oct 062012
 

Rameau de pyracantha couvert de baies rouges, Parc des Buttes-Chaumont, Paris 19e (75)

J’aime les pyracanthas qui poussent en toute liberté, envoyant de part et d’autres leurs rameaux couverts de bouquets denses de fleurs blanches au printemps, puis de petites baies diversement teintées selon les variétés, jaunes, orange ou rouge vif. Les arbustes non taillés sont souvent couverts d’une profusion de fruits arrondis qui font le régal des oiseaux.

Quand on voit cette belle guirlande verte et rouge, on se dit que l’arbuste mérite bien son nom commun de buisson ardent.

avr 302012
 

Jeunes feuilles et pousses pourpre sur Nandina domestica dans le square Galliera, Paris 16e (75)

Il n’y a pas que les mahonias qui prennent des couleurs en ce début de printemps. Les bambous sacrés (Nandina domestica), tout du moins ceux qui n’ont pas trop souffert du froid de l’hiver dernier, se font remarquer à la fois par leurs grosses grappes de fruits rouges semblables à du corail et leurs nouvelles pousses, d’un pourpre intense.

Jeunes feuilles et pousses pourpre sur Nandina domestica dans le square Galliera, Paris 16e (75)

La pluie fréquente ces derniers jours a encore accentué la vivacité et la brillance des couleurs de ces arbustes si élégants. Pour les amateurs de couleurs, la variété ‘Richmond’ a davantage de fruits que l’espèce type et se colore encore plus tout en conservant le beau feuillage fin qui fait le charme de l’arbuste.

jan 112012
 

Pyracanthas et cornouillers, parc floral de Paris en fin d'automne, Paris 12e (75)

Quand l’hiver a déshabillé les jardins et que la météo nous plonge dans la grisaille la plus sinistre, les fruits et les écorces décoratifs sont les bienvenus.

Le mélange est plutôt inattendu, mais les pyracanthas en gardant leurs feuilles brillantes et leurs grappes de petits fruits éclatants, composent un fond qui met bien en valeur les écorces des cornouillers. Ces dernières sont d’autant plus vivement colorées que les pousses sont jeunes. Un joyeux fouillis qui met de bonne humeur quand le blues hivernal se fait un peu trop sentir et que le retour des beaux jours commence à sembler interminable.

déc 302011
 

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Si vous allez vous promener dans le parc Montsouris (Paris 14e), vous pourrez admirer un superbe sujet de houx femelle à feuillage panaché, couvert de grappes de fruits rouge vif. Vert, blanc et rouge, toutes les couleurs de Noël sont réunies sur cet arbre !

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Pied femelle de houx (Ilex) à feuillage panaché dans le parc Montsouris en début d'hiver, Paris 14e (75)

Continue reading »

déc 262011
 

Pommiers d'ornement (Malus) dans le jardin James Joyce en fin d'automne, Paris 13e (75)

Quand les feuilles des arbres sont toutes tombées (ou presque !), il ne reste que les écorces et certains fruits pour donner un peu de couleurs aux jardins endormis. Les petites pommes des pommiers d’ornement (Malus) restent longtemps sur l’arbre. C’est le moment d’en profiter, avant que les oiseaux ne finissent pas les dévorer.

Pommier d'ornement (Malus) dans le jardin James Joyce en fin d'automne, Paris 13e (75)

Pommiers d'ornement (Malus) dans le jardin James Joyce en fin d'automne, Paris 13e (75)

L’utilisation des pommiers d’ornement est particulièrement réussie dans le jardin James Joyce (Paris 13e) où le vert de la pelouse et des haies persistantes tranche avec l’orange des petites pommes, seule touche de couleur pointilliste en fin d’automne et en hiver.

Continue reading »

déc 192011
 

Baies noires du Sarcococca en fin d'automne

Mon pied de Sarcococca s’est couvert de petits fruits ronds en forme de perle brillantes et noires à maturité. Année après année, la fructification est de plus en plus abondante, pour le plus grand plaisir des merles qui s’en régalent quand la nourriture devient rare.

Baies noires de Sarcococca

De loin, les baies passent inaperçues cachées en partie par le feuillage alors que les grappes sont bien chargées et les fruits bien dodus. Mais les oiseaux les ont vite repérées.

Continue reading »