jan 042014
 

À Paris et en région parisienne, les températures restent positives et douces pour la saison. Une douceur qui ne doit pas tromper notre vigilance.

Pour ce week-end, grâce au vent toujours orienté au Sud-ouest, aucune gelée n’est attendue en France avec le matin de 5 à 12°C en plaine. L’après-midi, la douceur devrait se maintenir avec de 10 à 15°C du nord au sud, des valeurs supérieures de 1 à 3°C aux normales de saison. (Source : La Chaine Météo)

Les plantes frileuses laissées à l’extérieur en pleine terre ou en pot n’ont toujours pas besoin d’une protection contre le froid. Mais il faut rester vigilant et être prêt à intervenir en surveillant les bulletins météo. Dès l’annonce d’une forte baisse des températures, il faudra couvrir les végétaux gélifs pas entrés complètement en repos.

fév 162013
 

Jeunes pousses rouges d'un Photinia en hiver, Cap 18, Paris 18e (75)

Quel plaisir de profiter de quelques heures de soleil hier dans Paris avec des températures légèrement au-dessus des moyennes saisonnières (écart saisonnier +1 °C selon Météo-Paris). Un avant-goût du printemps juste avant de partir en week-end.

C’est encore bien trop tôt pour que l’hiver nous quitte, mais c’était bien agréable… Et les plantes montrent déjà des signes de reprise comme ce buisson de Photinia déjà couvert de belles pousses rouges.

juil 312012
 

Tapis de vergerettes (Erigeron karvinskianus) et d'armoise (Artemisia schmidtiana 'Nana'), Parc floral de Paris, Paris 12e (75)

Je suis allé me promener dans le Parc floral de Paris dimanche dernier où se tenait le dernier concert du Paris Jazz Festival et j’ai découvert les décorations florales toujours exceptionnelles qui ont été plantées dans la vallée des fleurs. L’été frais et humide a retardé le développement des plantes, mais certains mariages sont déjà très réussis, comme ce charmant petit tapis unissant une armoise (Artemisia schmidtiana ‘Nana’) et des vergerettes (Erigeron karvinskianus). Effet douceur garanti !

Ce petit coussin n’est qu’une infime partie de grandes bandes de plantes couvre-sol que je retournerai photographier dans quelques semaines quand elles se seront davantage développées. Mais déjà le résultat est plus qu’intéressant et je vous engage vivement à aller vous balader dans cet endroit source d’inspirations multiples, que l’on ait un jardin ou simplement un balcon, une cour ou une terrasse. Continue reading »

mar 032012
 

L’hiver 2011-2012 s’est montré particulièrement contrasté en France métropolitaine, alternant douceur et froid exceptionnel, pluies abondantes et déficit de précipitations.

Si la température moyennée sur la France et sur l’ensemble de l’hiver a été conforme à la normale, elle masque d’importantes variations. Les températures ont été très douces en décembre et janvier, avant de chuter brusquement fin janvier. Dès lors, une vague de froid remarquable a touché l’ensemble du pays jusque vers la mi-février, la fin de l’hiver connaissant ensuite des températures plus proches des normales.

Carte des températures moyennes en France : hiver 2011-2012 (Météo France)

Après un mois de décembre abondamment arrosé à l’exception notable des régions méditerranéennes, les précipitations de janvier n’ont concerné que le Nord-Est et le nord des Alpes, précédant un mois de février remarquablement sec. Sur l’ensemble de la saison, le bilan pluviométrique est extrêmement déficitaire sur les régions méditerranéennes avec des cumuls de pluie souvent inférieurs à 20 % de la normale : cet hiver s’y classe parmi les plus secs depuis 1959. Sur le reste de la France, le bilan est contrasté : nettement déficitaires de la Bretagne au Sud-Ouest, les pluies ont été plus proches des normales ailleurs, voire parfois excédentaires sur le Nord et le Nord-Est de la France.

L’ensoleillement a été généreux cet hiver, notamment grâce à un mois de février très ensoleillé. Des Pays de la Loire aux frontières du Nord et du Nord-Est ainsi que sur les régions méditerranéennes, les durées d’ensoleillement ont été 20 % à 40 % supérieures à la moyenne. Partout ailleurs, l’ensoleillement a été plus proche de la moyenne. Continue reading »

fév 122011
 

Ce 11 février 2011 a été exceptionnellement chaud à Paris. Le plus chaud depuis 1899, un record, avec une température maximale de 18 °C !

Depuis plusieurs jours, une masse d’air doux concerne la majeure partie de la France. Elle est liée au prolongement de hautes pressions sur le Maghreb qui ont concerné hier vendredi quasiment toutes les régions françaises. Des températures dignes d’une fin avril !

Les températures ont été particulièrement élevées et le ressenti a été véritablement printanier sur de très nombreuses villes. Des records de douceur pour un 11 février ont été battus, comme à Metz, Paris, Dieppe, Abbeville, Rouen, Caen ou bien encore Rennes avec des températures parfois situées 10°C au-dessus des moyennes saisonnières. Jusqu’à 20°C à Biarritz, 17°C à Dieppe !

Voici les valeurs de températures les plus remarquables relevées hier après-midi :
20°C à Biarritz (64)
19°C à Vichy (03) et Clermont-Ferrand (63),
18°C à Bordeaux (33), Auxerre (89) et Paris (75),
17°C à Rennes (35), Caen (14), Reims (51) et Troyes (10),
16°C à Abbeville (80).

Mais les températures vont baisser…
Prévisions Météo-Paris
Prévisions Météo-France
Prévisions La Chaine Météo

jan 182011
 

Malgré la fin de l’automne et le début de l’hiver glacés et enneigés, les quelques jours de redoux que nous venons de connaître dans Paris ont incité mes coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis ‘Alba’) à repousser. Et ils font déjà des jeunes pousses, à la mi janvier !

Le redoux en plein hiver perturbe le repos de la végétation

Jeunes pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain Delavie

Ce redoux important perturbe complètement le repos hivernal de la végétation qui repart bien trop tôt.

Le redoux en plein hiver perturbe le repos de la végétation

Jeunes pousses de coeurs-de-Marie (Dicentra spectabilis 'Alba') sur mon balcon, 16 janvier 2011, photo Alain Delavie

Mon pied d’hosta (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’) a aussi quelques pousses vertes qui sortent de terre.

Même si ces températures douces sont fort agréables, il faudrait que le froid revienne sans plus tarder, car pour le moment, la végétation n’a pas trop démarré. Mais encore deux ou trois semaines comme cela, et il y aura les premières feuilles, qui ne résisteront jamais à une gelée.