oct 292011
 

Potée d'amour en cage ou alkekenge (Physalis alkekengii 'Franchetii')

Aussi dénommée lanterne chinoise ou japonaise, alkekenge ou bien encore coqueret, cette petite plante vivace (Physalis alkekengii ‘Franchetii’) attire par ses curieuses bractées orange vif en forme de coeur qui renferment une petite baie orange vif à maturité. En automne, le feuillage se pare d’or avant de disparaître pour l’hiver.

Cette plante vivace est proposée en fin d’été et en automne quand les bractées sont bien formées et colorées. Ne vous fiez pas à la petite potée, car l’alkekenge a des racines très traçantes qui le rendent vite envahissant dans une plate-bande. Les feuilles sont ovales et vert moyen. En été, les petites fleurs blanches donnent des petits fruits ronds et charnus, rouge orangé vif à maturité, entouré du calice renflé et vert virant peu à peu à l’orange.

Ce Physalis est avant tout cultivé pour ses qualités ornementales. Bien que comestibles, ses fruits ont un goût très acidulé, même quand ils sont cueillis à complète maturité. Il existe différentes variétés, qui se distinguent notamment par la hauteur des tiges. ‘Gigantea’ peut mesurer jusqu’à 1 m de hauteur. ‘Zwerg’ reste tout petit et beaucoup moins envahissant.

Physalis alkekengii ‘Franchetii’ doit être installé au soleil, dans un sol ordinaire, humifère, qui reste frais pendant la belle saison. En hiver les tiges se dessèchent. Il faut les rabattre pour laisser la place aux nouvelles pousses qui ressortent dès que les températures s’adoucissent au printemps. Cette plante est parfaitement rustique puisqu’elle résiste au moins jusqu’à -20°C.