août 202008
 

Vous en avez plus qu’assez de payer une petite fortune pour la moindre salade ou des tomates souvent insipides ? Rendez-vous demain matin, jeudi 21 août, dès 8 heures, sur la place de la Bastille pour une grande vente de fruits et légumes proposés à prix coûtant.
Salades, pommes de terre, tomates, melons, pommes, poires, brugnons et prunes sont au menu de la journée.
Cette vente est organisée par des producteurs du Sud-Ouest avec le syndicat du MODEF et la Fédération de Paris du PCF, pour « protester contre les prix pratiqués dans la grande distribution et faire acte de solidarité entre producteurs et consommateurs. »

juil 102008
 

Le potager au balcon ou à la fenêtre est de plus en plus tendance. Tomates, basilics, ciboulette, menthe… En direct du balcon dans l’assiette !
Il faut reconnaître que le plaisir est grand quand on grapille une tomate bien juteuse et douce, quand on cueille quelques brins de ciboulette ou de menthe et que le parfum vous remplit les narines ou quand on croque dans sa première fraise, sucrée et parfumée à souhait…Parmi les légumes qui donnent de belles cueillettes sur le balcon, les tomates cerises arrivent grandes premières. Avec un pied, c’est déjà quelques apéritifs d’assurés. Avec trois ou quatres plants, la production devient plus conséquente, de quoi faire de nombreuses salades, brochettes et autres petits plats gourmands.Pour une belle récolte, quelques petits trucs simples qui donnent d’excellents résultats :
1 – Il faut un emplacement ensoleillé, au Sud ou à l’Ouest, sinon la tomate fait beaucoup de verdure mais les fruits sont rares et n’en finissent pas de mûrir.
2 – Un grand pot ou une jardinière assez large. Cela limite les arrosages, les racines souffrent moins des coups de soif (quand on part en week-end par exemple).
3 – Un grand tuteur, solide. Joli aussi, mais surtout bien costaud, car le petit pied peut monter à 1,50 m voir 2 m quand il se plaît. Penser à attacher les pousses au fur et à mesure de leur croissance, car sur un balcon, il y a toujours du vent, trop parfois.
4 – Un bon terreau pour géraniums, enrichi d’un engrais organique pour tomates (il en existe différentes marques, je prends surtout CP Jardin mais il en existe d’autres). Surtout pas d’engrais chimique, le but c’est d’avoir des tomates les plus naturelles ! Vous pouvez ajouter du guano de chauve-souris, un peu cher à l’achat mais qui donne d’excellents résultats. Quand on ajoute des fleurs au pied des tomates, la floraison est époustouflante !
5 – Supprimer tous les gourmands, ces petites tiges qui poussent à la base des feuilles. Une tige ça suffit largement. Sinon gare à la jungle inextricable !
6 – Arroser copieusement quand la terre est bien sèche en surface, sans apporter d’engrais liquide.
7 – Vous pouvez planter quelques fleurs dans la jardinière, au pied de la tomate. De préférence des oeillets d’Inde, qui chassent pas mal les parasites. Un ou deux pieds de basilics aussi, un vert et un pourpre, pour le plaisir des yeux avant celui des papilles.
Bonne culture et surtout faites de belles cueillettes !