sept 032011
 

Après un printemps exceptionnellement chaud, sec, et remarquablement ensoleillé, les conditions climatiques ont été moins clémentes en France au cours de cet été 2011 particulièrement pluvieux.

Le temps a été chaud mais souvent orageux en juin, frais et pluvieux en juillet, légèrement plus chaud que la normale avec des précipitations contrastées selon les régions en août.

Avec une température moyenne sur la France conforme aux normales saisonnières, l’été 2011 s’apparente à ceux de 2007 (-0,1 °C) et 2008 (+0,3 °C), mais reste nettement plus frais que les étés 2009 (+1,3 °C) et 2010 (+0 ,9 °C). Quelques nuances régionales apparaissent toutefois, notamment en Bretagne où la température moyenne a été sensiblement inférieure aux normales saisonnières.

Les pluies ont été fréquentes durant l’été. La quantité d’eau recueillie sur l’ensemble du pays est supérieure de presque 30 % aux normales. Cet été 2011, plus humide que ceux des trois dernières années, n’est pas pour autant exceptionnel : l’été 2007 avait ainsi connu des précipitations plus importantes encore. Ce diagnostic global masque des disparités régionales. La moitié nord du pays a connu des pluies abondantes pour la saison et, dans le nord-ouest, les cumuls de précipitations ont été parfois excédentaires de plus de 50 %. Dans les Bouches-du-Rhône, les quantités d’eau ont été exceptionnelles, dépassant deux fois la normale. Inversement, le quart sud-ouest a connu des pluies proches des moyennes de référence.

L’ensoleillement a été déficitaire sur le nord du pays, et proche de la moyenne dans le sud.

Continue reading »

août 042011
 

Après le démarrage précoce de la végétation, l’arrivée inattendue des fortes chaleurs et de la sécheresse en fin d’hiver et au printemps, l’été s’annonce pour l’instant plutôt maussade notamment en Île-de-France où l’ensoleillement a été très déficitaire en juillet. Côté jardin, certaines plantes ont apprécié, d’autres beaucoup moins…

Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon fin juillet 2011

Hibiscus 'Fireball' sur mon balcon fin juillet 2011, photo Alain Delavie

Après un démarrage surprenant de rapidité au printemps, mes hibiscus rustiques qui avaient un bon mois d’avance par rapport aux autres années ont cessé leur croissance avec l’arrivée de l’été. Mes trois pieds atteignent péniblement un mètre de hauteur chacun et commencent à peine à montrer leurs premiers boutons floraux. L’année dernière, mon hibiscus ‘Fireball’ faisait sa première fleur le 1er août et il était couvert de boutons de fleurs. Il n’est pas prêt de fleurir cette année !

Begonia Summerwings Orange dans une suspension sur mon balcon fin juillet 2011

Begonia Summerwings Orange dans une suspension sur mon balcon fin juillet 2011, photo Alain Delavie

J’ai bien cru que mes petits bégonias Summerwings ne pousseraient jamais. Ils ont démarré très lentement et l’arrivée du temps frais les a beaucoup ralentis. La variété à fleurs orange est la plus prolifique, mais rien à voir avec l’opulence de mes bégonias ‘Bonfire’ les années précédentes.
Continue reading »

juil 242011
 

Les feuilles mortes se ramassent déjà à la pelle sous les marronniers qui ont pris leur habit d’automne en plein été. Avec la météo calamiteuse de ces derniers jours, certains coins de Paris prennent des airs d’automne, comme les allées du Cimetière du Père Lachaise.

Allée jonchée de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Allée jonchée de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 23 juillet 2011, photo Alain Delavie

Allée jonchée de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Allée jonchée de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 23 juillet 2011, photo Alain Delavie

Difficile de croire que nous sommes en juillet…

Allée et trottoir jonchés de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Allée et trottoir jonchés de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 23 juillet 2011, photo Alain Delavie

Allée et trottoir jonchés de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Allée et trottoir jonchés de feuilles mortes de marronniers dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 23 juillet 2011, photo Alain Delavie

La mineuse du marronnier a encore fait des ravages cette année. Et le printemps précoce et chaud a favorisé les attaques plus tôt que d’habitude, d’où cette hécatombe estivale qui donne à certains parcs ou jardins un air d’automne, encore accentué par la grisaille, les basses températures et la pluie. Sinistre !

Chute des feuilles des marronniers en été dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75)

Chute des feuilles des marronniers en été dans le Cimetière du Père Lachaise, Paris 20e (75), 23 juillet 2011, photo Alain Delavie

Une belle provision de feuilles, mais qui ne peut servir à rien. Il faut les ramasser et les brûler pour ne pas propager davantage la mineuse.

juil 122008
 

Lucile Dupuis, guide conférencière nationale, propose deux visites du palais et du jardin du Luxembourg les dimanche 13 et 20 juillet, à 17 heures.
Rendez-vous à l’angle de la rue Gay-Lussac et du Boulevard Saint-Michel, près du RER Luxembourg.
<>

Agrandir le plan
<>
Prix de la visite commentée : 10 euros.
Pour toutes informations :
Tél: 06 86 97 85 34 et le site Les visites de la Luciole

juil 072008
 

Et bien, le week-end a été pourri ou pas vraiment terrible et le lundi encore pire !
La météo est décidément bien froide et humide pour un début d’été. Juillet est gris de gris et aujourd’hui, le vent se déchaine. Les rafales venant de l’Ouest / Nord-Ouest s’en donnent à coeur joie.
Et bien sûr, y’en a qui n’ont pas fait attention, pas pris de précaution et laissé leurs potées et jardinières sur la rambarde du balcon sans plus de protection ni d’attache… Devinez ce qu’il arrive ? La potée a fait comme la cruche de Perrette, elle est tombée ! Vlan par terre, mais heureusement il n’y avait personne dessous. Et voici le résultat, photographié ce midi dans le 18ème arrondissement.
Quand on vous dit qu’il ne faut pas suspendre les potées et les jardinières à l’extérieur du balcon au-dessus de la chaussée, et encore moins les laisser en équilibre dangereux sur la rambarde, sans fixation… Ce n’est pas tant parce que c’est interdit en ville, mais plutôt parce qu’il ne fait pas bon se prendre un pot sur le coin de l’oeil.

juil 012008
 

Première véritable journée de grande chaleur sur Paris et l’Île-de-France.
Le site météo-paris a relevé 31,8 °C au centre de la capitale. J’ai eu jusqu’à 29 °C à l’ombre sur mon balcon, pas mal pour le 1er jour de juillet. Un temps de juillet normal à vrai dire, qui hélas, ne va pas durer… Les prévisions pour demain annoncent des températures fraîches et des orages, ça va se gâter ! Attention aux potées suspendues en équilibre instable, une grosse bourrasque et c’est la chute. Avant de partir travailler demain matin, il est plus prudent de décrocher les suspensions et les pots à risque.
Mes belles-de-nuit s’éclatent, c’est fou le nombre de fleurs qui se sont ouvertes ce soir, superbes ! Mais pas trop le temps de rêver, la séance d’arrosage s’impose. Tout ce petit monde a eu chaud et meurt de soif. À demain !