fév 102011
 

Trois journées pour changer de regard sur la forêt française et les chauves-souris, avec spectacle, projections et échanges avec des experts au Muséum national d’Histoire naturelle, à Paris, du vendredi 11 au dimanche 13 février 2011.


2011 est l’Année internationale des Forêts, ainsi que l’Année de la Chauve-souris. À cette occasion, le ministère de l’Ecologie, du Développement durable, des Transports et du Logement organise au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), trois journées de sensibilisation à destination du grand public.

Saviez-vous que…
• les forêts françaises occupent 30% du territoire métropolitain et représentent 13% des forêts de l’Union européenne, faisant ainsi de la France le troisième pays européen pour sa surface forestière après la Suède et la Finlande ?
• qu’en France, 31% des mammifères, 19% des oiseaux nicheurs et 7% des amphibiens sont des espèces exclusivement forestières ?

Saviez-vous que…
• sur 1 000 à 1 200 espèces de chauves-souris recensées dans le monde, la moitié sont en danger d’extinction ?
• qu’en France métropolitaine, les 34 espèces répertoriées sont protégées ?

Pour le découvrir, le ministère du Développement durable vous invite du 11 au 13 février 2011 :
– représentations théâtrales,
– projections de films,
– échanges avec des experts pour, d’une façon ludique, découvrir ou redécouvrir les chauves-souris, groupe d’espèces protégées encore trop souvent méconnu et mal perçu, et pour tout savoir sur les forêts métropolitaines.

Informations pratiques :
Quand ?
Du 11 au 13 février 2011
Vendredi 11 février : Journée pour les scolaires.
Samedi 12 et Dimanche 13 février : Journées grand public.

Où ?
Au Muséum national d’Histoire naturelle (MNHN), Jardin des Plantes
• Spectacle « L’Enfant de la Nuit »
Grand Amphithéâtre du Muséum national d’Histoire naturelle, 57, rue Cuvier, 75005 Paris.
Projections de films et échanges avec des experts
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution, 36, rue Geoffroy Saint-Hilaire, 75005 Paris.

Entrée libre dans la limite des places disponibles.

déc 082010
 

La 6ème édition parisienne du festival de films « Les Sciences en Bobines », proposé par la Fondation Sciences Citoyennes, se tiendra du 7 au 9 décembre 2010 au cinéma La Clef. Cet événement est gratuit et ouvert à tous.

Les crises et les scandales sanitaires, écologiques, économiques et humanitaires qui se multiplient révèlent le visage d’une science soumise aux intérêts des lobbys industriels et financiers. Ceux qui dénoncent les dérives et les excès de cette réalité font l’objet de pressions et de campagnes de dénigrement orchestrés par ces mêmes lobbys. Le festival « Les Sciences en Bobines » contribue à porter leur parole. Mais il vise aussi à promouvoir une recherche scientifique désireuse d’affronter les grands défis de nos sociétés, capable de dialoguer avec des savoirs dévalorisés et des citoyens qui revendiquent leur droit à participer aux choix scientifiques et technologiques qui conditionnent leur avenir.

Mercredi 8 décembre

Après-midi (réservée aux lycéens)
Projection :
15h00 – Argentine, le soja de la faim, de Marie-Monique Robin (2005) 23 min,
15h30 – Les pirates du vivant, de Marie-Monique Robin (2006) 55 min,
Débat :
16h30 – Biopiraterie, brevetage du vivant et savoirs locaux.

Soirée
Projection :
19h30 – Le fleuve aux grandes eaux, de Frédérick Back (1993) 24 min,
20h00 – Mâles en péril : La fertilité masculine menacée, de Sylvie Gilman et Thierry de Lestrade (2008) 52 min.

Débat :
21h00 – L’espèce humaine en danger ?

Jeudi 9 décembre

Projection :
19h30 – Résidence Bachelard, une rêverie darwinienne, d’Olivier Pagani (2009) 31 min,
20h05 – Un monde sans fous, de Philippe Borrel (2010) 53 min.

Débat :
21h00 – La criminalisation de la maladie mentale.

La Fondation Sciences Citoyennes est une association loi 1901 créée en 2002. Elle a pour objectif de favoriser et prolonger le mouvement actuel de réappropriation citoyenne et démocratique de la science, afin de la mettre au service du bien commun.
Partenaires édition « Les Sciences en Bobines » 2010 : AITEC, Confédération Paysanne, Inf’OGM, Nature & Progrès, Réseau Semences Paysannes et Sud-Recherche EPST.

sept 192010
 

Le Muséum National d’Histoire Naturelle vous propose deux nouveaux films le lundi 20 septembre 2010 à 18 heures, dans le cadre de son cycle Biodiversité : la nature revisitée.

Les intestins de la terre
Réalisateur Olivier Barbier / production : Solarprod Documentaire, 2006 (France) – 13 min.
La terre se régénère grâce à l’alternance « production/recyclage » des matières organiques. Maillon essentiel de ce cycle, les vers de terre sont les animaux les plus répandus sur la planète. La mécanisation du travail de la terre et l’usage d’engrais massif affecte très sérieusement leur population, avec des effets négatifs sur l’environnement. Conséquence : le désert progresse !

Secrets de plantes – Le lotus, de la spiritualité à l’hypertechnologie
Réalisateur François-Xavier Vives / production : ARTE France, Le Miroir, CNRS Images, Muséum, INRA Documentaire, 2010 (France) – 43 min.
Le lotus présente d’étonnantes propriétés hydrophobes : il repousse l’eau, conférant à ses feuilles des capacités auto-nettoyantes. Il s’agit de « l’effet-lotus », qui ouvre aux scientifiques le champ de la bionique. Une nouvelle science qui s’inspire de la nature pour inventer des technologies.

Débat en présence de : David Quéré, physicien et directeur de recherche du CNRS à l’Ecole Sup. Physique Chimie Industrielle et de François-Xavier Vives, réalisateur.

Infos pratiques :
Auditorium de la Grande Galerie,
36, rue Geoffroy St Hilaire,
75005 Paris.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places). Tout public.
Accueil du public dès 17h30.

sept 122010
 

Le Muséum National d’Histoire Naturelle vous propose deux films le lundi 13 septembre 2010 à 18 heures, dans le cadre de son cycle Biodiversité : la nature revisitée.

La révolution des crabes
Réalisateur Arthur des Pins / Production : Metronomic Animation, 2004 (France) – durée de 4 min.
Les crabes de l’estuaire de la Gironde ont un sérieux handicap : ils ne peuvent pas changer de direction et sont condamnés à marcher toute leur vie suivant la même ligne droite. Comment vivent-ils ce tragique destin ?

Secrets de plantes – L’ortie, vers un jardin sauvage
Réalisateur François-Xavier Vives / Production ARTE France, Le Miroir, CNRS Images, Muséum, INRA. Documentaire, 2010 (France) – durée de 43 min. Face à son succès, les pouvoirs publics ont décidé d’encadrer l’usage du purin d’ortie. Se déclenche alors une véritable « guerre de l’ortie », lutte emblématique contre la marchandisation du vivant. Devenue un symbole de liberté, de défiance face aux lobbies de l’agrochimie, l’ortie interroge notre rapport à la nature sauvage.
Débat en présence de Pierre-Henri Gouyon, professeur au Muséum, à l’AgroParisTech et à Sciences Po et de François-Xavier Vives, réalisateur.

Auditorium de la Grande Galerie,
36, rue Geoffroy Saint-Hilaire
75005 Paris.
Entrée libre et gratuite dans la limite des places disponibles (120 places).
Tout public; accueil du public dès 17 h 30.

mai 222009
 

Le 22 mai est la journée internationale de la diversité biologique (JICB). Cette année, elle a pour thème les espèces exotiques envahissantes (EEE). Plusieurs manifestations sont prévues au Muséum National d’Histoire Naturelle (MNHN).

1 – Exposition du 22 mai au 5 juin : les espèces exotiques envahissantes.
Les espèces exotiques introduites ont souvent des impacts négatifs pour la biodiversité, la santé ou l’économie. Le nombre d’introductions d’espèces exotiques explose dans tous les milieux à travers le monde et ce phénomène inquiète aujourd’hui les gestionnaires et les écologues car il s’ajoute aux contraintes multiples que subit déjà la Nature. Au Muséum, des recherches sont conduites sur la taxonomie, la biologie et l’écologie de ces populations animales et végétales.
Une exposition de 12 panneaux vous présentera certains exemples et vous aidera à comprendre quels sont les enjeux liés aux espèces invasives.

Infos pratiques :
Tous les jours sauf le mardi de 10 h à 17 h 15.
Hall de la Grande Galerie de l’Évolution.

2 – Samedi 23 mai 2009 : Biodiversité, Espèces invasives.
La liste rouge de l’Union Internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) a annoncé que les espèces exotiques, végétales ou animales envahissantes, c’est-à-dire celles qui sont implantées, involontairement ou pas, dans une région qui leur est étrangère représentent la troisième cause de perte de la biodiversité dans le monde. Qu’il s’agisse de micro-organismes, des plantes ou encore des algues, des champignons, des insectes ou des vertébrés, toutes ces espèces, en se développant très rapidement, sont responsables de la moitié de l’ensemble des extinctions des 400 dernières années. Par ailleurs, elles représentent une menace pour l’agriculture, l’élevage ou la pêche, ainsi que sur la santé humaine dans le cas des virus, des bactéries et de certains insectes. Elles causent des dizaines de milliards de dollars de dégâts matériels chaque année.
– 14 h 30 : la grenouille taureau, 37 min., 2008. Réalisation : Philippe Henry.
Dès que la présence de la grenouille taureau a été confirmée en Sologne, fin 2002, elle a fait l’objet d’un consensus entre les acteurs de l’environnement, l’administration et la région pour tenter de l’éradiquer. Des recherches ont été entreprises immédiatement pour délimiter la zone colonisée pendant que débutaient les premières actions pour réduire la population.
– 15 h 10 : la guerre des écureuils, 52 min. Production : Bonne Pioche. Réalisation : Kamel Kézadri.
C’est l’histoire d’un écureuil roux et d’un écureuil gris. L’un est anglais, l’autre a été importé par erreur des États-Unis. Petit à petit, le gris, plus gros, plus glouton et plus résistant, a envahi le territoire de son cousin qui disparaît inexorablement. Défendu par ses supporters, le roux, devient l’espèce prioritaire à protéger.
– 16 h : le dernier choux de Kerguelen, 30 min. Production : Bonne Pioche. Réalisation : François de Riberolles.
Quand l’Homme aborde les terres vierges de Kerguelen, il y a deux siècles, il sonne le début d’une transformation irrémédiable. Les prolifiques lapins de garennes participent à la désertification, 10 000 chats redevenus sauvages ravagent les colonies d’oiseaux marins, deux mille rennes dévorent les mousses et lichens, et les graines introduites supplantent la flore d’origine.
– 16 h 30 : débat avec Jean Patrick Leduc, ingénieur au Muséum national d’Histoire naturelle et Catherine Epain-Henry, ingénieur en écologie.

Infos pratiques :
Le samedi de 14 h 30 à 17 h 30, trois rendez-vous par trimestre.
Films et débats au Grand Amphithéâtre du Muséum.
Entrée libre dans la limite des places disponibles.

3 – Une après-midi de conférences-débats vous est proposée afin de comprendre les impacts négatifs pour la biodiversité, pour la santé ou pour l’économie que peuvent engendrer les espèces exotiques introduites en France.
Des scientifiques du Muséum vous invitent à connaître ces mécanismes d’introduction, de propagation et d’impact, afin d’orienter les stratégies de gestion depuis le législatif (interdiction de vente) jusqu’à notre comportement de citoyen (limitation de relâchés dans la nature).
– Les espèces exotiques envahissantes, une nouvelle atteinte à la biodiversité.
(Philippe Clergeau, département écologie et gestion de la Biodiversité au Muséum).
Une autre vision des impacts et de la gestion des espèces invasives.
(Jean-Philippe Siblet, département écologie et gestion de la Biodiversité au Muséum-.
Les plantes invasives et l’exemple de la Renouée du Japon.
(Noémie Maurel, département écologie et gestion de la Biodiversité au Muséum).
Les écureuils introduits en France et en Europe de l’Ouest : conséquences écologiques, économiques et sanitaires.
(Jean-Louis Chapuis, département écologie et gestion de la Biodiversité au Muséum).
Les amphibiens et reptiles exotiques en France.
(Françoise Serre-Collet, département milieux et peuplements aquatiques au Muséum).

Infos pratiques :
Le dimanche 24 mai à 14 h 30.
Auditorium de la Grande Galerie de l’Évolution.
Entrée libre dans la mesure des places disponibles, accueil des publics dès 14 h.

À consulter :
– le site Internet de l’Union internationale pour la Conservation de la Nature (UICN) : www.iucn.org/fr
– le site Internet de l’initiative sur les espèces exotiques envahissantes dans les collectivités françaises d’outre-mer : www.especes-envahissantes-outremer.fr
– La liste rouge des espèces menacées en France.