nov 182011
 

Le salon Papilles en Fête, réunira pour sa 4ème édition, près de 120 exposants et acteurs du monde de la cuisine pour présenter une sélection de produits authentiques ainsi que les dernières tendances en matière d’art culinaire.

Papilles en fête poursuit ses objectifs :

  • Promouvoir les producteurs, les éleveurs, viticulteurs et professionnels des métiers de bouche.
  • Rassembler tous les acteurs du monde de la cuisine (amateurs et professionnels)
    Le public y découvrira tant les produits, que l’art de les accommoder voire de les sublimer. Bien entendu, les visiteurs viendront faire leur marché de produits du terroir, retrouver leurs producteurs habituels, et auront également la possibilité de suivre un cours de cuisine, ou encore d’oenologie.
  • La variété sur les étals
    Le foie gras sous toutes ses formes, le chocolat à l’huile d’olive, les préparations à base de fleurs, les spécialités ibériques, le boudin blanc de Rethel, les macarons, les produits d’épicerie fine provençale.

Continue reading »

oct 222011
 

Pain Poilane, Salon du chocolat, Paris (75), octobre 2011, photo Alain Delavie

La météo plus fraîche incite aux balades réconfortantes. Le Salon du chocolat de Paris a ouvert ses portes jeudi dernier 20 octobre et se prolonge jusqu’au 24 octobre. Ayant été invité à l’inauguration, voici quelques images pour vous faire saliver. Paris côté gourmand…

Piles de tablettes de chocolat, Salon du chocolat, Paris (75)

Continue reading »

juin 302011
 

Recette : petit pois dans tous ses états, restaurant Jean, Paris 9e (75)

Recette : petit pois dans tous ses états, restaurant Jean, Paris 9e (75), 29 juin 2011, photo Alain Delavie

Telle est le nom de cette entrée froide servie chez Jean, restaurant gastronomique (une étoile au Guide Michelin) du 9ème arrondissement de Paris. Avec des petits pois frais en grain, en coulis… Un régal pour les yeux quand l’assiette arrive et pour le palais quand on se résoud enfin à défaire cette belle assiette et cette composition culinaire aussi belle que bonne.

Les petits pois sont accompagnés de copeaux de radis, d’asperges vertes crues, de pousses de basilic pourpre, de fleurs de violette cornue et d’oeufs de truite, le tout sur du fromage frais. Une recette création d’Anthony Boucher.

Une découverte pour moi, hier midi, que je vous recommande vivement. Ceci n’est qu’une entrée, mais la suite était tout aussi inventif et délicieux.

Jean
8, rue Saint-Lazare,
75009 Paris.
Tél. : 01 48 78 62 73.

avr 242011
 

Le Petit Poucet est une des grandes pâtisseries d’Amiens (Somme). De passage quelques jours dans la capitale picarde à l’occasion du week-end de Pâques, je n’ai pas résisté aux délices du Maître Pâtigoustier, notamment à sa religieuse à la framboise, parfum inhabituel. Tout simplement exquise !

Gourmandise, dessert, religieuse et macaron

Religieuse et macaron à la framboise, pâtisserie Le Petit Poucet, Amiens (80), avril 2011, photo Alain Delavie

Et jolie à regarder…
Pas seulement une religieuse, car c’est en fait un duo de religieuse (pour le bas du gâteau) et de macaron, parfumés et glacés à la framboise. Avec un décor en chocolat orné de fleurettes et coccinelle.

Gourmandise, dessert, religieuse et macaron

Religieuse et macaron à la framboise, pâtisserie Le Petit Poucet, Amiens (80), avril 2011, photo Alain Delavie

Sucrée et acidulée juste comme il faut, légère à souhait, un vrai parfum de framboises…
L’essayer, c’est l’adopter !
Heureusement que la pâtisserie est à Amiens…

mar 162011
 

Lu dans l’édition du Monde.fr de lundi dernier, 14 mars 2011 : « Le café des crottes. Le kopi luwak (« café de civette ») est un café indonésien dont la particularité est d’être récolté dans les crottes d’un petit mammifère. À Londres ou à Tokyo, une seule tasse de ce café, réputé le plus cher du monde, peut coûter de 20 à 50 dollars. »


Information pour le moins surprenante, qui interpelle l’amateur de café que je suis. Enfin, l’appellation de « café des crottes » ne me tente pas vraiment… J’aime le café, que dis-je j’adore, mais quand même, une certaine aversion s’installe quand on lit la traduction du nom ! Café de crotte, glups !

Les fruits à l’origine de ce café sont préalablement digérés par une petite civette arboricole, le « luwak » (Paradoxurus hermaphroditus), de la famille des Viverridées. Ce café voit ses protéines modifiées et pour partie transformées en acides aminés par le fait des enzymes contenu dans les sucs gastriques de l’animal. Les grains sont ensuite soigneusement lavés, séchés et triés. Après torréfaction, le café Kopi Luwak est incroyablement acidulé.

La production de café de l’Indonésie, où est produit le Kopi Luwak, ne représente plus aujourd’hui que 7% de la production mondiale. Pour ce qui est de la production du Kopi Luwak, on annonce une production annuelle de 200 kg, mais l’engouement qu’il suscite a favorisé l’éclosion de petites fermes où sont maintenant élevés des civettes. La production reste faible, mais plusieurs tonnes sont malgré tout produites aujourd’hui. À l’origine, le Kopi Luwak n’était pas produit, il était obtenu à partir des animaux sauvages, ce qui expliquait la petite quantité disponible et le prix très élevé.

Le Kopi Luwak produit par les fermes conserve toutes les caractéristiques de celui obtenu à partir des excréments des animaux sauvages. Mais il faut rester méfiant car dans le commerce, ce café rare fait l’objet de nombreux faux Kopi Luwak.

Analyse olfactive : Nez gourmand et racé. Arômes de chocolat et de caramel. Notes de figue, de biscuit sablé et d’amande.
Analyse gustative : Beaucoup de corps, équilibré avec une persistance aromatique de bonne intensité.

Allez, vous prendrez bien une petite tasse de ce chic ca-café !
Vu le prix, je ne vous pousserai pas à la consommation et je ne vous tenterai pas avec une autre tasse de ce café… de merde.

En vente chez :
Mon-café
Cafés Verlet
Kopiluwak.fr
Et bien d’autres adresses sur le web…

déc 242010
 

À quelques heures du réveillon de Noël, j’ai décidé de vous faire admirer les vitrines du magasin À la Mère de Famille, la plus ancienne chocolaterie de Paris, célèbre confiserie et épicerie fine installée dans le 9e arrondissement de Paris. Des vitrines où trônent des sapins de Noël aussi beaux que bons…

Décorations de Noël et confiseries

Sapins de Noël en chocolat, vitrine du magasin À la Mère de Famille, Paris 9e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Décorations de Noël et confiseries

Sapin de Noël en palets de chocolat, vitrine du magasin À la Mère de Famille, Paris 9e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Décorations de Noël et chocolats

Sapins de Noël en chocolat, vitrine du magasin À la Mère de Famille, Paris 9e (75), décembre 2010, photo Alain Delavie

Des chocolats, des calissons, des mendiants et bien d’autres douceurs sucrées à déguster sans modération !
Je ne suis pas resté seulement devant les vitrines, hé, hé ! J’ai pris un petit assortiment gourmand…

Passez une excellente soirée et un joyeux réveillon.

À la Mère de Famille
33 et 35 rue du Faubourg Montmartre, 75009 Paris.
82, rue Montorgueil, 75002 Paris.
39, rue du Cherche-Midi, 75006 Paris.
47, rue Clerc, 75007 Paris.
59, rue de la Pompe, 75016 Paris.
107, rue Jouffroy d’Abbans, 75017 Paris.
30, rue Legendre, 75017 Paris.
7, avenue Charles de Gaulle, 94100 Saint-Maur.