jan 112010
 

Alors que la plupart des plantes ayant encore leur feuillage pendent lamentablement sur mon balcon, ma potée de gardénia rustique (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’) et de fougère houx (Cyrtomium fortunei) garde son bel aspect, même sous la neige.

Balcon en hiver sous la neige

Potée de gardénia rustique et de fougère houx sur mon balcon, 9 janvier 2010, photo Alain Delavie

Je ne regrette pas d’avoir mis quelques plantes à feuillage persistant supplémentaires sur mon balcon cette année. Il paraît moins vide, surtout après les périodes de gel qui dessèchent et ratatinent les feuillages cuits par le froid. Pour bien faire, il faudrait que j’en installe encore deux ou trois autres. Peut être un lierre arborescent, au feuillage bien brillant. J’ai tout l’hiver pour réfléchir !
Bonne semaine…

jan 052010
 

J’ai découvert cette nouvelle espèces lors des dernières journées de Courson, en octobre 2009. Elle était proposée pour la première fois par les Pépinières Lumen. Malgré le froid, le feuillage est toujours impeccable dès le retour de températures plus douces.

Corydalis 'Maya' : un feuillage panaché et persistant

Potée de Corydalis 'Maya' sur mon balcon en hiver, janvier 2010, photo Alain Delavie

Cette plante vivace et apparemment bien rustique a un feuillage vert bleuté panaché de crème, plus ou moins selon les feuilles. Ces dernières sont profondément découpées, donnant un aspect léger à la plante, qui rappelle celui des fougères. Le développement est présenté comme important et en effet mon plant est vigoureux, donnant de belles feuilles alors même que je ne l’ai toujours pas repiqué dans une grande jardinière. La floraison devrait être jaune acide, ce qui ira parfaitement avec le bleuté et le crème du feuillage.

Une belle plante pour la mi-ombre ou l’ombre, que je découvre au fil des mois qui passent. À noter la fragilité des tiges, qui cassent comme du verre. Il faut donc installer cette plante vivace dans un endroit où personne ne vient vagabonder, risquant d’heurter les feuilles fragiles. Et c’est une plante exigeante en eau, qui a besoin d’arrosages réguliers et fréquents. Dès que la motte sèche un peu, les feuilles commencent à jaunir. Une soiffarde !

oct 302009
 

Je l’avais remarqué en visitant le nouveau jardin de Valérianes (76) l’été dernier. Et je l’ai trouvé en fouinant parmi les nombreux stands de la Fête des Plantes, des Fruits et des Légumes de Saint-Jean-de-Beauregard (91). Je l’ai revu lors des Journées des Plantes de Courson (91). ‘Wolong Ghost’ est un fusain surprenant…

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Ses tiges très fines et souples vert foncé rampent sur le sol ou se palissent sur un support. Les feuilles très étroites sont vert vif quand elles sont jeunes puis vert foncé, avec des nervures blanc argenté. Le feuillage est persistant.

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Euonymus fortunei 'Wolong Ghost', photo Alain Delavie

Un fusain tout en finesse, d’une grande élégance.
Cet arbuste très rustique pousse très bien dans un emplacement ombragé. Parfait pour mon balcon, où je vais pouvoir l’installer dans une grande jardinière pour qu’il couvre le sol et retombe de part et d’autre. Si possible côté appartement, pour mieux profiter de la beauté du feuillage très graphique.

Vous devez vous demander où je vais bien pouvoir l’installer car mon balcon semble déjà plus que rempli ? Pour le moment, je n’ai pas vraiment la place, mais quand les plantes annuelles seront toutes gelées, les emplacements seront nombreux. C’est pour ça que j’ai acheté un certain nombre (sic !) de nouvelles plantes bien vivaces lors des fêtes des plantes d’automne…

oct 182009
 

Dans les petits jardins, sur les terrasses et les balcons, la place manque très vite et il est préférable d’y installer des végétaux qui ne s’étalent pas trop en tous sens. Avec son port érigé, Euonymus japonicus ‘Green Rocket’ n’occupe pas beaucoup d’espace.

Euonymus japonicus 'Green Rocket', Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Alain Delavie

Euonymus japonicus 'Green Rocket', Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Alain Delavie

Cet arbuste à feuillage persistant d’un beau vert foncé brillant présente un port colonnaire naturel. Il trouve sa place au coin d’une allée, près d’une porte ou d’une fenêtre, dans l’angle d’une plate-bande ou d’un balcon, à exposition ensoleillée ou mi ombragée.

Euonymus japonicus 'Green Rocket', Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Alain Delavie

Euonymus japonicus 'Green Rocket', Journées des Plantes de Courson (91), automne 2009, photo Alain Delavie

oct 122009
 

Connaissez-vous le Cotoneaster suecicus ‘Juliette’ ? Moi, je l’ai découvert le week-end dernier lors des Journées de l’arbre qui se tenaient à Arbofolia (Arboretum National des Barres) à Nogent-sur-Vernisson (45).

Avec ses gros fruits en forme de billes orange vif brillantes et les feuilles abondamment panachées de blanc, cet arbuste ici cultivé sur tige a tout d’un sapin de Noël décoré !

Mais il apporte une touche de lumière et de couleur dans le jardin ou sur la terrasse quand l’automne étend sa grisaille. Les feuilles sont persistantes. Elles se teintent de rose plus ou moins vif quand le froid s’installe. Au printemps, les branches se couvrent de petites fleurs blanches très mellifères.

juil 182009
 

Sur les petits espaces, les feuillages colorés sont une aide précieuse pour donner de la couleur au jardin ou au balcon tout au long de l’année, en complément ou à la place des fleurs. Peu encombrante, Imperata cylindrica ‘Red Baron’ forme des touffes vertes et rouges qui se remarquent de loin.

Cette graminée persistante pousse assez lentement, aussi est-il préférable de se procurer des plants déjà bien fournis si vous souhaitez un résultat assez rapide. Sur balcon, on peut planter serré. Elle n’envahit pas la jardinière où elle est installée comme le ferait un elymus par exemple. D’ailleurs elle est même cultivée dans des paysages avec des bonsaïs au Japon.

Ceci étant, elle forme quand même des touffes de feuilles vertes aux pointes rouges de 40 à 75 cm de hauteur quand on l’installe dans un sol riche, frais et bien drainé. Le feuillage ne dépasse pas les 40 cm de hauteur, seuls les épis argentés qui apparaissent en été se dressent au-dessus. Compte tenu de sa croissance lente, il faut éviter le voisinage de plantes trop vigoureuses, qui pourraient couvrir tout ou partie du feuillage.

Très bel effet dans un pot design étroit et très haut (type Lechuza Cubico Cottage). J’ai d’ailleurs bien envie de tenter, car sur mon balcon, c’est le seul moyen d’éviter les dents du fauve à quatre pattes (Iris la chatte), toujours attiré par ce qui ressemble à de l’herbe…