progression.

Au cours des années 1970, les services marketing de la grande distribution en quête de renouvellement firent disparaître l’odeur du savon de Marseille, de l’eau de Javel, des shampoings de berlingots, des lessives…

Odeurs devenues trop rustres pour la finesse de nos nez en quête désormais de parfums suggestifs et recherchés, reconstitués par la magie de la chimie. Alors on vit fleurir des champs de lavande dans les adoucissants, s’exhaler des parfums de pommes vertes des flacons de shampoings, apparaître des extraits de citron pour lessiver les carrelages… Dans le sillage des “ bonnes ” odeurs devait surgir, bien sûr, le contingent des “ mauvaises ”. Celles que chassent les bougies parfumées et que traquent les bombes “ d’air pur ” et autres “ senteurs marines ”.

Alors, histoire de renouer avec les vrais parfums, les exposants pépiniéristes de Courson ont accepté de partager leurs émotions olfactives ressenties au contact de certains de leurs végétaux. Palette d’impressions ordonnée ici selon les univers suggestifs des aromatiques, des fruits, des fleurs, de l’exotisme, des parfums de parfum et bien sûr, de la fameuse madeleine de Proust…

Côté événements :
Vendredi, la journée des événements : heure après heure, ce qu’il ne faut pas rater, sous aucun prétexte !
– Deux nouvelles roses (Delbard et Guillot),
– Les Mérites et les Prix de Courson pour le jardin de demain,
– Le Jardin d’Essai de l’OTJ imaginé par Fannie et Florimond Gauvin sur le thème de Robinson,
– 24 collections végétales recevront officiellement le label CCVS,
– Les nouveaux exposants cru 2010 : le parc botanique de Launay, les Roses Loubert, la Pépinière Vert-Avril pour les amateurs de sempervivum, sédums et opuntias. Flo Cap Nord, une céramiste qui re-crée fruits et légumes, les Vergers et Pépinières Alias et leur collection de kiwis.

Le samedi, Meilland baptisera une nouvelle rose, dont Pierre Arditi sera le parrain.

Les conférences :
Le vendredi 14 mai 2010

– 16 h Laurent et Isabelle Urban
Jardiner écolo : comment et pourquoi ?
Suivie de la signature de leur livre Les secrets d’un jardin écologique aux Editions Belin.

Le samedi 15 mai 2010
– 11  h Véronique de Laboulaye
Mon jardin à Belle-Ile-en-Mer.
– 14 h 30 Pierre-Alexandre Risser
Terrasses et jardins en ville : avant, après !
Suivie de la signature de livre Transformer son petit jardin ou sa terrasse aux Editions Ulmer.
– 16 h 30 Nicole Boschung et Jean-Claude Ellena
Le jardin parfumé
Suivie de la signature de son livre co-écrit avec Michèle Giraud Le Jardin parfumé, collection « Les Pas à Pas Larousse ».

Le dimanche 16 mai 2010
– 11 h Laurent Bourgeois
Les aromatiques au balcon
Suivie de la signature de son livre Les aromatiques au balcon aux Editions Rustica.
– 14 h 30 Stéphane Marie, Dany Sautot et Yann Monel
C’est mon jardin
Suivie de la signature de leur livre C’est mon jardin aux Editions du Chêne.
– 16 h 30 Louisa Jones
Nouvelles natures, nouveaux jardins. Quoi de neuf dans le sud ?
Suivie de la signature de son livre Nouvelles Natures, nouveaux jardins. L’exemple Languedocien aux Editions Ulmer.

Infos pratiques :
Domaine de Courson, Courson Monteloup, Essonne.
• matinée professionnelle : vendredi 14 mai de 10 h à 14 h,
Ouverture au public :
• vendredi 14 mai de 14h à 19h,
• samedi 15 et dimanche 16 mai de 10h à 19h.

J’y serai toute la journée du vendredi, pendant la matinée professionnelle d’abord puis l’après-midi quand les portes sont ouvertes au grand public. À vendredi peut-être ?

avr 232010
 

Ce festival rassemble tout ce que l’ortie compte de connaisseurs, de spécialistes, de producteurs-exposants et bien d’autres encore venus de toute la France. Deux jours, les 24 et 25 avril 2010, dans le célèbre Potager du Roi à Versailles (78).


Le marché aux orties

Marché gourmand, livres, films, textiles, extraits fermentés, plantes médicinales…

Les ateliers « graines d’orties »

Apprendre à bien faire les extraits de plantes (purin d’ortie) et à les utiliser.
Cuisiner les plantes sauvages, utiliser l’ortie au quotidien, etc.
Fabriquer votre compost, faire du lombricompost, etc.

Les conférences, tables rondes et dédicaces

Le samedi 24 avril :
Table ronde à 11 h : Qui veut la mort du purin d’ortie ?
Conférence à 14 h 30 : L’éloge de l’ortie et des sauvageonnes,
Projection à 16 h : L’ortie, vers un jardin sauvage.

Le dimanche 25 avril :
– Table ronde à 11 h : Des usages de l’ortie en maraîchage et agriculture,
– Conférence à 14 h : De l’usage médicinal de l’ortie et des simples,
– 15 h : Intronisation des nouveaux membres de la confrérie des Amis de l’Ortie,
– Projection à 16 h 15 : L’Ortie fée de la résistance.

De nombreux auteurs d’ouvrages sur les plantes médicinales, le jardin naturel et l’écologie seront présents pour des dédicaces permanentes : Gilles Clément, Thierry Thévenin, Claude Bureaux, Jean-Paul Collaert, Bruno Delaunay, Bernard Bertrand…

Renseignements :
Les Amis de l’Ortie,
Tél. : 06 17 72 83 02.
www.lesamisdelortie.fr ou www.terran.fr ou www.potager-du-roi.fr

Entrée payante : 4,50 euros; tarif réduit 3 euros (12-17 ans, étudiants, personnes à mobilité réduite, demandeurs d’emploi); entrée gratuite pour les moins de 12 ans.
Pour les parisiens sans voiture, prendre le RER ligne C, train VICK et descendre à la station Versailles Rive Gauche. C’est la plus proche du château et du Potager du Roi. Il faut compter environ 40 minutes depuis la station Saint-Michel au coeur de Paris.

L’ortie fait sa révolution, elle compte sur vous ! J’y ferai un tour samedi matin…