oct 302011
 

Corète du Japon et Rabdosia longituba sur mon balcon en automne

Les longues hampes florales de mon pied de Rabdosia longituba se sont immiscées dans les rameaux de ma corète du Japon qui a le bon goût de donner encore quelques pompons dorés.

Corète du Japon et Rabdosia longituba sur mon balcon en automne

Le hasard fait bien les choses…

mar 142011
 

L’hiver précoce et froid n’a pas gêné le moins du monde les corètes du Japon (Kerria japonica) qui ont tôt fait de redémarrer dès que les gelées se sont atténuées. Le printemps n’est pas encore officiellement arrivé que ces arbustes généreux offrent déjà leurs premières fleurs jaune d’or, dans les parcs et jardins de Paris et sur mon balcon.

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Golden Guinea'

Première fleur de mon Kerria japonica 'Golden Guinea' sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Fleur simple, la première, pour la corète ‘Golden Guinea’, et déjà une belle profusion de pompons dorés pour la corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’).

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Cet arbuste est très courant, commun diront certains, mais je l’adore ! J’aime sa générosité, sa facilité de culture, son faux air de bambou…

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

Mais cette année, je vais devoir tailler après la première floraison car les touffes prennent vite un aspect brouillon, avec beaucoup de rameaux en tous sens, certains se desséchant.

Arbuste à floraison printanière précoce : Kerria japonica 'Pleniflora'

Grosse potée de corète du Japon fleurie sur mon balcon, 13 mars 2011, photo Alain Delavie

La corète l’affirme, le printemps arrive !

nov 302010
 

Mon balcon s’est sérieusement dénudé, mais mon pied de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) continue à fleurir alors qu’il a pratiquement perdu toutes ses feuilles. Un gros buisson fouillis avec trois petits pompons jaune d’or. Des fleurs dorées qui se remarquent dans la grisaille !

Floraison remontante de la corète du Japon sur mon balcon

Corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') sur mon balcon, novembre 2010, photo Alain Delavie

Floraison remontante de la corète du Japon sur mon balcon

Corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') sur mon balcon, novembre 2010, photo Alain Delavie

Il y a du nettoyage à faire sur mon balcon, beaucoup de nettoyage… Plein de feuilles à ramasser, des tiges à couper, quelques plantations à faire encore s’il ne gèle pas… Mais j’y vois plus clair maintenant que les feuilles sont toutes tombées ou presque. Par contre le soir, impossible de jardiner, il faut attendre le week-end en espérant une météo clémente. Ce qui n’a pas été vraiment le cas ces derniers temps.

août 152010
 

L’été étant maintenant bien avancé, les plantes installées sur mon balcon ont pris une belle opulence. Toutes les floraisons ne sont pas encore au rendez-vous, certaines trainent encore un peu, mais il est temps de vous faire découvrir mon antre végétal parisien situé entre ciel et terre.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Commençons par des vues prises depuis la rue quelques étages en-dessous.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Potée et suspension de bégonias, tomate cerise et Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Profusion de bégonias rouges côté soleil levant et canal de l’Ourcq. Des bégonias tubéreux (bégonia ‘Bertinii’ et bégonia ‘Odorata rouge’) que je ne vois presque pas de l’intérieur car les floraisons se sont dirigées vers la lumière et le soleil, côté rue. À côté dans l’angle du balcon, mon pied de tomate cerise F1 ‘Super Sweet 100′ et les hibiscus (Hibiscus ‘Fireball’ et H. coccineus) qui ne sont pas encore fleuris. Mais il y a de nombreux boutons floraux.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Sceaux de Salomon et corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Corète du Japon sur mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Au centre du balcon, la touffe de corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) dresse ses cannes et ses multiples petits pompons dorés. Un arbuste à fleurs sans soucis, très florifère, qui pousse très bien en pot.

Jardin suspendu au 5e étage dans Paris

Fallopia japonica 'Variegata', mon balcon en plein été vue de la rue, début août 2010, photo Alain Delavie

Et de l’autre côté du balcon, le plus à l’Ouest, une immense touffe de renouée du Japon panachée (Fallopia japonica ‘Variegata’) au feuillage changeant, plus ou moins éclaboussé de crème. Croissance XXL, arrosages quasi quotidiens… Mais une plante très robuste, qui a vite occupé toute sa grande jardinière.

Et maintenant, continuons le tour du propriétaire mais avec des vues depuis l’appartement et l’intérieur du balcon…

Continue reading »

juil 252010
 

D’une résistance à toutes épreuves ou presque, les corètes du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) ont fleuri abondamment au printemps avant de refaire une nouvelle pousse et de nouveau quelques fleurs, moins nombreuses, mais toujours aussi charmantes. Quelques pompons d’or sous le soleil d’été !

Arbuste à fleurs, floraison remontante

Touffe de corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') avec quelques fleurs en été sur mon balcon, juillet 2010, photo Alain Delavie

Le pied qui pousse sur mon balcon a pris des proportions imposantes. Je suis obligé de contenir régulièrement son développement pour pouvoir toujours circuler d’un bout à l’autre de mon balcon sans avoir à me déplacer avec une machette (LOL !).

Arbuste à fleurs, floraison remontante

Touffe de corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') avec quelques fleurs en été sur mon balcon, juillet 2010, photo Alain Delavie

Côté rue, les branches souples ont pris leur aise et ce sont elles qui donnent une nouvelle floraison. Quelques fleurs parsemées dans une masse de verdure, rien à voir avec l’opulence printanière, mais suffisamment nombreuses pour embellir l’arbuste et lui donner un aspect fleuri.

Je ne redirai jamais assez tout le bien que je pense de cet arbuste à fleurs, qui pousse vraiment très bien en pot : un aspect de bambou sans le côté si envahissant, un port dressé à étalé très élégant, un feuillage très doux au toucher, une floraison généreuse et prolongée (printemps et été, parfois jusqu’en automne si les gelées ne sont pas trop précoces), des soins modérés qui se limitent à des arrosages réguliers et quelques tailles. Quand on sait que cette espèce se bouture et se divise très facilement, pourquoi s’en priver ? Inutile d’acheter une grosse potée, un petit pied donne très vite une grosse touffe.

Arbuste à fleurs, floraison remontante

Corète du Japon (Kerria japonica 'Pleniflora') avec quelques fleurs en été dans le Jardin des Halles (Paris 1er), juillet 2010, photo Alain Delavie

Il n’y a pas que mon pied qui refleurisse. Un peu partout dans la capitale, les buissons de corète portent quelques fleurs, comme ce bel arbuste photographié dans le Jardin des Halles (Paris 1er), non loin de l’église Sainte Eustache.

avr 072010
 

Rencontre ou plutôt cohabitation surprenante d’une corète du Japon (Kerria japonica ‘Pleniflora’) et d’un berbéris pourpre (Berberis thunbergii ‘Atropurpurea’) qui ont poussé l’un dans l’autre. Après la taille, cela donne ce résultat surprenant…

Arbustes d'ornement

Haie de berbéris pourpre et de corète du Japon au début du printemps, Cap 18, Paris 18ème, photo Alain Delavie

Un berbéris à pompons ou bien une corète empourprée ? Les deux ou ni l’un ni l’autre, mais les hasards de la croissance de ces plantes a donné ce curieux mélange printanier.

Arbustes d'ornement

Haie de berbéris pourpre et de corète du Japon au début du printemps, Cap 18, Paris 18ème, photo Alain Delavie

Je trouve ces deux plantes beaucoup plus belles quand elles ne sont pas taillées, juste nettoyées des rameaux morts ou desséchés. Surtout la corète, tellement plus élégante quand elle pousse en liberté. Enfin surveillée quand même car cette espèce si florifère et facile à cultiver a tendance à beaucoup drageonner quand elle se plaît dans un jardin. En bac, elle colonise vite le contenant, mais on lui pardonne, car elle fleurit si généreusement.