jan 282011
 

Un nouveau billet sur le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum), c’est la pleine saison ! Cette fois-ci je l’ai découvert cultivé en grandes cascades fleuries en bordure d’escaliers et de terrasses dans le 10e arrondissement de Paris, pas très loin du canal Saint-Martin.

Arbuste à floraison hivernale dans Paris

Jasmin d'hiver cultivé en cascade, Impasse Boutron, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

C’est un mode de culture qui lui va bien à cet arbuste liane, aux fins rameaux toujours trop souples quand on le cultive comme un arbuste plus classique.

Arbuste à floraison hivernale dans Paris

Jasmin d'hiver cultivé en cascade, Impasse Boutron, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Arbuste à floraison hivernale dans Paris

Jasmin d'hiver cultivé en cascade, Impasse Boutron, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

La floraison n’a rien d’exceptionnelle, elle n’est pas très abondante en cette période de l’année, mais cela ne manque pas d’attrait.

Continue reading »

jan 262011
 

En janvier, rares sont les balcons fleuris dans Paris. Mais en levant un peu les yeux de son Iphone ou de sa console de jeux, le parisien curieux peut avoir quelques surprises fleuries… Comme ce balcon au jasmin, sur le quai de Jemmapes le long du Canal Saint-Martin (Paris 10e).

Arbuste à floraison hivernale

Jasmin d'hiver fleuri sur un balcon, quai de Jemmapes, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Fidèle au rendez-vous le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum). Une floraison hivernale délicate, que seuls les passants peuvent apprécier…

Arbuste à floraison hivernale sur balcon

Jasmin d'hiver fleuri sur un balcon, quai de Jemmapes, Paris 10e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Si j’en mets un sur mon balcon, ça va faire la même chose, même si mon balcon n’est pas couvert et aussi fermé que celui-ci. Mais toutes les plantes poussent vers la lumière et fleurissent du côté d’où vient la lumière. Mais c’est tentant !

jan 112011
 

Même s’il n’est pas toujours très joli ni bien touffu, le jasmin d’hiver (Jasminum nudiflorum) apporte des petites touches de couleurs et de lumière dans la grisaille de l’hiver. C’est toujours un plaisir de découvrir ses fleurettes au hasard d’une promenade dans la ville.

Jasminum nudiflorum, floraison hivernale

Jardinière de jasmin d'hiver au 6 de la rue des Hospitalières St-Gervais, Paris 4e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

Dans une des ruelles pittoresques du Marais, au coeur de la capitale, un peu de couleur réjouissante !

Jasminum nudiflorum, floraison hivernale

Jardinière de jasmin d'hiver au 6 de la rue des Hospitalières St-Gervais, Paris 4e (75), janvier 2011, photo Alain Delavie

On pardonne le côté un peu fouillis de cet arbuste liane, aux longs rameaux souples qui partent dans tous les sens.

Ces deux petites jardinières me laissent penser que ce jasmin serait décidément le bienvenu sur mon balcon car il ne semble vraiment pas difficile à faire fleurir. Et les fleurs en hiver, on n’en a jamais assez !
Qu’importe s’il retombe et prend des airs penchés, il n’en sera que plus visible de la rue sans gêner les autres plantes à l’intérieur du balcon. Et je pourrai toujours palisser quelques branches le long de la rambarde…

nov 242010
 

Aujourd’hui 24 novembre, c’est la fête des Flora. Mais qu’elles se rassurent, le dicton est faux ! Les jardins, les fenêtres et les balcons peuvent encore avoir quelques belles floraisons, malgré l’automne très avancé et l’hiver.

Arbuste à floraison estivale et automnale

Abelia x grandiflora en novembre, Jardin du Musée du Quai Branly, Paris 7e (75), photo Alain Delavie

Tant que les températures vont rester positives, les abélias vont continuer à fleurir, encore et toujours. Mais le froid annoncé pour la fin de semaine va certainement leur donner un mauvais coup…

Arbuste à floraison automnale

Camelia sasanqua en novembre, Parc de Bercy, Paris 12e (75), photo Alain Delavie

Les camélias d’automne ne cessent de fleurir qu’avec les fortes gelées et au moindre redoux, ils refleurissent tout au long de l’hiver.

Arbuste à floraison automnale et hivernale

Mahonia x media 'Charity' en novembre, Jardin du Luxembourg, Paris 6e (75), photo Alain Delavie

Difficile de garder un mimosa en pleine terre en région parisienne, mais les mahonias les remplacent, presque ! Cette année, ils ont déjà commencé à fleurir un peu partout dans les parcs et jardins parisiens. De beaux épis de fleurs jaune mimosa pour la mauvaise saison ! Auxquelles viennent s’ajouter les petites fleurs des jasmins d’hiver (Jasminum nudiflorum).

Arbuste à floraison hivernale

Lonicera hildebrandtii en janvier, Parc de Bercy, Paris 12e (75), photo Alain Delavie

Et même s’il gèle, cela n’empêchera pas les chèvrefeuilles arbustifs (Lonicera hildebrandtii) de se parer de petits bouquets de fleurs odorantes en plein hiver.

Le temps des floraisons n’est donc pas fini…

déc 232008
 

Si le jasmin d’hiver décore en ce moment les jardins parisiens sans les embaumer, d’autres plantes proposées en pot pour l’intérieur exhalent de suaves effluves, plus ou moins capiteuses.

Le jasmin blanc (Jasminum polyanthum), très parfumé
(merci à Monique Gerbaud, magasin Delbard Paris, d’avoir posé pour moi)
Les minis cyclamens Métis, parfois très parfumés, mais pas tout le temps
Le gardénia (Gardenia jasminoides), au puissant parfum

Les jacinthes forcées, qui embaument une pièce d’une fraîche senteur

Vous avez encore quelques heures pour composer un décor de fêtes qui embaume… le naturel !

déc 222008
 

Comme il porte bien son nom, le jasmin d’hiver. Cette année à Paris, il est déjà fleuri en fin d’automne, qu’importe, ses petites fleurs jaunes sont un bonheur dans la grisaille.Cet arbuste (Jasminum nudiflorum) qui donne des longues tiges souples faciles à palisser est parfaitement rustique et ne craint pas les fortes gelées. Qu’il pleuve, vente, gèle ou neige, ses rameaux se parent de petites fleurs simples jaune vif, en forme d’étoiles.Fleurs sans parfum contrairement à la plupart des jasmins, mais ce n’est pas bien grave.
À installer en haut d’un talus, contre une façade, un mur ou une clôture, mais de telle façon que l’on puisse le regarder de l’intérieur de la maison, au chaud derrière la fenêtre.
Celui qui est ici photographié pousse dans le jardin d’acclimatation (Bois de Boulogne, Paris 16ème), mais il y en a bien d’autres pieds de jasmin d’hiver à découvrir dans Paris et en Île-de-France. En avez-vous repérés ?