jan 302010
 

Rien à dire sur l’état de cette commande que j’ai eu la chance de réceptionner sans avoir à me déplacer au bureau de poste. Les bulbes sont très beaux, en parfait état, les graines aussi. Mais en fait, j’aurai préféré une arrivée plus tardive, car la météo n’est pas propice aux plantations, l’hiver est encore bien là, avec neige ce matin et froid persistant.

C’est souvent le problème avec les commandes sur catalogue. Il faut se dépêcher de commander pour être à peu près sûr d’obtenir tout ce que l’on veut, mais ensuite la livraison est souvent trop rapide.

Tant pis, je vais installer tout ces beaux bulbes dans des godets ou en terrine, avec un terreau tourbeux bien drainant. Comme cela, pas de risque de dessèchement excessif des bulbes. Par contre, pas d’arrosage pour le moment, car je n’ai pas envie que tout ce beau monde pousse trop vite. Je vais même descendre à la cave mes nouveaux protégés, qui y attendront le mois de mars pour la reprise de végétation. Ce sera bien assez tôt.

Quant aux graines, elles ont été installées illico presto dans le bac du réfrigérateur. C’est encore trop tôt pour faire les semis, je vais patienter quelques semaines. En mars, ce sera bien suffisant. J’espère que d’ici là j’aurai pu terminer le nettoyage des jardinières sur mon balcon. Avec les vagues de froid successives, je n’ai guère eu l’envie de jardiner. Va pourtant falloir s’y mettre, car nous arrivons déjà en février…

août 012009
 

Mois d’été le plus chaud (en moyenne !) avec juillet, le mois d’août fait se vider Paris de ses habitants et les plages du littoral (et de la Seine !) se remplirent. N’y aurait-il plus rien à faire côté jardin ? Non, pas de vacances pour les jardiniers !!!

  • Août est le grand mois des bouturages. Plantes molles (fuchsias, géraniums zonales et lierres, abutilons, etc.), arbustes d’ornement, plantes aromatiques, plantes d’intérieur… Il n’y a que l’embarras du choix ! Je vous conseille de bouturer dès ce début de mois les plantes exotiques vivaces gélives comme les impatiens, les misères, les coléus ou les plectranthus. Les boutures reprennent vite à cette période de l’année et vous pourrez les rempoter avant leur rentrée à l’abri en septembre.
  • Août marque aussi le début des grandes récoltes de graines. Légumes ou fleurs, c’est le moment de repérer les plantes les plus belles, qui correspondent le mieux à vos désirs. Et repérez les plus beaux fruits, pour ne pas manquer la bonne période. Certaines graines sont difficiles à récupérer, comme celles des impatiens, dont les fruits explosent au moindre choc alors même qu’ils n’ont pas encore jauni.
  • Continuez les apports d’engrais liquides pour les potées fleuries. Après l’opulence de juillet, certaines fleurs tendent à moins fleurir, il est nécessaire de leur redonner un petit coup de pouce (bio bien sûr !) pour stimuler une nouvelle floraison opulente.
  • Bien sûr, on ne faiblit pas sur les arrosages, quand il n’y a pas d’interdit bien sûr. Les plantes en pots ont maintenant atteint leur plein développement, leurs besoins en eau sont plus importants, surtout après une journée très chaude, avec des températures proches ou supérieures des 30 °C.
  • Surveillez les attaques de maladies et de parasites : par temps sec, les araignées rouges sont redoutables. Par temps plus frais et humide, gare au mildiou ou au blanc (oïdium). Dans la pelouse et les haricots, attention aux aoûtats !
  • Côté jardineries et fleuristes, craquez sans retenue pour les gardénias et les hibiscus Rose de Chine (Hibiscus x rosa-sinensis). Ils sont moins forcés à cette époque de l’année, leur floraison est naturelle.

Bon week-end et excellent mois d’août !

juil 142009
 

Mes deux pieds de Dorstenia brasiliensis (famille des Moracées) continuent à fleurir, avec des fleurs devenues énormes et surtout, les premières graines.

Les fleurs si curieuses ont beaucoup grossi, presque deux fois une pièce de 2 euros. Elles ont pris une teinte grise et portent des graines, maintenant bien visibles. Ce sont les petits grains blancs sur le dessus de la fleur.

Surprenant, non ?
Quand elles sont visibles, les graines sont mûres et bonnes à être semées. Ce que j’ai fait aussitôt, au pied même du plant mère. Les prochaines, je les récolterai et les conserverai.

mar 182009
 

Quelques jours de douceurs et les graines germent un peu partout dans les potées et les jardinières de mon balcon. Pas des graines que j’ai semées, mais celles qui se sont ressemées l’an dernier. Des semis spontanés !Les impatiens ont été les premières à faire leur apparition. Certainement l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri). J’espère que la belle bleue, Impatiens namchawarbensis, va repousser aussi cette année.J’ai des semis spontanés aussi dans la jardinière du Sarcococca. J’ai bien l’impression qu’il s’est ressemé, car les jeunes feuilles des plantules sont brillantes et coriaces. Il faut dire que l’arbuste est couvert de baies chaque année. Les oiseaux ont du en laisser tomber quelques unes. J’aimerais bien, cela me ferait des plants à échanger pour le troc Vert de Montreuil… À suivre !

jan 122009
 

Avec le froid qui se prolonge, les oiseaux ont beaucoup de mal à trouver leur pitance. Sur mon balcon, les boules de graisses et de graines sont dévorées en un rien de temps. Et les baies noires de mon sarcococca ont servi de déjeuner à un couple de merles ces derniers jours.

Le sarcococca couvert de baies fin 2008Aujourd’hui, il ne reste que quelques baies, qui ne devraient pas faire long feu…Il faut bien que ces charmantes petites bêtes mangent !

déc 282008
 

Le thermomètre a fait une belle chute et les températures sont glaciales, surtout dans les endroits exposés au vent de Nord/Nord-Est qui vous transit en quelques minutes. Les oiseaux sont en quête de nourriture, c’est le moment d’installer quelques mangeoires.Depuis une semaine, la boule que j’avais accrochée devant l’une de mes fenêtres sur la rambarde du balcon, est de plus en plus souvent visitée. Elle est même presque dévorée aujourd’hui dimanche, j’ai été obligé de m’en procurer d’autres pour nourrir les passereaux qui viennent nombreux sur mon balcon.
Mésange à tête bleue et moineaux sont les plus assidus. De bien sympathiques visiteurs ! Une femelle merle est passée, mais la disposition de la boule de graisse et de graines ne devait pas lui convenir et elle m’a vite repéré derrière la fenêtre alors que j’attendais pour faire quelques photos.
Une seule boule pour de nombreux affamés, cela a provoqué quelques chamailleries entre les moineaux qui se sont souvent volés dans les plumes.Attention :
– il ne faut pas jeter des miettes de pain ou de brioche. Ces deux aliments sont totalement déconseillés et même dangereux pour la plupart des oiseaux rencontrés en ville.
– quand vous installez une mangeoire remplie de graines, évitez de la suspendre au-dessus d’un massif car il y a toujours des graines qui tombent et au printemps prochain, vous allez voir apparaître un grand nombre d’herbes non désirées parmi celles que vous aviez plantées.