mai 012012
 

Brin de muguet

Chaque année, les ventes de muguet en brins ou en pots représentent un important chiffre d’affaires que se partagent essentiellement les fleuristes, les GMS et les marchés. Voici les chiffres des achats de muguet pour la période du 1er mai 2011.

Le muguet ou muguet de mai (Convallaria majalis) est une plante herbacée des régions tempérées, dont les fleurs printanières, petites et blanches, forment des grappes de clochettes très odorantes. C’est une plante toxique, de la famille des Liliacées, qui fleurit au printemps. En zone européenne tempérée, le muguet pousse naturellement en forêt et serait, avec la pervenche, un bon indicateur de l’ancienneté et de la naturalité des milieux forestiers. Dans le langage des fleurs, le muguet signifie « retour de bonheur ». Cette tradition du muguet du 1er mai remonterait à la Renaissance : Charles IX en aurait offert autour de lui en 1561 comme porte-bonheur. Ce n’est qu’au début du XXe siècle qu’il sera associé à la Fête du travail, qui date elle-même de 1889. La vente de muguet dans les rues remonte aux environs de 1936. En France, les particuliers et les associations ont le droit de vendre librement du muguet le 1er mai.

Les achats de muguet en 2011
Selon les données issues du panel TNS Sofres, les dépenses des particuliers pour l’achat de muguet ont atteint en 2011 :

  • un montant global de 32,4 millions d’euros,
  • un montant spécifique de 20,1 millions d’euros pour le muguet à offrir le jour du 1er mai.
    12,7 millions d’euros ont été consacrés aux achats de pots de muguet, 7,4 millions d’euros à l’achat de brins.

Ces chiffres ne comprennent pas les dépenses effectuées hors circuit commercial (ventes sur la voie publique par les particuliers ou les associations).

Les lieux d’achat du muguet du 1er mai
Les 3 principaux lieux d’achat sont les fleuristes, les GMS et les marchés.

Muguet en pots :

  • Fleuristes : 33,4% en volume; 56,6% en valeur
  • GMS : 33% en volume; 15,4% en valeur
  • Marchés : 17,3% en volume; 11,5% en valeur

Muguets coupé en brins :

  • Fleuristes : 35,6% en volume; 36,9% en valeur
  • GMS : 7,2% en volume; 21,3% en valeur
  • Marchés : 49,6% en volume; 27,3% en valeur

Muguet : Prix unitaire d’achat en 2011

  • Pour le muguet vendu en pot :  32% (moins de 4 €), 38,4% (4 à 8 €), 17,8% (8 à 15 €), 11,8% (plus de 15 €).
  • Pour le muguet vendu en brins coupés : 42,3% (moins de 4 €), 36,1% (4 à 8 €), 14% (8 à 15 €), 7,6% (plus de 15 €).

(Source : Panel TNS Sofres, cofinancé par FranceAgriMer et Val’Hor, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7000 ménages interrogés mensuellement)

fév 252012
 

Informations, conférences, ateliers, dégustations… FranceAgriMer représentera l’ensemble des filières de l’agriculture et de la pêche au Salon International de l’Agriculture qui ouvre ses portes aujourd’hui 25 février 2012. Rencontres et débats pour les professionnels, accueil pédagogique et ludique pour le grand public.

Trois stands pour découvrir produits des terres et des mers, talents et savoir-faire : FranceAgriMer, établissement national des produits de l’agriculture et de la mer, sera présent au Salon International de l’Agriculture, dans les pavillons 1, 2 et 3.

Dans le pavillon 1, FranceAgriMer accueillera petits et grands sur le stand “Terre d’élevage, terre durable”, qui présentera une reconstitution de ferme sur un espace de 700 m2. De nombreuses animations, organisées par les professionnels des filières lait et viande, sensibiliseront le public au métier d’éleveur et aux soins à apporter aux animaux de la ferme. Rendez-vous allée K, sur les stands 71 et 72. Une présentation du nouveau site internet de FranceAgriMer sera effectuée sur ce stand par les webmestres de l’établissement.

Dans le pavillon 2 (stand D 41), FranceAgriMer mettra à l’honneur la diversité des filières végétales sur un stand de 450 m2 : Les sens de la nature. Fruits et légumes, horticulture, vin, plantes à parfum aromatiques et médicinales, céréales, oléo-protéagineux et sucre seront les acteurs des animations et jeux en tous genres proposés : arbre à senteurs, massage des mains avec des crèmes à la lavande, conseils et ateliers du jardinier, art du bouquet, découverte de l’apiculture, ateliers culinaires, jeu “buzzer” pour tester ses connaissances sur l’agriculture et le monde végétal, nombreuses dégustations.
Dès le week-end d’ouverture, l’Oscar des jeunes fleuristes révèlera talents et savoir-faire pour le plus grand plaisir des yeux.
Pour la première fois, les enfants pourront aussi assister à un concours de réalisation de corbeilles de fruits avec cinq des meilleurs ouvriers de France, le mercredi 29 février.

Dans le pavillon 3 (stand C 12), FranceAgriMer présentera les produits de la pêche et de l’aquaculture, sous forme ludique et pédagogique. Aquarium géant et étal du poissonnier renouvelé tous les jours, les trésors de nos mers et rivières étonneront les visiteurs. Atelier culinaire pour les gourmands, jeu “défends ta planète” pour les enfants, il y en aura pour tous les goûts.
Continue reading »

fév 142012
 

Les achats des Français en végétaux d’intérieur sont mesurés par un panel, réalisé par TNS Sofres, constitué d’un échantillon représentatif de la population française composé de 7000 ménages interrogés chaque mois. Ce panel est cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor. Selon les données issues de ce panel, les dépenses des Français pour offrir des végétaux d’intérieur à l’occasion de la Saint-Valentin 2011 ont représenté 29,6 millions d’euros.

Les fleurs coupées à la pièce ont représenté 41,6 % des sommes dépensées pour 43,2 % des quantités achetées, devant les bottes de fleurs déjà préparées (22,2 % des sommes dépensées pour 25,9 % des quantités achetées). Au sein des espèces de fleurs offertes, les roses dominent très majoritairement avec 83,7 % des sommes dépensées.

Les présentations florales ont représenté 20,1 % des sommes dépensées pour 11,5 % des quantités achetées et les plantes fleuries en pot 14,3 % des sommes dépensées pour 17,4 % des quantités achetées.

Pour la Saint-Valentin, j’achète chez mon fleuriste !
En 2011, comme lors des années précédentes, les fleuristes demeurent le lieu privilégié des achats de fleurs ou de plantes pour la Saint-Valentin avec 67,5 % des volumes et 73,6 % des dépenses.
Viennent ensuite les GMS (15,1 % des volumes et 9,9 % des dépenses), les jardineries spécialisées (6,2 % des volumes et 6,6 % des dépenses) et les achats sur les marchés (5 % des volumes et 4,2 % des dépenses).

mai 272011
 

La fête des mères est l’une des dates phares de l’année pour les achats de fleurs et plantes d’intérieur.

Selon les données issues du panel TNS Sofres, les Français ont dépensé 92,3 millions d’euros pour offrir des fleurs et des plantes d’intérieur à l’occasion de la fête des mères 2010, ce qui a représenté 9,3 % des dépenses annuelles pour offrir en 2010.

En 2010, les bottes toutes préparées ont représenté 34,3 % des sommes dépensées, devant les plantes fleuries (28,2 %), les compositions florales (15 %) et les fleurs coupées à la pièce (13,2 %).

La plante fleurie la plus offerte est l’orchidée.
Parmi les fleurs offertes, la rose domine largement (66 % des sommes dépensées).
Viennent ensuite le lys (10,4 %), la pivoine (8,4 %), le gerbera (8,1 %), l’œillet (5,6 %).

Les fleuristes sont très majoritairement le lieu d’achat privilégié à l’occasion de la fête des mères.
En 2010, ils représentent 67,1 % des sommes dépensées, loin devant la grande distribution (13,7 %) et les jardineries spécialisées (9,2 %).
(Source : panel réalisé par TNS Sofres (10 000 individus déclarant leurs achats chaque mois), cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor)

mai 012011
 

FranceAgriMer a fait le point sur les achats de muguet pour le 1er mai 2010. Voici les données issues du panel TNS Sofres :

Stabilité des achats de muguet en 2010 : 25 millions d’euros
Selon les données issues du panel TNS Sofres, les Français ont dépensé près de 30 millions d’euros pour offrir des fleurs et des plantes d’intérieur à l’occasion du 1er mai 2010.
Sur ces 30 millions d’euros, les dépenses des particuliers pour l’achat de muguet à l’occasion de la fête du travail 2010 se sont élevées à 25 millions d’euros (montant identique à celui de l’année précédente).
Les achats de pots ont représenté 13,2 millions d’euros et ceux de brins 11,8 millions d’euros.
Ces chiffres ne comprennent pas les dépenses effectuées hors circuit commercial (vente sur la voie publique par les particuliers ou les associations, …).

Pour 2011, le printemps précoce et très ensoleillé aura probablement pour conséquences une réduction des quantités offertes et une augmentation du prix de vente moyen. La vente du muguet en pot devrait voir sa part de marché augmenter, au détriment de la vente en brins.

Le fleuriste reste le premier lieu d’achat du muguet, en brins comme en pots.
En 2010, les particuliers ont effectué leurs achats pour offrir à l’occasion du 1er mai en premier lieu chez les fleuristes (46,7 % des ventes en valeur), puis sur les marchés (21,3 %) et dans les GMS (20,4 %).
(Source : panel TNS Sofres (10 000 individus déclarant leurs achats chaque mois) cofinancé par FranceAgriMer et Val’hor)

Les achats de muguet en 2009 en France

mar 132011
 

La 13ème édition de La semaine du jardinage pour les écoles, qui se déroulera du 14 au 20 mars, est placée en 2011 sous le signe de la gourmandise ! À vos papilles, prêts, participez !

Du 14 au 20 mars 2011, pour la 13ème édition de la « Semaine du jardinage pour les écoles », plus de 350 jardineries dans toute la France vont ouvrir grandes leurs portes pour accueillir, expliquer, raconter les petits et grands secrets de la vie des plantes aux plus jeunes et les initier à la pratique du jardinage.

Ce rendez-vous pédagogique associé aux premiers jours du printemps est organisé à l’initiative du GNIS, de FranceAgriMer, de la FNMJ et du MAAPRAT.

Cette nouvelle édition est placée sous le signe de la gourmandise.
Apprendre à cultiver et comprendre comment pousse ce qui se retrouve dans nos assiettes est le plus sûr moyen de rendre curieux les jeunes enfants et de les aider à améliorer leurs comportements alimentaires.

De nouveaux ateliers viennent enrichir cette édition : réalisation d’une jardinière gourmande, plantation d’un fraisier, découverte des petits fruits, réalisation de cabanes à récoltes… autant d’occasion de sensibiliser les jeunes enfants à l’extraordinaire biodiversité végétale.

À la fin des ateliers, chaque enseignant repartira avec un kit pédagogique (contenant des affiches, fiches de découverte, guide pédagogique, fiches d’activités de jardinage) afin de poursuivre la sensibilisation dans sa classe, et lui donner le goût de mettre en œuvre un projet pédagogique de jardinage dans son école.

Cette opération s’adresse aux écoles maternelles et primaires. Les classes intéressées peuvent s’inscrire gratuitement à ces animations en contactant directement les jardineries participantes. Pour en savoir plus sur cette opération, ou connaître la liste des professionnels qui participent à l’opération, rendez-vous sur le site Internet : www.jardinons-alecole.org à la rubrique « Semaine du jardinage ».

Les partenaires de la Semaine du Jardinage pour les écoles en Île-de-France.