jan 192011
 

Dans le cadre de l’opération expérimentale de compostage en pied d’immeuble organisée par la Direction de la Propreté et de l’Eau de La Ville de Paris, la Ligue de l’enseignement de Paris et le centre d’animation Les Amandiers vont inaugurer un composteur aujourd’hui mercredi 19 janvier, à 15h au Centre d’animation les Amandiers, en présence de Fabienne Giboudeaux, adjointe au Maire de Paris chargée des espaces verts.

Dès le lendemain, tout le monde est invité à déposer ses déchets de matières organiques dans les seaux situés au centre des Amandiers et dans les structures partenaires, le centre social La 20ème Chaise, l’ESAT Ménilmontant et la régie de quartier Papilles et Papillons.
Les seaux seront ensuite déversés dans le composteur.

Adresse des structures participantes :
Centre d’animation les Amandiers, 110 rue des Amandiers, 75020 Paris,
Papilles et Papillons, 30 rue des Panoyaux, 75020 Paris,
ESAT Ménilmontant et CAJ, 40 rue des Panoyaux, 75020 Paris,
Centre Social La 20ème chaise, 38 rue des Amandiers, 75020 Paris.

déc 102010
 

Gisèle Stievenard, adjointe chargée de la politique de la Ville et de l’engagement solidaire, a reçu, mardi 7 décembre à l’Hôtel de Lassay, le Trophée 2010 des Eco-Maires / Territoria. Ce prix a été délivré à la Ville de Paris pour son projet « Nature + », de végétalisation et d’embellissement des quartiers populaires de l’Est du 20e arrondissement.

Depuis 20 ans, par ce prix conjoint, l’association des Eco-Maires et l’Observatoire national de l’innovation publique (organisateur du prix Territoria) récompensent des actions innovantes de développement durable initiées par les collectivités locales. « Nature + » est une démarche originale de traitement des « coins et recoins » et autres « délaissés urbains ».

50 sites ont été repérés avec les habitants dans les quartiers populaires de l’Est du 20e arrondissement (St Blaise, Porte de Montreuil). Peu à peu ces espaces, inutilisés et souvent propices à la malpropreté et aux dépôts d’encombrants se transforment en jardins partagés, jardins d’insertion, jardins pédagogiques, espaces végétalisés, ludiques et artistiques.

Chaque projet est conçu et réalisé avec les associations de quartier et les habitants qui se réapproprient ainsi l’espace public. La propreté s’améliore, les quartiers embellissent, l’environnement urbain très minéral recule au profit d’une série de petits espaces verts qui transforment la ville.

« Nature + » est mené par les directions de la politique de la Ville et des espaces verts, sous l’impulsion de Gisèle Stievenard et Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire chargée des espaces verts.

nov 062010
 

Rendez-vous le samedi 6 novembre 2010 à 15 heures au niveau du 24 de la rue Dénoyez (Paris 20e) pour inaugurer l’opération de Végétalisation Participative mise en place dans la rue.

L’association La Maison de la Plage a le plaisir de vous convier à l’inauguration de La Végétalisation Participative de la rue Dénoyez en présence de Frédérique Calandra, Maire du 20ème, de Gisèle Stievenard, Adjointe au Maire de Paris,chargée de la Politique de la Ville et de l’engagement solidaire, de Florence Demassol, Adjointe au Maire du 20ème,chargée de l’Environnement, développement durable, espaces verts et plan climat et de Fabienne Giboudeaux, Adjointe au Maire de Paris, chargée des Espaces Verts.

Qu’est-ce que la végétalisation participative de la rue Dénoyez ?
Rendez vous Métro Belleville, remontez la rue de Belleville sur une trentaine de mètres et tournez à droite, juste après le café « Aux folies » ! Et là… nul besoin de chercher, vos yeux s’écarquilleront tout seuls ! En effet, au premier coup d’œil, c’est un bain de couleurs : des tags plus colorés les uns que les autres se chevauchent sur les murs, et bien sûr ces grands pots de fleurs colorés, décorés, personnalisés vous interpellent…
À l’origine du projet : une envie et un besoin de verdure ! En effet, depuis la construction de la piscine, la rue Dénoyez a beaucoup changé, le pavage a été refait, le stationnement des voitures supprimé… mais ce qu’il manquait, c’était de la verdure (la rue est très minérale, elle ne compte qu’un arbre).
Lors des travaux de réaménagement de la rue Dénoyez, La Maison de la plage (association créée en 2001 pour l’occupation créative et temporaire des lieux urbains en friche) participe aux différentes réunions de consultation et demande la mise en place de jardinières. La mairie de Paris explique alors qu’elle ne gèrera pas elle-même des bacs à fleurs, mais qu’il est possible de proposer un projet de végétalisation. Alors, la Maison de la Plage dépose une proposition à la mairie pour végétaliser sa rue ! Accompagnée par plusieurs partenaires locaux (EDL, jardin partagé Ramponneau, Frichez-nous la Paix, Leroy Sème…), l’association mobilise donc les habitants.
Le projet a démarré il y a près d’un an et demi, des pots en fibre de ciment ont été acheté, et des ateliers de céramiques se sont mis en place, en partenariat avec l’Usine de la Kommune. Chaque samedi après-midi, les habitants volontaires de la rue Dénoyez pouvaient s’y retrouver pour décorer leur pot, chacun avance à son rythme… et certains y sont encore ! C’est dire l’application et l’implication qu’y prennent les habitants… Les collectifs d’habitants s’organisent donc autour de leur pot et d’ateliers en ateliers, ils les colorent, les personnalisent et les décorent, puis seront chargés de leur entretien !
La pose du premier pot a été inaugurée en mai 2010 tandis que l’inauguration de l’ensemble de la rue, « le pot des pots », aura lieu aujourd’hui samedi 6 novembre 2010 !

Mais le mieux est de découvrir l’initiative de vos propres yeux, de discuter avec les habitants et les artistes de la Maison de la Plage !

Et le 6 novembre 2010, c’est aussi la 6ème édition du FOU, Festival des Ouvertures Utiles.

août 062010
 

Jusqu’au 2 novembre, les cimetières du monde sont exposés au Père Lachaise. C’est une première !


La grande diversité des lieux, des monuments, des rituels, magnifiquement illustrée par les 38 photos de Jean-Claude Garnier, ouvre des fenêtres sur d’autres pratiques et nous questionne aussi sur la place que nous laissons à la nature et au vivant dans ces lieux de mémoire.

C’est cet objectif qui a amené Fabienne Giboudeaux à organiser cette exposition, les cimetières parisiens étant les seuls espaces verts de la Ville où l’usage des produits phytosanitaires n’est pas encore totalement proscrit, faute de tolérance pour la végétation spontanée en ces lieux.

Infos pratiques :
Cimetière du Père Lachaise,
Entrée principale par le boulevard de Ménilmontant,
Accès par le métro, lignes 2 et 3, station Père Lachaise,
75020 Paris.
Du lundi au vendredi, de 8 h à 18 h,
Samedi, de 8 h 30 à 18 h,
Dimanche, de 9 h à 18 h.

juil 012009
 

Anne Hidalgo, première adjointe chargée de l’urbanisme et de l’architecture et Fabienne Giboudeaux, adjointe chargée des espaces verts, ont signé le jeudi 25 juin à 12h30 dans le jardin éphémère du Parvis de l’Hôtel de Ville, la déclaration du « Compte à rebours 2010 » Countdown 2010) pour la sauvegarde de la biodiversité à l’horizon 2010 lancée par l’Union mondiale pour la nature (IUCN).

« Le Compte-à-rebours pour la biodiversité 2010 » est né en 2002, lorsque les États réunis au Sommet mondial de la Terre à Johannesburg, ont décidé d’enrayer la perte de biodiversité d’ici à 2010. Cette initiative vise à amener pays, régions et société civile à collaborer étroitement afin d’enrayer la perte de biodiversité d’ici 2010, déclarée année mondiale de la biodiversité par l’ONU.

En signant cette déclaration, la Ville de Paris entend faire connaître ses actions en matière de préservation et de développement de la biodiversité et signifier sa volonté d’accentuer ses efforts dans ce domaine : en travaillant sur la problématique des trames vertes et bleues, en poursuivant les travaux de connaissance de la biodiversité parisienne en collaboration avec les établissements de recherche scientifique et les collectivités limitrophes, en incitant les autres acteurs du territoire parisien à adopter des pratiques favorables à la biodiversité tout en renforçant la mobilisation des Parisiens sur le sujet.

La Ville de Paris mène d’ores et déjà un nombre important d’actions dans ce domaine, en particulier en matière de communication et de sensibilisation, de gestion écologique de ses espaces verts mais aussi d’achats responsables en faveur d’une agriculture et d’une sylviculture durables. La biodiversité est également prise en compte dans le cadre des études d’impact des opérations d’aménagement et plus largement dans le cadre de l’évaluation environnementale engagée pour la révision du PLU en cours.

juin 132009
 

Aujourd’hui samedi 13 juin, à 11h30, Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire de Paris chargée des espaces verts, inaugurera le jardin éphémère installé pour la 3e année consécutive sur le parvis de l’Hôtel de Ville du 13 juin au 14 juillet.

Pendant un mois, la Mairie de Paris installe sur le parvis de l’Hôtel de Ville un jardin éphémère de 3 200 m². Parenthèse dans la ville, promenade reposante et ludique, ce boulevard arboré de micocouliers évoquera aussi les évolutions du paysage parisien. Il constituera un outil pédagogique pour expliquer les nouvelles pratiques environnementales et les différents métiers de la direction des Espaces verts et de l’Environnement.

Onze escales informatives permettront ainsi de mieux comprendre la gestion écologique des espaces verts de la Capitale. Il présentera aussi les divers moyens offerts aux Parisiens pour trouver la nature au pied de chez eux et ainsi développer la biodiversité urbaine. Dans la cour-terrasse située au milieu de la promenade, agents de la Ville, conférenciers et animateurs viendront tout au long de la semaine expliquer le jardin.

De multiples animations – des jeux, des visites guidées…- emmèneront les visiteurs à la rencontre des jardiniers, des agents d’accueil et de surveillance, des fleuristes, des élèves de l’École Du Breuil …… Des contes en famille sont également proposés durant le week-end.

Un jardin que j’ai hâte de découvrir et de vous montrer en photos…