sept 112012
 

Exposition Bougainville et les explorateurs, Orangerie du Jardin du Luxembourg

Du 13 au 26 septembre 2012, le Sénat ouvrira les portes de sa traditionnelle Exposition d’Automne dans le cadre exceptionnel de l’Orangerie du Jardin du Luxembourg (Paris 6e).

Cette année, elle aura pour thème les grandes explorations du XVIIIe siècle. Celles-ci ont permis la découverte de nouvelles plantes, et il s’en est également suivi une passion horticole qui a trouvé son apogée au XIXe siècle.

L’exposition revient, en particulier, sur Louis-Antoine de Bougainville, premier Français à avoir réalisé un tour du monde et personnage charismatique par excellence. Son périple est retracé ainsi que les apports scientifiques, culturels et botaniques qui en ont découlé.

Cette fin du XVIIIe siècle constitue, en effet, une période charnière : les grandes explorations se multiplient, les échanges commerciaux évoluent et les innovations techniques se répandent avec l’amélioration de nombreux instruments de navigation, tandis qu’émerge une nouvelle vision du monde. Cette exposition témoigne donc d’une véritable volonté, à l’époque, de découvrir et de répertorier l’ensemble de la faune et de la flore du globe. Elle trouve ainsi une résonance avec l’actuel débat sur la biodiversité et sa sauvegarde, et notamment le rôle que peuvent jouer les jardins botaniques, les conservatoires de plantes et les collections végétales dans la préservation de cette biodiversité.

L’exposition sera, enfin, l’occasion de présenter au grand public quelques exemples de collections horticoles peu connues du Jardin du Luxembourg, telles que les bégonias ou les broméliacées. D’autres collections inédites, bougainvilliers, hortensias, dahlias seront également présentées grâce au concours du Conservatoire des Collections Végétales Spécialisées (CCVS).

Les jardiniers du Sénat seront présents pour répondre aux questions et faire partager au public leurs « secrets de culture ». Ce sera au début de l’automne une plongée dans l’histoire mais aussi dans la beauté de collections dont la variété et la richesse étonnent les visiteurs mais concourent également à la sauvegarde de la biodiversité.

Accès à l'Orangerie du Jardin du Luxembourg, Paris 6e

Orangerie du Jardin du Luxembourg
5, rue Guynemer et 19 bis, rue de Vaugirard,
75006 Paris.
De 10h à 18h30.
Entrée libre. Continue reading »

sept 042012
 

Décorations florales estivales dans les tons jaunes, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Le jaune est une couleur à la mode cette année et il illumine les massifs et parterres du Jardin du Luxembourg dans le 6e arrondissement de Paris. Les floraisons sont au top, il faut les découvrir sans trop tarder pour piquer des idées d’associations fort nombreuses.

Décorations florales estivales dans les tons jaunes, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Continue reading »

sept 022012
 

Gaillarda pulchella Plume Yellow, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Toute ébouriffée, cette gaillarde annuelle (Gaillarda pulchella Plume ‘Yellow’) offre une floraison généreuse tout au long de l’été, avec un coloris particulièrement lumineux et éclatant.

Gaillarda pulchella Plume Yellow, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Continue reading »

août 312012
 

Bidens et rudbeckia, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Grosses étoiles du rudbeckia et petites étoiles du bidens, le tout avec la couleur du soleil.

Allez, petit jeu : combien d’étoiles sur cette photo ?

août 292012
 

Melampodium paludosum, Astéracées, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Encore trop peu répandu dans les jardins et sur les balcons, Melampodium paludosum est pourtant incroyablement florifère, résistant à la chaleur et à la sécheresse et toujours impeccable et bien compact tout au long de l’été. Son coloris jaune d’or ou citron est particulièrement lumineux. Une fleur annuelle parfaite pour les bordures ou les rebords de fenêtre bien ensoleillés.

Pour réussir cette espèce annuelle, il faut l’installer dans un sol riche, maintenu frais pendant la belle saison. La plante n’a pas besoin de nettoyage, les fleurs fanées disparaissant sous les nouvelles fleurs sans enlaidir la touffe. Elle prend naturellement un port en boule, le feuillage vert tendre étant couvert d’une profusion de petites fleurs simples étoilées. Autant de minis soleils !

août 282012
 

Bette à cardes jaunes, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Moins souvent à l’honneur dans les jardins et les magazines que sa proche cousine la bette à cardes rouges, la poirée à côtes jaune vif est toute aussi décorative, son coloris apportant une touche de lumière dans les parterres. Il gagne encore en intensité quand le soleil traverse le feuillage.

Bette à cardes jaunes, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Bette à cardes jaunes, décorations florales estivales, jardin du Luxembourg, Paris 6e (75)

Cette poirée à cardes est souvent proposée en mélange avec d’autres coloris (rouge, orange et rose), mais on peut trouver aussi des semences pour la variété F1 ‘Bright Yellow’.
La poirée est une plante bisannuelle, qui fleurit la deuxième année de culture. Plus l’été s’avance, plus elle s’impose dans les bordures et parterres, prenant une belle ampleur. Elle reste longtemps décorative, tant que les gelées ne sont pas trop fortes.