déc 222012
 

Mouette dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Les mouettes rieuses fréquentent la capitale une bonne partie de l’année, mais en hiver, elles sont plus nombreuses et se font davantage remarquer. Nombreuses près de chez moi sur le canal de l’Ourcq, elles sont aussi présentes dans les parcs et jardins parisiens, notamment au Jardin des Tuileries où les grands bassins accueillent leurs ébats souvent bruyants.

Le bal incessant de ces oiseaux est d’ailleurs très captivant et attirent les touristes et les photographes.

Mouettes dans le jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Ces mouettes adultes ont leur plumage d’hiver avec des taches sombres nettes en arrière des yeux. Le capuchon sombre de la saison nuptiale a disparu. On peut distinguer deux barres noires en travers de la calotte. Le bec est rouge avec l’extrémité noire. Les pattes et les doigts sont rouges.

Le saviez-vous ?
Une mouette rieuse a une taille d’environ 37 à 43 cm. Son envergure est de 94 à 105 cm. Elle pèse entre 225 à 350 g. Elle peut vivre jusqu’à 32 ans.

déc 192012
 

Statue équestre à l'entrée du jardin des Tuileries et grande roue sur la place de la Concorde, Paris 1er (75)

La grande roue installée sur la place de la Concorde est prétexte à toutes sortes de perspectives et de photographies, que ce soit de jour ou de nuit quand elle est entièrement illuminée. Cette photo a été prise dans le jardin des Tuileries, près de l’entrée.

La statue est une reproduction du « Mercure monté sur Pégase » réalisé par Antoine Coysevox (1640-1720). L’original est en marbre et il est désormais conservé aux Musée du Louvre. Les dimensions : H. 3,15 m. ; L. 2,91 m. ; Pr. 1,28 m.

Antoine Coysevox reçut commande en 1699 d’un groupe de deux sujets équestres destinés à exalter la « renommée du Roi » (Louis XIV). Placés de part et d’autre de la partie supérieure du bassin de l’Abreuvoir à l’entrée du parc de Marly, les groupes ont été exécutés en marbre de Carrare en 1701 et 1702. Le sculpteur a souligné sur l’inscription du socle que l’achèvement de ces blocs monolithes en l’espace de deux années avait été un tour de force.
Mercure, Dieu du Commerce et des Arts, forme un groupe avec la Renommée montée sur Pégase, sonnant de la trompette. Sur un bouclier, une allégorie représente l’accession du petit-fils de Louis XIV, le duc d’Anjou, au trône d’Espagne. Dès 1719, les marbres ont été placés à l’entrée occidentale du jardin des Tuileries, où ils ont été remplacés par des moulages en 1986.

déc 152012
 

Logo La Librairie du Jardin des Tuileries

Françoise Simon et son équipe vous accueillent aujourd’hui 15 décembre 2012 à partir de 15h, à la Librairie du Jardin des Tuileries (Paris 1er) pour une séance de signatures. Une belle occasion pour des rencontres exceptionnelles et pour trouver des idées de cadeaux originales, voire uniques !

Louis Benech, douze jardins en France
Préface Érik ORSENNA, de l’Académie française; Textes Éric JANSEN; Photographies Éric SANDER; Éditions Gourcuff Gradenigo.
Le photographe Éric Sander et le journaliste Éric Jansen ont imaginé un ouvrage élégant et accessible, afin de rendre compte du travail tout en délicatesse de Louis Benech.
Éric Jansen est journaliste (Point de Vue, Série Limitée et Air France Madame). Ce spécialiste du luxe et de l’art de vivre suit depuis longtemps le travail de Louis Benech.
Éric Sander est l’un des photographes de jardins les plus reconnus de sa génération. Son sens particulier de la lumière lui vaut de travailler pour les plus grands magazines et de nombreux éditeurs.
Le livre présente douze jardins de Louis Benech en France, du jardin du Soleil et des Nuages du Château de Villandry au square Nicolas Forestier dans le XIIIe arrondissement de Paris, en passant par le parc d’une propriété en Sologne, un manoir normand, une ambiance très fleurie en Bretagne ou étonnamment exotique en plein Paris, un travail en Bourgogne sur les traces de Russell Page et le jardin du Château de Pange qui a été honoré du label de « jardin remarquable ». Douze jardins extrêmement différents, aux facettes d’un talent mondialement reconnu.
24 cm × 28 cm × 2 cm, 221 pages, Broché. 39 euros.

Louis Benech, douze jardins en France Préface Érik ORSENNA, de l’Académie française Textes Éric JANSEN Photographies Éric SANDER Éditions Gourcuff Gradenigo

Origine(s), Les forêts primaires dans le monde
Photographie Régine ROSENTHAL, Textes Lucile ALLORGE, Jean-Noël BURTE, Annick SCHNITZLER, Christian MESSIER, Bruno DAVID, Mathieu LETTI; Éditions Privat.
Lieu mythique, la forêt primaire, forêt réputée vierge de toute trace d’activité humaine, devient LE lieu des origines symboliques de l’Humanité.
Des étendues boréales aux espaces méditerranéens, de la jungle équatoriale aux forêts tropicales, la photographe et les auteurs nous convient à un voyage aux sources mêmes de la vie. Ici, dans ces paradis de la biodiversité, le vivant prend les formes les plus inattendues, les couleurs les plus chatoyantes.
Ici, l’homme retrouve sa dimension : il est vivant parmi le Vivant. Déjà auteur chez Privat du livre Biodiversité, Madagascar, l’Eden fragile, Régine Rosenthal a parcouru tous les continents pour nous rapporter ses photographies inouïes, ses portraits d’arbres immenses ou de fougères préhistoriques.
Au fil de ses photographies, le temps s’arrête. Nous ne sommes plus dans un livre mais, pour la première fois, confrontés au lieu même de notre origine…
30 x 24 cm 144 pages, Relié. 34 euros.

Origine(s), Les forêts primaires dans le monde, Photographie Régine ROSENTHAL, Textes Lucile ALLORGE, Jean-Noël BURTE, Annick SCHNITZLER, Christian MESSIER, Bruno DAVID, Mathieu LETTI Éditions Privat

Camille Muller, Les mains dans la terre
Textes Armelle de SAINT SAUVEUR, Photographies Claire de VIRIEU, Éditions Ulmer.
Camille Muller compte parmi les paysagistes français les plus réputés. Artiste à part entière, ce passionné, botaniste et amoureux des plantes n’a pas d’égal pour transformer un lieu en un coin de paradis des sens. À son actif des métamorphoses toujours uniques, inventives et d’une extrême précision, qu’il doit à un processus de création très personnel.
S’immerger sans retenue pour ressentir l’atmosphère, respirer l’âme du lieu, observer le dessin du terrain, en déceler les points forts, le respecter… autant de moments indispensables à vivre, avant toute réflexion, pour révéler l’environnement d’origine tout en traduisant le désir des personnes qui le sollicitent.
Précurseur, la nature et l’écologie ont toujours joué dans ses jardins un rôle majeur, à une époque où ce n’était pas encore la mode. Ses réalisations tantôt très foisonnantes, tantôt très épurées ou plus contemporaines sont autant de terrains d’expériences rendant hommage à la nature. Un livre intimiste sur l’univers et le travail d’un paysagiste d’exception. Au fil de ce livre, 17 de ses plus beaux jardins se révèlent à travers l’objectif de Claire de Virieu. Des photographies exceptionnelles, dont l’intensité et la beauté traduisent à merveille la complicité artistique et l’émotion pour la nature, qu’ils partagent depuis plus de 10 ans.
Pour chacun des jardins, le lecteur découvre des « notes écologiques et botaniques », qui apportent des informations pratiques sur les végétaux, les matériaux utilisés et la démarche de Camille Muller.
28,7 cm × 29,5 cm, broché, 49,90 euros

Camille Muller, Les mains dans la terre Textes Armelle de SAINT SAUVEUR, Photographies Claire de VIRIEU, Éditions Ulmer

Des Légumes et Des Hommes
Textes Christophe OPEC; Photographies Joëlle DOLLE; Éditions Chêne.
Ce livre met à l’honneur les clichés de Joëlle Dollé. À travers plus de 100 portraits d’anonymes et de personnalités telles que Michel Onfray, la photographe Joëlle Dollé rend hommage au légume. La photographe a souhaité attirer notre attention sur les légumes et notre lien à la nature à travers une centaine de clichés de personnalités ou d’anonymes, tous mis en lumière un légume en main. Accompagnées d’anecdotes sur les symboles, proverbes, coutumes et croyances autour des légumes, ces mises en scène ludiques apportent un autre regard sur les valeurs de la terre, de la solidarité et de la protection de l’environnement.
220 x 270 mm, 216 pages, 25 euros.

Des Légumes et Des Hommes, Textes Christophe OPEC Photographies Joëlle DOLLE Éditions Chêne

Informations pratiques :
La Librairie du Jardin des Tuileries
Entrée par la grille d’honneur du Jardin des Tuileries, Place de la Concorde, 75001 Paris.
Ouverte tous les jours de 10h à 19h.
Tél. : + 33 (0) 1 42 60 61 61.

nov 162012
 

André le Nôtre

En 2013, le plus célèbre jardinier français, André Le Nôtre, sera à l’honneur à l’occasion du quadricentenaire de sa naissance. Si son nom est associé plus volontiers à Louis XIV et à Versailles, Le Nôtre fut en fait un parisien qui fréquenta tout au long de sa vie le jardin des Tuileries, où son grand-père et son père avaient travaillé avant lui. Quelles étaient les caractéristiques des jardins parisiens sous l’Ancien Régime ? Ont-elles eu une influence sur la pratique de Le Nôtre et sur l’invention du jardin à la française ? Pourquoi, à partir des années 1760, s’éloigna-t- on de l’univers formel qu’il avait créé, au profit d’autres expériences ? Voici quelques questions auxquelles ce cycle de cours de l’École du Louvre tentera de répondre.

Plan du Louvre

Vendredi 16 novembre 2012
Les jardins parisiens sous l’Ancien Régime : enjeux et spécificités de la capitale.
Guillaume Fonkenell, conservateur du patrimoine, chargé de l’histoire du Louvre, département des sculptures, musée du Louvre.

Vendredi 23 novembre 2012
Jardins royaux du Moyen Age.
Élisabeth Antoine, conservatrice en chef du patrimoine, département des objets d’art, musée du Louvre. Continue reading »

oct 282012
 

Grosse touffe de sauge des marais (Salvia uliginosa) dans les parterres du Jardin des Tuileries en automne, Paris 1er (75)

Lente à démarrer au printemps surtout après un hiver rigoureux, la sauge des marais (Salvia uliginosa) se rattrape ensuite et prend des proportions imposantes en quelques mois. Plus on avance dans l’été et dans l’automne, et plus elle devient opulente, chargée d’épis de fleurs bleu azur apportant aux massifs et aux jardins une couleur rare qui se marie parfaitement avec les feuillages d’automne.

Grosse touffe de sauge des marais (Salvia uliginosa) dans les parterres du Jardin des Tuileries en automne, Paris 1er (75)

Continue reading »

oct 232012
 

Couleurs d'automne dans le Jardin des Tuileries, Paris 1er (75)

Les feuillages n’ont pas encore complètement revêtu leurs belles couleurs automnales, mais par endroit, les teintes sont déjà bien présentes, donnant un charme incomparable à la promenade dans ce beau jardin parisien.

Tout au fond sur la photo, le Jeu de Paume et le monument à Waldeck-Rousseau (1909) par Laurent Marqueste (1848-1920).