avr 272015
 

Affiche du Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire 2015
Cette nouvelle édition qui vient de s’ouvrir a pour thème les « jardins de collection », célébrant les curiosités végétales et la passion des collectionneurs, mais aussi celle de tous les amateurs qui honorent, à leur manière, le génie des plantes donnant lieu à de multiples et passionnantes variantes de l’art et de la manière de collectionner.

Ce sont donc des jardins extraordinaires, des jardins de collectionneurs, des cabinets de curiosités verts qui vont marquer l’édition 2015 du Festival international des Jardins. Ces derniers s’annoncent riches de végétaux rares, de plantes jamais vues et surtout présentées de manière contemporaine, inattendue, surprenante, avec une scénographie, des matériaux, un design innovants, exceptionnels, inaccoutumés. Ce sont des jardins exigeants, singuliers, hors des sentiers battus, offrant au regard des plantes et des fleurs insolites, réputées introuvables, remarquables par leur singularité, autant que par les associations et les mises en scène imaginées par les concepteurs.
Continue reading »

avr 252014
 

Affiche du festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire 2014
Pour sa 23ème édition qui ouvre aujourd’hui 25 avril 2014, le Festival International des Jardins de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) a invité concepteurs et paysagistes du monde entier à évoquer le thème des péchés capitaux.

Les jardins célèbreront une alchimie qui ne saurait être impeccable, c’est-à-dire sans péchés, mais, selon Valéry, “la perfection du juste”…
Qu’en est-il de la gourmandise et de l’orgueil au jardin? De la paresse et de la sensualité ? De la colère et de l’envie ? La gourmandise ne peut-elle être un péché mignon, l’emportement une sainte colère, l’orgueil un péché de jeunesse, le repos de la paresse “un charme secret de l’âme” pour La Rochefoucauld et les jardins luxuriants, “cause de génération”, selon Léonard de Vinci ?

Les jardins 2014 évoqueront autant les travers et les outrances de notre époque que l’univers libre et léger des jardins éternels. Parfums capiteux, audaces végétales, excès divers et variétés, les avers et revers de ces « péchés » véniels ou majeurs d’hier et d’aujourd’hui sont évoqués avec subtilités et ont donné des ailes à l’imagination des concepteurs.

Par ailleurs, plusieurs invités recevront “carte verte”, comme Betty Bui, le paysagiste Marc Nucera, Jean-Philippe Poirée-Ville ou encore Camille Muller et Takano Fumiaki.

Et cette année, pour la première fois, le Domaine décernera 3 prix : Prix des idées novatrices, Prix de la palette végétale, Prix du jardin transposable.

Continue reading »

août 172013
 

Au premier matin ? Klaus Pinter, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)
À 2 heures en train de Paris, le 22ème Festival International des Jardins et le Centre d’Arts et de Nature du Domaine de Chaumont-sur-Loire (Loir-et-Cher) offrent une belle balade et de nombreuses découvertes en bordure de Loire. J’y suis allé il y a une semaine, par une belle journée d’été très ensoleillée et je suis revenu avec quelques centaines de photos. Parmi mes très nombreux coups de coeur, voici l’installation artistique de Klaus Pinter dans les anciennes écuries du château.

Au premier matin ? Klaus Pinter, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)

Une extraordinaire sphère sertie de magnolias d’or qui flotte sous l’auvent des écuries.

Continue reading »

août 122013
 

Massif de verveines de Buenos-Aires et pérovskias, Prés du Goualoup, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)

Le Domaine de Chaumont-sur-Loire (41) s’est agrandi avec un nouveau parc, les Prés du Goualoup. Sur dix hectares dessinés par le paysagiste Louis Benech de nombreuses œuvres d’art contemporain et des jardins ont été installés. Quand vous y accédez en venant du Festival des Jardins, vous passez dans un jardin bleu composé notamment de verveines de Buenos-Aires, de pérovskias et de blé d’azur.

Massif de verveines de Buenos-Aires et pérovskias, Prés du Goualoup, Domaine de Chaumont-sur-Loire (41)

Un bel ensemble où dominent les verveines de Buenos-Aires (Verbena bonariensis) et les pérovskias (Perovskia atriplicifolia). Un mélange de bleu et de violet qui donne de loin une impression de vague bleue aux teintes très douces.

Continue reading »