sept 142008
 

L’été touche à sa fin, les floraisons diminuent sensiblement sur mon balcon, mais il en reste encore pas mal !
Les bégonias Aromantics sont toujours superbes, il faut dire qu’ils ont pris leur temps pour démarrer…L’impatiens bleue (Impatiens namchawarbensis) est couverte de fleurs bleu foncé, qui ressortent d’autant plus que le feuillage est jaunissant. La suspension en forme de demi lune est trop petite, ces plants sont chlorotiques et affamés, alors que le pied installé dans une grosse potée avec l’Hibiscus coccineus ‘Alba’ est devenu énorme et reste vert bien foncé.Entre aperçue car tournée vers le canal de l’Ourcq, une nouvelle fleur de l’Hibiscus coccineus quand les six fleurs de la variété blanche se fanent.Imperturbables, toujours couverts de fleurs, superbes quel que soit le temps, les bégonias Dragon Wing sont toujours au top. Vraiment la fleur d’été pour les endroits peu ensoleillés.Très florifère, le bégonia Bonfire est maintenant devenu une belle cascade flamboyante.Exubérance du Strobilanthes rankanensis, en pleine période de floraison. Un bonheur pour la fin de l’été !L’impatiens Sunpatiens, enfin rempotée, semble vouloir continuer à pousser et fleurir.Nouveau venu acheté hier sur les quais de la Mégisserie, un mini cyclamen Victoria, aux fleurs frisottées blanches ourlées de rose indien. Sans parfum, dommage.

sept 042008
 

Taggé avant-hier par Guillaume qui avait lui-même été taggé par Caro, ma co-blogueuse sur le blog de Caro & Alain, voici donc mon palmarès des plantes les plus méritantes et les douze médailles que je décerne bien volontiers :
– Dans la catégorie ultra facile à vivre (en fait les plantes pour un débutant) :
Médaille d’or : Pavonia missonium, un petit cousin des hibiscus rose de Chine, qui se pare de petites fleurs d ‘hibiscus rouge vif en été et qui sur mon balcon a résisté dehors à tous les hivers parisiens.Médaille d’argent : la phalangère (Chlorophytum comosum ‘Variegatum’), aussi à l’aise dans l’appartement que dehors sur le balcon, et qui à Paris résiste à tous les hivers depuis presque dix ans. Médaille de bronze : Pinellia pedatisecta, un cousin curieux de l’arum des jardins, aux fleurs en cornet très effilé d’un joli vert amande.
– Dans la catégorie bonne surprise (les plantes réputées difficiles et qui finalement poussent bien sans trop de soins) :
Médaille d’or : Begonia boliviensis, espèce botanique à la floraison si généreuse, chaque année toujours plus abondante.Médaille d’argent : Hibiscus coccineus, qui, malgré un été pourri, me donne de si grandes fleurs.Médaille de bronze : le coeur-de-Marie grimpant (Dicentra scandens), qui atteint chaque année ses trois bons mètres en tous sens, couvert du printemps jusqu’à la fin de l’été de petites grappes de fleurs jaunes.
– Dans la catégorie plante la plus originale :
Médaille d’or : le sauromatum ou arum cornu (Typhonium venosum) à la fleur si animale et puante, suivie d’immenses feuilles très exotiques.Médaille d’argent : Impatiens namchawarbensis, la plus bleue des impatiens.Médaille de bronze : Dorstenia contrajerva, aux si curieuses fleurs et aux grandes feuilles découpées. Et d’une manière générale, je décerne une grosse médaille à toutes les espèces de Dorstenia, si curieuses.
– Dans la catégorie raté de chez raté (vous lui avez fourni des conditions de culture idéales et pourtant elle végète, elle déçoit) :
Médaille d’or : la menthe verte, belle jusqu’en mai et qui se couvre invariablement d’oïdium le reste de l’été, au point de devenir immangeable, laide.Médaille d’argent : les coleus qui ont toujours végété pour finir couverts d’araignées rouges.Médaille de bronze : le chlorophytum Green Orange, une plante d’intérieur aux tiges orange vif, couleur que j’adore, mais qui n’a jamais voulu pousser chez moi. Tant pis !Après cette belle distribution de médailles, je passe maintenant le relais, s’il l’accepte bien sûr, à JeanJi là-haut dans ch’Nord.

août 312008
 

J’ai profité hier du temps superbe et chaud pour photographier encore mon Hibiscus coccineus. Avec un spectaculaire duo de fleurs, plus grandes que la main.Samedi très chaud et ensoleillé, enfin une vraie journée d’été ! Dimanche en demi teinte, orageux et nuageux… Jusqu’au bout le mois d’août aura joué le chaud et le froid, le soleil et les nuages. Que sera septembre ? On verra bien, mais un peu de chaleur serait la bienvenue pour les plantes et les jardiniers. Bon courage demain pour la reprise.

août 292008
 

Je vous ai montré hier quelques photos de mes fleurs et feuillages exotiques qui prolifèrent sur mon balcon. Mais aujourd’hui, grosse surprise en rentrant avec les premières fleurs de l’Hibiscus coccineus.Après le blanc (Hibiscus coccineus ‘Alba’) qui a déjà fait six fleurs depuis ce billet, voici enfin l’espèce type, à fleurs rouge magenta, immenses et exotiques à souhait. Le pied a trois ans, je l’ai obtenu à partir de graines envoyées par une amie grande collectionneuse d’hibiscus, Françoise Levavasseur, qui a créé le groupe de parole Hibiscusmania, lieu d’échanges plus que sympathiques pour tous les amateurs et collectionneurs d’hibiscus. Elle a aussi créé un site Hibiscusmania où sont présentées de nombreuses photos d’hibiscus. Attention les yeux, trop beau !
Mon pied d’hibiscus a mis trois ans pour arriver à fleurir. Mais quelle récompense et quel plaisir ! Et pour tout vous dire, j’ai manqué la première fleur, pensant que les boutons étaient trop petits encore pour s’ouvrir. Hier matin, j’ai découvert la fleur fanée, rageur… Et ce soir, deux fleurs d’un coup, dont une dirigée vers l’intérieur du balcon, une aubaine pour faire des photos. Alors voici un petit délire de photos, de l’hibiscus en veux tu en voila, à fleurs rouges ou blanches, mais de l’hibiscus parisien, roi de balcon !

août 282008
 
L’été étant maintenant bien avancé, les plantes exotiques de mon balcon ont proliféré, fleurissent et s’épanouissent au point de devenir presque trop envahissante. Petite revue en photos de ma « jungle urbaine » à quelques jours de la rentrée.
Impatiens namchawarbensis
Impatiens repens

Impatiens sodenii subsp. sodenii


Pavonia missonium
Hibiscus coccineus ‘Alba’

Leucosceptrum stellipilum

Dicentra scandens (qui court dans un oeillet d’Inde géant à odeur de pamplemousse, Tagetes lemonii)

Streptolirion volubile

Pinellia pedatisecta
Typhonium venosum

Et pour finir une vue du balcon depuis la rue…
août 042008
 

Le beau pied d’Hibiscus coccineus ‘Alba’ que j’avais rapporté des journées de Courson au printemps dernier est devenu un bel arbuste, plus grand que moi et la rambarde du balcon.Il monte, il monte et les boutons floraux se forment de plus en plus. Les deux premiers ont vite jauni et sont tombés, mais il semble que les derniers soient plus robustes. Certains commencent même à prendre une belle taille. Verrai-je bientôt la floraison ?
Mon autre pied, l’Hibiscus coccineus aux fleurs rouges, s’est aussi beaucoup développé. Il dépasse le mètre de hauteur et les premiers boutons floraux sont maintenant aussi formés, mais ils sont encore petits et très loin de la floraison. L’an dernier, le pied avait donné ses boutons plus tardivement. J’aurai peut-être la chance de le voir aussi fleurir…
Vivement dans quelques semaines !!!