nov 072012
 

Exposition Espace Beaujon

Dans le secret des jardins, les photographes Ana Tornel et Catherine Laurent proposent un voyage au cœur du végétal, mystérieux et poétique.

Jardins Passagers, Paris 2012, Catherine Laurent Continue reading »

nov 062012
 

Fantasmagories – Sans titre#1 ©Marc Chatelard

D’un accès très facile et d’une beauté sans pareille, les fleurs ont toujours été un motif favori des peintres. Mais qu’advient-il de ce charmant motif quand la photographie s’en empare ? Une beauté intrinsèque, violente et érotique avec Robert Mapplethorpe, des couleurs somptueuses avec Irving Penn, des mises en relief des formes et des détails notamment avec Imogen Cunningham et Karl Bossfeldt. Avec Marc Chatelard, les fleurs ont perdu leur subtil parfum ; les filets, les anthères, les stigmates, les pétales et autres pistils ont donné une nouvelle forme de vie en perdant la leur.

Fantasmagories – Sans titre#7 ©Marc Chatelard Continue reading »

oct 312012
 

United Buddy Bears : l'ourson de la Serbie, Champ de Mars, Paris 7e (75)

Je poursuis ma présentation d’ourson des « United Buddy Bears » (Oursons Unis) qui sont alignés sur le Champ de Mars jusqu’au 18 novembre 2012. 140 statues aux décors les plus divers. L’ourson de la Serbie évoque un paysage campagnard et montagnard de ce pays avec la présence forte d’un arbre fruitier, un prunier chargé de belles prunes.

United Buddy Bears : l'ourson de la Serbie, Champ de Mars, Paris 7e (75)

Jusqu’au XXIe siècle, la Serbie a été mondialement reconnue pour sa production et ses exportations de prunes séchées. Par la production de prunes, la Serbie est le deuxième pays en Europe et le quatrième dans le monde. La production annuelle de prunes en Serbie fait un peu plus de six cents mille tonnes dont les deux tiers sont utilisées pour la production de la célèbre eau-de-vie de prune. Pendant des siècles la prune a été une espèce fruitière traditionnelle en Serbie et même encore aujourd’hui elle est cultivée sur cent cinquante mille hectares.

oct 292012
 

 

Exposition : Les Albums des jeunes architectes et paysagistes

L’exposition des « Albums des jeunes architectes et des paysagistes » relaie tous les deux ans la politique du ministère de la Culture et de la Communication en faveur des jeunes architectes et des paysagistes. Cette promotion des AJAP 2012 distingue cette année 14 équipes d’architectes et 3 équipes de paysagistes de moins de 35 ans. Présentée à la Cité de l’architecture & du patrimoine en avant première, l’exposition poursuivra son itinérance en région et à l’international en 2013.

Exposition jusqu’au 9 décembre 2012
Cité de l’architecture & du patrimoine
Palais de Chaillot, 7 avenue Albert-de-Mun, Paris 16e
Entrée libre.
Tous les jours, sauf le mardi, de 11h à 19h. Nocturne le jeudi jusqu’à 21h.

Avec la présentation des AJAP 2012, la Cité de l’architecture & du patrimoine participe depuis 2001, à la valorisation du prix des Albums des jeunes architectes et des paysagistes, créé en 1980 par Joseph Belmont, afin de soutenir la jeune création architecturale et paysagère depuis 2006.

Tous les deux ans, un jury réuni par le ministère de la Culture et de la Communication, distingue de jeunes professionnels architectes et paysagistes de moins de 35 ans. Les lauréats font l’objet d’une campagne de valorisation conjointement mises en place par la Direction générale des patrimoines et la Cité de l’architecture & du patrimoine, l’objectif étant d’offrir un meilleur accès à la commande publique pour cette nouvelle génération.

Le jury, placé sous la présidence du ministre de la Culture et de la Communication, a été co-présidé par Frédéric Borel, architecte, Grand Prix national de l’architecture et par Michel Desvigne, architecte paysagiste, Grand Prix de l’urbanisme. Il est composé d’une vingtaine de membres parmi lesquels des architectes, des paysagistes, des maîtres d’ouvrage, des représentants de la presse et des acteurs institutionnels. À l’issue de cette procédure, les lauréats sont sélectionnés pour la qualité de conception de leurs projets, pour leur capacité à répondre à des problématiques architecturales, paysagères ou urbaines d’actualité, ainsi que pour la singularité de leurs parcours

Les lauréats de la session 2011-2012 des Albums des jeunes architectes et des paysagistes ont été proclamés le 28 mars 2012, au ministère de la Culture. Continue reading »

oct 172012
 

Miroir végétal / Florence Verrier / Hervé Gambs Paris

Gambs Store (Paris 11e) propose une nouvelle exposition avec les photographies exceptionnelles de l’artiste Florence Verrier. À découvrir jusqu’au 17 novembre 2012.

« Une autre vision du monde végétal où les fleurs éclairées, photographiées, mélangées donnent vie à d’étranges créatures…
Les unes deviennent des buildings végétaux, des objets moelleux, les autres d’étranges animaux… nous basculant dans jardin imaginaire. »
Florence Verrier, photographe.

Miroir végétal / Florence Verrier / Hervé Gambs Paris

Vernissage le 18 octobre 2012 à partir de 18h30 en présence de l’artiste Florence Verrier.

Gambs, 60 boulevard Beaumarchais, 75011 Paris.
Métro : ligne 8, station Chemin Vert.

oct 052012
 

Soleil couchant, Christophe Cartier

Les vingt toiles abstraites, toutes réalisées depuis 2007, que présente Christophe Cartier au musée Paul Delouvrier d’Évry (Essonne) entourent un triptyque intitulé Nymphéas, évidemment en référence à Monet, pour signifier qu’il s’agit moins de représenter des fleurs aquatiques que de rendre « la beauté de l’air ». De simplement peindre une réalité immatérielle, loin de tout motif identifiable.

Christophe Cartier parvient à matérialiser le spectre solaire par des superpositions de papiers transparents entre lesquels l’huile est posée par taches, par flaques, par déferlantes et par coulures retenues par une couche de vernis. Des strates qui jouent sur la transparence, pour des effets de matière sans matière.

Soleil couchant, Christophe Cartier

L’immersion dans la couleur supprime toute perspective. Il n’y a plus ni haut ni bas, mais un plan unique pour la dilatation spatiale. Ce qui « mesure » la profondeur de l’objet esthétique selon Christophe Cartier, c’est la profondeur d’existence à laquelle il nous convie, une profondeur corrélative de la nôtre. Une profondeur esthétique.

Devant l’objet esthétique, nous ne sommes ni une pure conscience, ni un pur regard parce que ce regard est lourd de tout ce que nous sommes. Le sentiment esthétique qui peut naître à partir des tableaux de Christophe Cartier n’est profond que dans la mesure où ils nous atteignent dans tout ce qui nous constitue.

Il faut prendre le temps de s’immerger en eux: non pas l’immédiateté d’une impression, mais la confrontation de l’oeuvre avec tout ce que nous sommes, nourri par notre passé, ce passé qui donne une densité à notre être et une pénétration à notre regard.

MUSÉE PAUL DELOUVRIER
12, clos de la Cathédrale, 91000 Evry. Tél. : 01 60 75 02 71.
Vernissage le samedi 6 octobre à 15h30.
Tarifs : Plein 3€; Réduit : 1,50€.
Ouvertures : Vendredi de 14h à 17h30 et les samedi-dimanche de 14h à 18h.