mar 092014
 

Collecte nationale de pesticides dans les jardineries Botanic

À l’occasion de la Semaine pour les alternatives aux pesticides (du 20 au 30 mars 2014), Botanic, la seule enseigne de jardinerie à avoir retiré les pesticides et engrais chimiques de tous ses magasins, organise la 1ère opération de reprise des pesticides.

Un événement de grande envergure, mis en place dans les 65 magasins de l’enseigne les week-end du 14-16 mars et du 21-23 mars (uniquement 14-15 mars et 21-22 mars dans les magasins d’Alsace et de Moselle). En échange des produits rapportés, Botanic offrira un bon d’achat de 5 € (à partir de 35 € d’achat, valable sur les rayons jardin et le marché bio, voir conditions en magasin ou sur www.botanic.com) à valoir sur une solution pour jardiner au naturel. Cette opération exceptionnelle a pour objectif d’agir une fois de plus concrètement et de proposer à un large public de jardiner au naturel en se débarrassant des pesticides chimiques.

Collecte « mode d’emploi »

  • Les produits doivent être rapportés dans leur emballage d’origine (bidon ou boîte) afin de permettre leur identification et leur tri.
  • Les produits collectés concernent aussi bien les produits entamés que ceux non utilisés.
  • La collecte englobe tous les produits phytopharmaceutiques EAJ (Emploi Autorisé dans les Jardins), hors engrais et produits professionnels.

Après la collecte ?
Tous les produits collectés sont pris en charge par CLIKECO, partenaire de Botanic et spécialiste de la gestion des déchets. Ils sont acheminés vers des centres de traitement agréés en vue de leur élimination.

jan 312014
 

Journée nationale ZERO WASTE FRANCE à Bobigny.
Le samedi 1er février 2014 se déroulera à Bobigny la première conférence nationale ZERO WASTE FRANCE, section de l’association ZERO WASTE EUROPE, co-organisée par ZERO WASTE EUROPE, ARIVEM, le CNIID et ENVIRONNEMENT 93.

À l’occasion de cette journée, le Cniid lance un appel à tous ceux qui souhaiteraient rejoindre le mouvement Zero Waste France, pour construire ensemble une société zéro gaspillage et zéro déchets. Zero Waste est une démarche positive pour aller vers une société zéro gaspillage et zéro déchets, qui suppose la participation de toutes les composantes de la société pour modifier nos modes de production, développer la réutilisation et le réemploi des produits et matériaux, et collecter de manière séparée le plus grand nombre de produits et matériaux valorisables pour optimiser la valorisation matière.

La conférence s’intéressera aux meilleures pratiques sur la réduction et la gestion de nos déchets. Outre des contributions de différentes associations et collectivités françaises sur leurs initiatives exemplaires concernant les 3R (réduction, réutilisation, recyclage), le colloque accueillera :

  • Joan Marc SIMON, responsable du programme ZERO WASTE EUROPE,
  • Rossano ERCOLINI, distingué en 2013 par le Goldman Prize pour son combat pour le zéro déchet,
  • Enzo FAVOINO, expert et chercheur à l’institut agricole de Monza Park, qui parlera de l’application du programme ZERO WASTE à Hambourg, Turin, Milan, Salerno…
  • Giorgio DEL GHINGARO, maire de Capannori, qui témoignera de l’application de cette politique depuis 2008 avec des résultats exceptionnels et un objectif « zéro déchet » en 2020,
  • Inaki ERRAZKIN VITORIA, ministre de l’Environnement de la province du Gipuzkoa au Pays Basque espagnol (710 000 h) où cette politique est appliquée avec succès,
  • Contarina PAOLO CONTO, responsable de Priula.

Une occasion unique de rencontrer ces personnalités et d’écouter ce qu’elles ont à nous dire sur la manière de réduire drastiquement nos déchets, et d’en finir avec les solutions industrielles de traitement.
Tout au long de la journée, des associations nationales et locales, des entreprises et/ou collectivités tiendront des stands ouverts au public.
La journée se terminera par la projection du film « TRASHED« , produit par Jeremy Irons, superbement réalisé et multi-primé, une vraie somme sur l’état des déchets au niveau mondial.

Salle Pablo Neruda
31, avenue Salvador Allende,
93000 Bobigny.
De 9h à 20h.

La conférence est gratuite et ouverte à tous dans la limite des places disponibles, mais il est important de s’inscrire sur www.zerowastefrance.org pour pouvoir y participer toute la journée ou une partie de la journée. Plus d’informations en contactant ARIVEM à arivem@hotmail.fr.
Le programme et les intervenants sur ZERO WASTE FRANCE

nov 192012
 

L’objectif de la Semaine Européenne de la Réduction des Déchets est de sensibiliser tout un chacun à la nécessité de réduire la quantité de déchets générée et donner des clés pour agir au quotidien aussi bien à la maison, au bureau ou à l’école, en faisant ses achats ou même en bricolant.

Le concept de cette opération est basé sur la prévention des déchets c’est-à-dire avant que ce dernier ne soit produit, car le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas !

Pour l’édition 2012, 2888 actions ont été labellisées en France.

juin 092012
 

Mlle Pomme, parc des Chanteraines, Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers (Hauts-de-Seine)

Depuis le mardi 5 juin, Mlle Pomme, une jument de 4 ans, est arrivée au parc des Chanteraines à Villeneuve-la-Garenne/Gennevilliers (Hauts-de-Seine).

Elle participe à l’entretien du parc en collectant les déchets. Elle remplace ainsi le tracteur et permet d’économiser l’énergie et de réduire les émissions de CO2.

Cette action s’inscrit dans le cadre plus global de démarche environnementale de développement durable, appliquée depuis de nombreuses années, sur l’ensemble des espaces verts départementaux.

Le public peut venir voir Mlle Pomme « travailler » tous les matins dans les allées du parc ou l’après-midi près de la ferme des Chanteraines.

jan 302012
 

L’entretien du jardin génère des déchets verts que l’on estime à 160 kilos par personne et par an dont une quinzaine passent par la poubelle, soit environ 4 % de son contenu. Pour s’en débarrasser, 9 % des foyers les brûlent, ce qui représente près d’un million de tonnes de déchets verts brûlés à l’air libre chaque année en France. Or, il est interdit de brûler à l’air libre ces déchets comme le rappelle la circulaire 34130 du 18 novembre 2011.

Circulaire 34130

L’espace Éco-citoyens de l’ADEME, dédié au quotidien du particulier, vous apporte des informations sur cette interdiction et surtout sur les moyens possibles de valoriser ces déchets sans avoir à les brûler pour s’en débarrasser.

Que faire de ses déchets de jardin ?

juil 272010
 

Quand on n’a pas de jardin, mais seulement un balcon, une cour ou une terrasse voire même rien de tout cela, il est quand même possible de recycler une partie de ses déchets organiques ménagers en utilisant un des modèles de vermicompostière proposé dans le commerce ou que l’on fabrique soit-même. Voici la liste des déchets qui peuvent être recyclés par ce procédé, ainsi que celle des déchets à proscrire.

La vermicompostière (aussi appelée lombricompostière ou vermicaisse) n’est pas une poubelle ! Elle ne peut accueillir que des déchets organiques, on oublie tous les matériaux synthétiques ou métalliques. Et parmi les résidus biodégradables qu’un foyer peut produire et rejeter, il faut encore faire un tri sévère.

Les déchets à mettre dans la vermicompostière :

  • Le marc de café avec le filtre,
  • Les sachets de thé et le thé infusés,
  • Les sachets infusés de tisanes,
  • Tous les fruits y compris les agrumes (sauf noyaux et pépins trop durs et trop longs à se décomposer), toujours coupés en petits morceaux,
  • Tous les légumes (sauf l’oignon), y compris les pommes de terre, toujours coupés en petits morceaux,
  • Les coquilles d’oeufs finement broyées au mixer.

Certains déchets doivent être ajoutés en petites quantités seulement :

  • Les feuilles de papier essuie-tout, les serviettes et les mouchoirs en papier (sans motifs colorés),
  • Les papiers journaux,
  • Les cartons d’oeufs,
  • Les huiles et la vinaigrette, de préférence après les avoir imbibées sur une feuille de papier essuie-tout,
  • Le pain et les reliefs cuits d’un repas (hors viandes et poissons).

Les déchets qu’il ne faut jamais mettre dans la vermicompostière :

  • Une grosse quantité d’un même déchet organique, même s’il fait partie de la liste des bons déchets à recycler dans la vermicompostière,
  • Les oignons, notamment les pelures qui ont une action bactéricide et se décomposent très lentement,
  • Les produits laitiers,
  • Les produits carnés (charcuteries et viandes),
  • Les poissons,
  • Les croquettes ou pâtées (à base de viandes ou de poissons) pour chiens ou chats,
  • Les papiers imprimés en couleurs, les papiers et cartons glacés,
  • Les mégots de cigarettes ou de cigares,
  • Les lingettes en papier imprégnées de détergent ou de parfum,
  • La litière et les déjections du chat,
  • Les déjections du chien,
  • Les couches jetables de bébé,
  • Les poussières du ménage.

Les déchets verts (fleurs fanées, tailles et feuilles mortes) récupérés sur un balcon, sur une terrasse ou dans une cour sont réservés pour la préparation de compost dans un fût ou un silo. Il en est de même pour vos bouquets de fleurs quand ils sont fanés.

Si vous vous trompez dans votre tri et que vous incorporez le mauvais produit, que risque-t-il d’arriver ?

  • Le matériau quand il est peu ou pas biodégradable ne va pas se décomposer ou vraiment très lentement.
  • S’il est organique comme la viande ou le poisson par exemple, sa décomposition entraîne des odeurs fortes et désagréables. Ça pue !
  • Quand vous avez la main trop lourde, notamment avec les déchets de fruits, vous risquez une prolifération de moucherons (ou mouchettes pour nos amis belges).