juil 302012
 

Kalanchoé (Kalanchoe daigremontiana), plante grasse, plante d'intérieur

Mon tout petit pied de kalanchoé, Kalanchoe daigremontiana je suppose même si je trouve les feuilles très étroites et effilées, est déjà couvert de bébés kalanchoés dont certains commencent même à faire des racines. La descendance est assurée !

Malgré son tout petit pot et sa taille encore très réduite (à l’age adulte et dans de bonnes conditions, la plante peut atteindre jusqu’à 1 m de hauteur), ce kalanchoé a déjà formé de nombreuses plantules sur le bord du limbe de ses feuilles qui ne demandent qu’à se détacher pour aller s’enraciner dans un pot voisin. Déjà quelques uns se sont enracinées au pied même de la plante mère dans le peu d’espace que laisse la potée miniature. Il devient urgent que je dédouble et rempote tout ce petit monde. Je vais en emmener une potée à mon bureau car c’est vraiment une plante peu exigeante, qui n’a pas besoin d’être souvent arrosée.

Mais il va falloir que je surveille mes autres potées si je ne veux pas être envahi de kalanchoés…

déc 132008
 

Plus résistante que la fougère retombante (Adiantum caudatum), la fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) a un joli feuillage très découpé, sur lequel apparaît des jeunes plants de fougères en miniatures.Les plantes qui se multiplient toutes seules en produisant des jeunes plantes identiques à la plante mère ne sont pas si nombreuses que cela parmi les plantes d’intérieur. On connait certains kalanchoés (Kalanchoe daigremontiana, Kalanchoe tubiflora), mais ces espèces sont réservées aux intérieurs très clairs, voire ensoleillés, comme pour la plupart des plantes succulentes. La fougère « vivipare » (Asplenium bulbiferum) exige moins de lumière et supporte un emplacement derrière une fenêtre au Nord, sans les rideaux toutefois.
Chez moi, cette fougère d’intérieur pousse bien, produisant une nouvelle fronde en quelques mois. Ce n’est quand même pas une croissance super rapide, certainement parce qu’elle manque un peu d’humidité ambiante… Mais elle est belle, se porte bien et se couvre de plus en plus de bulbilles, qui donnent vite une nouvelle petite fougère.
Il faut surveiller le dessèchement de la terre du pot, car cette belle fougère n’apprécie pas les coups de soif. L’idéal est de l’arroser avec une eau douce non calcaire. Comme je change une partie de l’eau de mon petit aquarium à crevettes une fois par semaine, je récupère cette eau tempérée, chargée d’éléments nutritifs pour arroser ma fougère et d’autres plantes.

Où la trouver ? Mon pied provient du magasin Delbard du quai de la Mégisserie à Paris (1er arrondissement). Mais c’est un peu au hasard des arrivages qu’il faut surveiller régulièrement. Par correspondance, Le Monde des Fougères en propose dans sa page Fougères.