fév 012012
 

Floraison de mon pied de Sarcococca hookeriana var. digyna ‘Purple Stem’ sur mon balcon au coeur de l'hiver

Le petit pied de Sarcococca hookeriana var. digyna ‘Purple Stem’ que j’ai acheté il y a deux ans maintenant a déjà beaucoup poussé et me gratifie chaque année d’une floraison hivernale au parfum puissant. Que l’hiver soit doux ou froid, les fleurs sont au rendez-vous fin janvier.

Floraison de mon pied de Sarcococca hookeriana var. digyna ‘Purple Stem’ sur mon balcon au coeur de l'hiver

Cet arbuste porte bien son nom, ses tiges sont effectivement très rouges, de même que les petites bractées qui entourent à la base le bouquet d’étamines. Continue reading »

jan 312012
 

Oranger du Mexique (Choisya ternata) fleuri en plein hiver, rue du Ranelagh, Paris 16e (75)

Après avoir fleuri généreusement au printemps, puis de façon plus sporadique au cours de l’été, les orangers du Mexique (Choisya ternata) parisiens et franciliens ont continué de plus belle à la Toussaint, à Noël, à la Saint-Sylvestre et encore maintenant, alors que janvier s’achève. Mais la vague de froid annoncée pour cette semaine va certainement interrompre cette belle floraison à contre-saison.

Oranger du Mexique (Choisya ternata) fleuri en plein hiver, rue du Ranelagh, Paris 16e (75)

Selon la Chaine Météo, « L’évolution actuelle de la situation météorologique engendre une chute des températures cette semaine  avec des valeurs passant au-dessous des moyennes statistiques. Elle favorise la mise en place d’un temps perturbé, propice dans ces conditions à des chutes de neige dans l’ouest et le sud du territoire jusqu’à mercredi soir… Dans un premier temps, il s’agit donc d’un froid plutôt normal pour la saison jusqu’à mardi ; mais ensuite, une accentuation supplémentaire du froid se met en place, ce qui conduira alors à une vague de froid… Les -10 à -15 °C, voire -20 °C dans le Jura sont tout à fait possibles en plaine dans le nord-est au lever du jour. »

Pauvres orangers du Mexique… Ces arbustes résistent bien en principe aux hivers parisiens, seules quelques feuilles sont parfois abîmées par les gelées les plus sévères sans grand danger pour les plantes qui repoussent de plus belle au printemps. Le problème, c’est que le froid arrive alors que les végétaux ne sont pas complètement au repos. À surveiller de près pour les protéger un peu quand les températures les plus basses seront annoncées (en fin de semaine).

 

jan 292012
 

Hardenbergia violacea 'Alba', quai de la Mégisserie, Paris 1er (75)

Vendue en potée fleurie au coeur de l’hiver, cette plante grimpante peu rustique offre une généreuse floraison en grappes blanches. Un faux air de salsepareille pour le feuillage, une ressemblance avec la glycine pour la floraison.

Hardenbergia violacea 'Alba', quai de la Mégisserie, Paris 1er (75)

Pour accueillir cette belle liane exotique originaire d’Australie, il faut une véranda ou une serre maintenue hors gel pendant la mauvaise saison. La plante gèle dès que les températures sont négatives et la souche ne résiste pas à des températures inférieures à -4 à -5 °C, surtout en pot. Ce n’est malheureusement pas une plante d’intérieur, les températures trop élevées et le manque de lumière empêchant souvent un bon développement. Dans un loft très lumineux et chauffé modérément, la culture doit être possible surtout qu’il faut prévoir suffisamment de place, les tiges pouvant atteindre plusieurs mètres de longueur.

C’est bien dommage que ce ne soit pas une plante faite pour nos intérieurs, car je trouve cet Hardenbergia superbe, surtout cette variété à fleurs blanches que je préfère à l’espèce type à la floraison bleu violacé, aussi proposée en ce moment.

jan 192012
 

Clématite cirreuse (Clematis cirrhosa) en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Clématite cirreuse (Clematis cirrhosa) en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Ce n’est certainement pas la clématite la plus aguicheuse ou la plus tape-à-l’oeil, mais quand on s’approche des petites clochettes pendantes, on découvre des fleurs charmantes, qui malgré leur aspect gracile, bravent les frimas de l’hiver.

Clématite cirreuse (Clematis cirrhosa) en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Continue reading »

jan 172012
 

Iris d'Alger (Iris unguicularis) fleuri en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Quelques pieds d’iris d’Alger ont été plantés dans le Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e) et gratifient les visiteurs de leurs grandes fleurs ô combien élégantes et raffinées. Une des très belles floraisons hivernales.

Iris d'Alger (Iris unguicularis) fleuri en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Cette espèce d’iris forme des touffes de feuilles effilées vert foncé d’environ 40 cm de hauteur, le feuillage étant persistant. Originaire du pourtour méditerranéen, cet iris ne supporte pas les grands froids, mais il semble bien s’acclimater au climat parisien, qui n’a pourtant rien de méditerranéen. Même si les oliviers sont devenus tellement nombreux dans la capitale !

Continue reading »

jan 152012
 

Rosier Opalia fleuri en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Les rosiers tiges Opalia qui ornent la perspective du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e) offrent encore quelques belles fleurs blanches qui se détachent au-dessus du feuillage brillant.

Rosier Opalia fleuri en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Des roses en janvier, ce n’est pas commun et cela ne va peut-être plus durer avec l’arrivée d’un air froid et des gelées nocturnes et matinales.

Rosier Opalia fleuri en hiver dans le Jardin des Plantes de Paris, Paris 5e (75)

Temps plus froid, mais grand soleil et ciel bleu, quel changement après les semaines de temps doux et gris !
Un temps fait pour les balades. Bon dimanche !