juin 042011
 

Bien que de plus en plus à l’étroit dans son terrarium, mon pied d’épiscia (Episcia ‘Siver Skies’) ne cesse de fleurir. Depuis quelques jours j’ai même un bouquet de petites fleurs rouge vif qui fait son effet !

Episcia 'Siver Skies' en pleine floraison dans un terrarium

Episcia 'Siver Skies' en pleine floraison dans un terrarium, juin 2011, photo Alain Delavie

La culture en terrarium lui réussit !

mai 052011
 

Quand je vous dis que dans un terrarium, ça pousse vite et bien, presque sans soin… Prolifique et florifère, mon petit pied d’épiscia (Episcia ‘Silver Skies’) reçu fin 2009 a bien prospéré. Trop même, car le terrarium que je lui avais réservé est désormais bien trop petit. Rempli à ras bord !

Espiscia 'Silver Skies' dans un terrarium

Episcia 'Silver Skies' ayant envahi son terrarium, avril 2011, photo Alain Delavie

Il poussait mal dans le grand terrarium où je l’avais installé dès son arrivée. Mais depuis que je l’ai mis tout seul dans un Nano cube 20 litres Dennerle, il a prospéré et touche tous les côtés. Continue reading »

nov 302010
 

Il n’y a pas que mon mini saintpaulia à fleurs de violette qui pousse et fleurisse dans mes terrariums. Mon pied d’Episcia ‘Silver Skies’, une autre Gesnériacée miniature, a pris de l’ampleur au fil des mois au point d’occuper tout son terrarium. Il étale son beau feuillage blanc argenté sur lequel se détache de temps à autre des petites fleurs d’un rouge éclatant et vibrant. Un véritable épiscia de Noël !

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Le feuillage se suffit à lui-même et reste décoratif à longueur d’année. Les fleurs veloutées sont des petites touches de couleur qui apparaissent ici et là, jamais en très grand nombre.

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, novembre 2010, photo Alain Delavie

Une variété rare, mais qui pousse assez facilement quand on la cultive dans un terrarium sous éclairage artificiel. C’est d’ailleurs un mode de culture que l’on devrait toujours adopter pour les quelques rares potées d’épiscias proposées dans le commerce, car ces plantes ne supportent pas la sécheresse ambiante de nos intérieurs alors qu’elles sont d’une facilité déconcertante dès qu’on leur offre l’ambiance humide qu’elles aiment.

En terrarium, hormis quelques rares arrosages et nettoyages pour ôter les fleurs fanées, les soins sont très réduits. La croissance est assez rapide car en moins d’un an, le petit pied reçu des États-Unis s’est beaucoup étoffé et multiplié, déployant des stolons de tous les côtés.

Episcia 'Silver Skies', Gesnériacées

Tapis d'Episcia 'Silver Skies' dans un terrarium, photo Alain Delavie

Beaucoup de plaisir pour un minimum de soins, c’est pas mal, non ?

nov 122008
 

Vous vivez en pleine ville et vous n’avez pas de jardin ? Pas même un petit coin de balcon ou de terrasse… Qu’à cela ne tienne, vous pouvez quand même vous adonnez aux joies du jardinage d’intérieur sans tomber dans l’accumulation de potées fleuries. 3 idées pour jardiner autrement :

Un tableau végétal,
avec un maximum de plantes sur une petite surface, sans perdre de place au sol.Un terrarium planté uniquement de plantes exotiques,
une véritable « télévision » végétale, un rayon de soleil permanent, avec un entretien très réduit et plus de tache d’eau sur le parquet.
Un mini jardin aquatique, avec ou sans poisson, crevette ou autre bestiole.

Ce petit aquarium doté d’un éclairage performant, vous pouvez d’ailleurs l’utiliser aussi comme un terrarium et envisager la culture de petites plantes comme un saintpaulia, un épiscia (impossible à garder dans un appartement car l’air ambiant est bien trop sec) ou des petits bégonias Rex. Vous serez surpris par les résultats spectaculaires et les floraisons généreuses. Et ça, même dans une pièce complètement noire, sans lumière naturelle…