juil 192012
 

Impatiens parviflora dans le jardin d'agronomie tropicale, Bois de Vincennes

Moins répandue que l’impatiens de Balfour (Impatiens balfouri), cette espèce annuelle à fleurs jaunes prolifère dans les endroits qui restent un peu frais ou humides. Quand elle se plaît, elle se montre aussi envahissante, mais il est facile de la contenir, les pieds n’étant pas très profondément enracinés.

Cette année plutôt fraîche et humide en région parisienne est idéale pour ces balsamines sauvages qui ne supportent guère les fortes chaleurs et le temps trop sec. Avec les averses à répétition, les impatiens ont pris de belles proportions, formant des buissons touffus en quelques semaines. Des plantes bouche-trou parfaites et très florifères.

juin 012009
 

Discrète et mignonne, la balsamine à petites fleurs est pourtant vite envahissante dans les coins ombragés où elle peut se ressemer.

La balsamine à petites fleurs (Impatiens parviflora) est une plante annuelle qui pousse dès les premiers beaux jours à partir des graines qui se sont éparpillées l’année auparavant. Elle fleurit au printemps et en été, produisant une grande quantité de semences, expulsées violemment loin du pied mère dès que le fruit est mur. Quand le sol est riche et surtout frais, la plante atteint facilement 60 à 80 cm de hauteur. Elle pousse à l’ombre des arbres ou en lisière, le soleil ne la gênant pas trop tant que le sol reste suffisamment frais.
Dans un jardin ombragé, elle peut se montrer envahissante, comme ses cousines, Impatiens balfourii et Impatiens glandulifera. Toutes ces impatiences annuelles doivent être contrôlées, sinon elles prolifèrent vite et repoussent inlassablement année après année. Il suffit de voir les tapis de balsamines à petites fleurs qui longe la rue Buffon dans le Jardin des plantes (Paris 5ème).