août 072012
 

Square de la place de Bitche, place de Bitche, Paris 19e (75)

Au coeur du 19ème arrondissement de Paris, à quelques pas à peine du canal de l’Ourcq, juste à côté du pont levant de la rue de Crimée, ce petit jardin public est entouré par huit paulownias spectaculaires au printemps quand ils fleurissent. En été, quelques concerts sont donnés dans le kiosque à musique situé au centre du square.

Ma photo est prise de la passerelle qui enjambe le canal de l’Ourcq, en parallèle avec le pont levant. Quand celui-ci est levé pour laisser passer un bateau, les piétons peuvent emprunter la passerelle et continuer leur chemin sans attendre. Elle offre aussi un joli point de vue surélevé d’un côté sur le Bassin de la Villette, de l’autre sur le canal de l’Ourcq avec au loin le parc de la Villette.

Sur la droite de la photo, on aperçoit les deux tours coiffées chacune d’une coupole en cuivre de l’église Saint-Jacques Saint-Christophe de la Villette.

août 052012
 

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

La visite d’été des jardins partagés organisée par l’équipe Main Verte de la DEVE de la Ville de Paris hier samedi s’est terminée dans le jardin partagé du Bois Dormoy, dans le 18ème arrondissement de Paris. Un jardin partagé, mais aussi un véritable petit bois en plein coeur de Paris !

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

Situé sur un terrain abandonné depuis une vingtaine d’années, le jardin partagé Le Bois Dormoy a gardé un aspect de friche arborée et s’est doté de plusieurs parcelles de jardinage collectives. Sa localisation dans une zone urbaine très dense, entre deux grands ensembles de voies ferrées et à proximité d’une des rues les plus passantes de l’arrondissement (la rue Marx Dormoy), sa superficie importante (plus de 1400m²) ainsi que l’ampleur de son boisement font de cet espace un véritable poumon vert pour le quartier.

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

Le bois est principalement composé d’arbres aux papillons (Buddleia davidii), d’érables, de saules, de peupliers et d’ailantes qui présentent des sujets aux formes contorsionnés pour rechercher la lumière. La balade et le pique-nique sous ces arbres est un moment unique, qui vous fait immédiatement oublier le brouhaha de la capitale.

Jardin partagé du Bois Dormoy, cité de la Chapelle, Paris 18e (75)

Continue reading »

août 052012
 

Tournesol (Helianthus annuus), jardin partagé Le Jardin Nomade, rue Trousseau, Paris 11e (75)

Malgré les averses annoncées, la pluie ne s’est pas manifestée hier sur Paris. Le soleil dans le ciel a joué un peu à cache cache avec les nuages, mais la journée a été plutôt belle et agréable. J’ai donc profité pleinement de la visite d’été des jardins partagés organisée par l’équipe Main Verte de la DEVE de la Ville de Paris. Et dès le premier jardin, c’était soleil dans le ciel et… dans le jardin !

Superbe non, ce tournesol parisien ?
A voir dans le Jardin Nomade, rue Trousseau, Paris 11e (75).

août 042012
 

Jardins Abbé Pierre - Grands Moulins, Paris 13e (75)

Je me balade beaucoup dans Paris et j’ai envie de vous faire profiter de ce que je vois et prends en photos. Mais pas en vous montrant un reportage complet sur un lieu, plutôt une photo prise par ci, par là. Aujourd’hui, une vue des Jardins Abbé Pierre – Grands Moulins dans le 13e arrondissement de Paris.

Accès : 15 rue Thomas Mann, 75013 Paris; Rue Marguerite Duras, rue Lagroua Weill Hallé, rue des Grands Moulins.
Métro : ligne 14, station Bibliothèque François Mitterrand.

août 022012
 

Sauge hormin (Salvia horminum) et penstemon, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Au risque de me répéter, je ne raffole pas de la couleur rose que j’évite dans mes potées et jardinières, mais ce n’est pas une raison pour ne jamais en parler. Je trouve ce duo entre un penstemon et une touffe de sauge hormin particulièrement réussi et intéressant. Un joli camaïeu de roses.

Sauge hormin (Salvia horminum) et penstemon, grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Quand j’ai pris la photo dans le Jardin des Plantes de Paris, je n’ai pas réussi à trouver le nom de la variété de ce penstemon aux fleurs joliment ourlées et striées. Une belle variété qui gagne à être connue. Est-ce ‘Souvenir d’Adrien Régnier’ ?

Quelle que soit la variété, je n’aurais pas pensé marier ces deux fleurs, l’une annuelle et l’autre vivace. Comme quoi…

juil 242012
 

Sauge (Salvia splendens Vista 'Salmon'), grande perspective du Jardin des Plantes de Paris en été, Paris 5e (75)

Je ne suis pas un fan de la sauge splendide (Salvia splendens), aussi dénommée sauge écarlate car le plus souvent les épis floraux sont d’un rouge pétard. Mais depuis quelques années, des nouveaux coloris apparaissent comme cet orange saumoné (S. splendens Vista ‘Salmon’) que je trouve assez joli.

Un coloris chaleureux, suffisamment vif pour être bien  perceptible, mais avec une certaine douceur quand même… Plutôt réussi ! Mais bon, quand il y a du orange, j’ai vite un faible…

Cela n’enlève pas le caractère décidément bien trop compact des nouveaux hybrides de sauge splendide qui à l’état sauvage est pourtant beaucoup plus élancée et élégante. Mais la mode dans les fleurs est au compact, au court sur pattes. C’est plus facile à transporter depuis le producteur jusqu’au point de vente et ensuite chez le jardinier. Mais après, dans le jardin, ça ne pousse plus ou si peu, ça joue les rase-motte, condamnés à rester en bordure ou au premier plan d’un massif. Mais pour le jardinier de ville qui n’a pas beaucoup de place, c’est parfait dans une petite jardinière. En un été, peu de risque d’être envahi !

Les hybrides Vista ne dépassent pas 30 cm de hauteur pour environ 20 cm de largeur. Cette série se distingue par une floraison prolongée et des coloris qui résistent bien au plein soleil en été. Le feuillage est vert vif foncé.

Cette sauge est cultivée en annuelle, mais en réalité elle est tout à fait vivace. Seulement elle n’est pas du tout résistante aux gelées, puisque sa rusticité est donnée à + 4°C. Il faut impérativement la rentrer dans une serre ou une véranda maintenues hors gel pendant la mauvaise saison pour espérer la conserver d’une année sur l’autre.

Vous pouvez admirer cette sauge dans la grande perspective du Jardin des Plantes de Paris (Paris 5e), dans les carrés réservés à la collection de sauges. Profitez de l’été pour aller y faire une balade, car de nombreuses variétés de fleurs d’été y sont exposées, avec notamment des variétés très récentes, bien étiquetées. C’est le moment de penser à votre jardin pour l’été 2013.