juin 282009
 

Pour ce premier week-end estival chaud et ensoleillé, je suis allé faire un tour en Haute-Normandie dans de superbes jardins. En arrivant dans le jardin de Valérianes (76), j’y ai découvert un superbe lierre aux grandes feuilles laciniées et panachées de blanc crème.
Les feuilles assez grandes sont très échancrées, avec des lobes fins et pointus. Le vert vif et brillant du limbe est plus ou moins taché de blanc crème, certaines feuilles étant même complètement blanches.La propriétaire du jardin de Valérianes m’a fait un superbe cadeau : un drageon déjà bien enraciné, qui va pour le moment rester dans un pot à part sur mon balcon. Le temps que la pousse reparte et s’étoffe davantage. Après j’ai très envie de le faire courir sur le mur…

juin 252009
 

Le gardénia rustique (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’) acheté lors de la Fête des plantes vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91) en avril dernier est couvert de fleurs. Fleurs qui embaument le balcon d’un parfum capiteux.
Malgré les nombreuses feuilles jaunes qui sont apparues, chaque jour un peu plus, les boutons floraux sont arrivés à s’ouvrir laissant apparaître de grandes fleurs à cinq pétales cireux. Blanches au départ, les fleurs se fanent assez vite en devenant un jaune sale, jaune pisseux et pour finir marron. Très moches les fleurs fanées ! Et en plus, il faut les enlever car elles ne tombent pas toutes seules. Mais je leur pardonne volontiers cette fin si laide tant leur parfum est agréable et enivrant…

juin 092009
 

Certains feuillages rivalisent de couleurs et d’attrait avec les fleurs, comme les jeunes pousses du Pieris japonica ‘Mountain Fire’, teintées de rouge vif.

Ces petites étoiles flamboyantes se détachent sur le vert des autres feuilles et donnent une touche de couleur vive dans une marée verte. De la couleur, juste ce qu’il faut, sans excès.
Exactement l’effet que je souhaitais, mon petit pied de pieris étant planté entre un sarcococca à feuillage vert foncé persistant et un gros hosta (Hosta plantaginea ‘Grandiflora’). Un effet temporaire, car les jeunes feuilles perdent vite leur coloris écarlate pour devenir bronze puis vertes quand elles atteignent leur plein développement.

avr 262009
 

Les bambous sacrés (Nandina domestica) se parent de jeunes feuilles vivement colorées, pourpre, parfois crème et cuivré. Un spectacle printanier qui apporte de la couleur dans les coins peu ensoleillés et dans les massifs d’arbustes encore dépouillés.
Après le flamboiement du feuillage en automne et la rutilance des grosses grappes de fruits en hiver, les bambous sacrés se font à nouveau remarquer. La pousse printanière se pare de coloris vifs, le pourpre étant à l’honneur. Et dans quelques semaines, ce sera le tour des grappes de fleurs blanc crème.
Des arbustes robustes, peu encombrants, peu exigeants en soins et élégants toute l’année… Décidément beaucoup de qualités et de charme pour cette espèce asiatique proche cousine des berbéris, bien adaptée aux jardins de ville, en bacs ou en pleine terre.

Le saviez-vous ?Le bambou sacré supporte très bien la taille. Il suffit de regarder les arbustes dans les jardins de Paris qui ont subi une taille après les gelées. Ils sont couverts de jeunes pousses vivement colorées, qui cachent presque les rameaux taillés.

jan 132009
 

Les plantes cultivées en pots ou en jardinières à l’extérieur souffrent d’autant plus du froid que le gel assèche considérablement la terre des bacs. Au moindre redoux, il faut en profiter pour bien les hydrater.Après une période de fortes gelées, certains feuillages sont flétris autant par le gel que le manque d’eau. Dès que la température redevient positive dans la matinée, arrosez vos plantes en bacs, en commençant en priorité par les végétaux à feuillage persistant qui ne sont jamais complètement au repos comme les conifères, les camélias, les rhododendrons, les fusains ou les bruyères.
Il faut veiller à bien détremper la motte puis à éliminer l’eau en excès qui s’accumule dans les soucoupes quelques heures après la séance d’arrosage.