jan 062014
 

Garrya elliptica dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)
Fidèle au rendez-vous et apparemment pas perturbé par la douceur de l’automne et de l’hiver, cet arbuste nous fait profiter de sa curieuse floraison en longs chatons vert jade.

Garrya elliptica dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75) Continue reading »

fév 182013
 

Garrya elliptica dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Chargé de bouquets de longs chatons, ce pied de Garrya elliptica offre une floraison qui n’a rien d’éclatant, mais d’une grande élégance et d’un suprême raffinement. Du grand art végétal !

Garrya elliptica dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Garrya elliptica dans le parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

Continue reading »

jan 082013
 

Garrya elliptica dans le square Félix-Desruelles, quartier de Saint Germain-des-Près, Paris 6e (75)

Les hivers passent et je ne me lasse pas de la floraison de cet arbuste qui n’a rien de spectaculaire quand on le regarde de loin, mais qui révèle sa grâce et son élégance quand on s’en approche. Les immenses chatons gris verdâtre forment des chapelets pendants à l’apparence un rien animale. Un peu comme des grandes griffes vertes…

Chatons du Garrya elliptica dans le square Félix-Desruelles, quartier de Saint Germain-des-Près, Paris 6e (75)

Continue reading »

jan 122012
 

Chatons de Garrya elliptica, parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)

C’est un des grands plaisirs de l’hiver, qu’il soit froid ou doux comme cette année. Cet arbuste à floraison hivernale en longs chatons vert jade gagne à être davantage connu et planté dans les jardins.

Le saviez-vous ?
Garrya elliptica est originaire de l’ouest des États-Unis. Il a été introduit en France et planté au jardin des Plantes de Paris, entre 1876 et 1884.

fév 022011
 

Le spectacle qu’offre un grand sujet de Garrya elliptica couverts de chatons est un de ces petits plaisirs uniques que l’hiver nous réserve dans les jardins pourtant endormis et souvent enlaidis par le froid. Pas de couleur éclatante, mais des grappes de chatons démesurément longs, teintés de vert amande et d’argent, d’une grande élégance. Beau, tout simplement…

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Ce sujet aperçu dans le parc de Passy est particulièrement bien proportionné et offre une floraison que l’on voit trop rarement.

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Les chatons sont très allongés et pointus. Ils ont presque un petit côté animal…

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Le feuillage satiné au revers et brillant sur le dessus est aussi attrayant. Un bel ensemble.

Arbuste à feuillage persistant et floraison hivernale

Garrya elliptica couvert de chatons en hiver, parc de Passy, Paris 16e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

D’origine américaine, le garrya est un arbuste dioïque. L’espèce présente des individus mâles et d’autres femelles.
Ce sont les fleurs mâles qui apparaissent sous la forme de longs chatons gris vert. Ces derniers peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de longueur. Ce qui explique la nette préférence pour les sujets mâles dans les jardins. Les chatons femelles, plus discrets, donnent des petits fruits noirs.

mar 102010
 

Les températures froides n’arrêtent pas la floraison du garrya (Garrya elliptica), petit arbuste qui nous gratifie de jolis chatons allongés gris vert dès le mois de janvier jusqu’en mars.

Arbuste à floraison hivernale

Garrya elliptica, photo Alain Delavie

Cet arbuste de la famille des Garryacées possède un feuillage persistant vert foncé et brillant sur le dessus, gris laineux au revers. Les feuilles sont ovales, épaisses et légèrement ondulées. De croissance lente, le garrya peut atteindre jusqu’à 2 à 3 m de hauteur pour environ 1,5 à 2 m de largeur.

L’intérêt ornemental de cette espèce réside dans les immenses chatons pendants qui peuvent atteindre jusqu’à 20 cm de longueur. Très spectaculaires au coeur de l’hiver, même si leur couleur est assez douce.

Il faut installer cet arbuste à exposition ensoleillée et protégée des vents froids, dans n’importe quel sol bien drainé. En compagnie de mahonias, de cerisier d’hiver ou d’hellébores.