sept 182009
 

Le Sénat ouvrira ses portes au public pour la 18e fois le samedi 19 et le dimanche 20 septembre, de 9 h 30 à 17 h 30, sans interruption, à l’occasion des Journées européennes du patrimoine organisées par le Ministère de la Culture et de la Communication.


Le Palais du Luxembourg (le Sénat) ainsi que le Petit Luxembourg (la Présidence du Sénat) vont une nouvelle fois faire partager leurs innombrables richesses au public à l’occasion de ces deux journées. Les visiteurs pourront parcourir notamment la salle des Conférences, ancienne Galerie du Trône, longue de 57 m, réalisée en 1852 par Alphonse de Gisors, la Bibliothèque peinte par Delacroix en 1845, l’hémicycle, lieu de réunion des séances plénières du Sénat, ainsi que l’Annexe de la Bibliothèque, cette grande galerie qui accueillit le premier musée de peinture français ouvert au public, de 1750 à 1780. Sous la Révolution, cette partie du Palais est transformée en « maison nationale de sûreté », où seront emprisonnés maints détenus célèbres. C’est après 1887 qu’elle est transformée en bibliothèque. La voûte est ornée d’une série inestimable de peintures, les douze signes du Zodiaque, de Jacob Jordaens.

Au Petit Luxembourg, lieu de travail du Président du Sénat et de ses collaborateurs, ils pourront notamment admirer, les salons de Boffrand (18e siècle), la Chapelle de la Reine, édifiée par Marie de Médicis en 1625 et restaurée en 1850 dans un esprit néo-baroque, ainsi que le Jardin d’hiver, ancien « champ de repos » du Couvent des « Filles du Calvaire », congrégation installée par Marie de Médicis près de son Palais, transformé en jardin d’hiver sous le Second Empire et ouvert à la visite pour la première fois lors des Journées du patrimoine 2004.

Comme chaque année, une cinquantaine de fonctionnaires du Sénat commenteront les principaux lieux et répondront aux questions des visiteurs sur le rôle et le fonctionnement de cette assemblée parlementaire ainsi que sur l’histoire du Palais du Luxembourg.

Entrée du public : 15 et 15 ter, rue de Vaugirard, 75006 Paris. De 9 h 30 à 17 h 30.


Les serres de culture et les collections du Jardin du Sénat :

Le Jardin du Luxembourg est affecté depuis 1879 au Sénat qui en assure la gestion, la surveillance et la conservation. Les serres de collection seront ouvertes au public pour la 8è année consécutive. Depuis le 17è siècle et sa création par Marie de Médicis, le Jardin du Luxembourg a toujours possédé des collections de plantes comme les plantes d’orangerie ou la collection fruitière que le public peut découvrir tout au long de l’année. Depuis le 19è siècle, il possède aussi de remarquables collections de plantes tropicales, notamment des orchidées. Les collections de plantes de serre ont toujours eu une certaine réputation dans les milieux horticoles et ont même participé à la reconstitution des collections du Muséum National d’Histoire Naturelle et de l’école nationale d’horticulture de Versailles. C’est aussi à partir de plants des serres du Luxembourg et du Muséum que put être relancée en Égypte la culture du papyrus, dont l’espèce d’origine était atteinte de maladie et menaçait de disparaître. Actuellement, la plus digne d’intérêt est certainement la collection d’orchidées, et plus particulièrement de Paphiopedilum.
Entrée du public : rue Auguste Comte, place André Honnorat, partie sud du jardin, de 10 h à 17 h 30.

sept 242008
 

À l’initiative de la Conservation des Jardins du Luxembourg, l’exposition d’automne met à l’honneur du 25 au 30 septembre les parfums et les odeurs des plantes, plantes cultivées pour leur production d’huiles essentielles – lavande, sauge, géranium, tubéreuse – ou plantes qui, par leur fragrance plaisante, trouvent naturellement leur place au jardin.
C’est ainsi que pendant six jours, le visiteur partira à la découverte de ces plantes, de leur culture et de leurs usages, charmé par leurs odeurs, mais aussi parfois surpris, voire même repoussé ! Des animations permettront au public de tester ses connaissances, de découvrir des plantes aux odeurs étonnantes et de participer à la distillation d’huiles essentielles ou à la fabrication de parfums.
Aux côtés de la Conservation des Jardins du Luxembourg et de ses jardiniers, cette exposition accueillera :
• le Muséum National d’Histoire Naturelle,
• le Jardin botanique de la ville de Paris – Collection du Parc Floral,
• le Conservatoire national des plantes à parfum, médicinales, aromatiques et industrielles,
• la Fondation Yves Rocher – Institut de France,
• l’Agence de développement touristique des Alpes de Haute-Provence,
• le Musée départemental ethnologique de Salagon en Haute-Provence,
• l’Office national interprofessionnel des plantes à parfum, aromatiques et médicinales.
Depuis une trentaine d’années, le Sénat organise, dans le cadre exceptionnel de l’orangerie du Jardin du Luxembourg chaque année en septembre, une exposition placée sous le haut patronage de Monsieur le Président du Sénat, sur un thème ayant trait à l’horticulture, à la botanique ou à l’art des jardins.
Rendez-vous incontournable du jardin avec ses visiteurs, l’exposition d’automne marque le point final de la saison estivale des manifestions culturelles qui se déroulent dans l’orangerie. C’est ensuite aux orangers tricentenaires, aux palmiers, aux grenadiers et aux lauriers-roses de reprendre leur place pour l’hiver dans ce lieu qui est la seule orangerie à Paris à avoir conservé sa vocation première. Ce n’est qu’au printemps suivant que les 190 caisses d’orangerie, véritable patrimoine vivant, reviendront embellir les grands parterres du jardin du Luxembourg, comme à l’époque de Marie de Médicis.

Infos pratiques :
L’orangerie du Sénat, Jardin du Luxembourg,
Porte Férou, 19 bis, rue Vaugirard, 75006 Paris.
Horaires : de 10h à 18h30.
Entrée gratuite.

sept 082008
 

Félicien Lesec vous fait découvrir les arbres des grands parcs urbains de Paris, Strasbourg et Vichy dans trois petits guides.Chaque guide propose de façon synthétique et ludique la découverte des arbres précieux d’une sélection de parcs dans chacune des trois villes. À Paris, ont été retenus le parc Monceau, le Jardin du Luxembourg et le parc des Buttes-Chaumont.
Chaque guide propose le plan des parcs avec la localisation des essences décrites avec une approche ethnobotanique, qui permet au lecteur de découvrir chacun des arbres par son étymologie, son origine, son habitat, ses histoires et anecdotes, ses utilisations. Des photos permettent aussi d’identifier l’arbre en mettant en évidence ses particularités.
Infos pratiques :
Collection « Les arbres vous guident », Éditions Altissima, disponible sur internet, sur le site Les arbres vous guident

juil 122008
 

Lucile Dupuis, guide conférencière nationale, propose deux visites du palais et du jardin du Luxembourg les dimanche 13 et 20 juillet, à 17 heures.
Rendez-vous à l’angle de la rue Gay-Lussac et du Boulevard Saint-Michel, près du RER Luxembourg.
<>

Agrandir le plan
<>
Prix de la visite commentée : 10 euros.
Pour toutes informations :
Tél: 06 86 97 85 34 et le site Les visites de la Luciole