avr 082011
 

Cette année, avril est le mois du gardénia. Ou plutôt, le gardénia est la plante fleurie d’intérieur mise en avant au cours de ce mois d’avril 2011. Une très belle plante exotique au feuillage brillant et à la floraison immaculée si parfumée. Mais attention : fragile !

Plante d'intérieur à floraison parfumée : Gardenia jasminoïdes

Potées de gardénia (Gardenia jasminoïdes), photo OHF

Et oui, ce n’est certainement pas la plante d’intérieur la plus facile à cultiver chez soi. Cet arbuste d’origine exotique apprécie les ambiances chaudes, mais aussi très humides, surtout pas l’air desséché. Il faut veiller à l’arroser avec une eau douce sans calcaire actif, sinon la plante montre très vite des signes de chlorose. Les arrosages doivent être réguliers pour maintenir le substrat toujours frais, mais jamais détrempé, ni desséché. Un coup de soif, trop d’eau, un courant d’air glacé et c’est la chute des boutons floraux et des fleurs… Continue reading »

août 252009
 

Hibiscus par ci, gardénia par là ! Les floraisons sont abondantes en ce moment, et celle de ce gardénia rustique (Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’) est aussi terriblement parfumée. Un charme supplémentaire.

Une superbe guirlande de fleurs cireuses…

avr 122009
 

Conséquence de l’hiver froid, bon nombre de plantes gélives ont péri sur le balcon, laissant des vides dans les grandes jardinières. J’ai donc acheté tout ce qu’il fallait pour renouveler mon petit jardin suspendu.

Mes achats du printemps :

  • 2 Impatiens sodenii subsp. sodenii
  • 1 Impatiens namchawarbensis (j’en ai plein qui se sont ressemés, j’aurai pu me passer de ce beau plant, mais cela renouvellera ma souche)
  • 1 Impatiens tinctoria (un essai car je ne suis pas sûr que cette impatience vivace géante résiste à la sécheresse estivale de la ville)
  • 6 Begonia Dragon Wing (tous les pieds de l’an dernier ont gelé)
  • 1 Gardenia jasminoides ‘Kleim’s Hardy’
  • 1 Choisya ternata (je voulais un autre petit arbuste à feuillage persistant et floraison parfumée)
  • 1 Kerria japonica ‘Golden Guinea’ (je n’ai pas pu l’acheter lors de la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard car j’étais trop chargé, mais je viens d’en trouver un pied sur le marché aux fleurs dans Paris)
  • 1 Pelargonium tomentosum (pour des bouffées mentholées tout au long de la belle saison et puis son feuillage est si doux)
  • 2 Erigeron karvinskianus (j’adore ces fausses pâquerettes si florifères et généreuses; j’espère qu’elles se ressèmeront cette année)
  • 2 Misères gypsophiles – Gibasis geniculata – (trop méconnue, cette petite misère à feuillage vert vif foncé et très florifère ne cesse de se couvrir de petites fleurs blanches; une plante parfaite pour faire de jolies bordures retombantes dans les jardinières du balcon; quand l’hiver est doux elle est parfaitement vivace et repousse au printemps, mais pas cette année)

Et j’attends des très jeunes plants de Begonia Fragrance ‘Apple Blossom’ et d’euphorbe Diamond Frost pour les suspensions. Le balcon sera au complet, avant même d’aller fouiner aux journées des plantes de Courson…

avr 062009
 

En parcourant la Fête des Plantes Vivaces de Saint-Jean-de-Beauregard (91), j’ai craqué pour un gardénia donné comme étant rustique : Gardenia jasminoïdes ‘Kleim’s Hardy’.

Je l’avais repéré l’an dernier, mais le pépiniériste n’avait que quelques pieds, qui sont partis très vite. Cette année, je suis allé le réserver dès l’ouverture de la manifestation, pour être sûr de repartir avec un beau pied.

Ce gardénia (Gardenia jasminoides ‘Kleim’s Hardy’) peut supporter des températures minimales de -12 °C paraît-il, ce qui en fait une plante parfaitement rustique pour Paris où les températures tombent exceptionnellement en dessous de -8 °C. Cet arbuste d’ornement à feuillage persistant brillant se cultive comme un camélia, à mi-ombre claire sans soleil brulant, dans un sol bien drainé et sans calcaire actif (terreau acide ou terre de bruyère). Le pied que j’ai acheté est couvert de boutons floraux, mais la floraison en place est plutôt estivale.
Quant au parfum, il est aussi puissant que celui des gardénias vendus pour la culture à l’intérieur. Un régal !

déc 232008
 

Si le jasmin d’hiver décore en ce moment les jardins parisiens sans les embaumer, d’autres plantes proposées en pot pour l’intérieur exhalent de suaves effluves, plus ou moins capiteuses.

Le jasmin blanc (Jasminum polyanthum), très parfumé
(merci à Monique Gerbaud, magasin Delbard Paris, d’avoir posé pour moi)
Les minis cyclamens Métis, parfois très parfumés, mais pas tout le temps
Le gardénia (Gardenia jasminoides), au puissant parfum

Les jacinthes forcées, qui embaument une pièce d’une fraîche senteur

Vous avez encore quelques heures pour composer un décor de fêtes qui embaume… le naturel !