fév 022011
 

Luck bamboo, lucky bamboo ou cannes chinoises… Les appellations changent pour ces rameaux de dracaena porte-bonheur très à la mode et plus que jamais d’actualité en cette période de nouvel an chinois. Suite à ma visite chez Tang Frères dans le 13e arrondissement de Paris le week-end dernier, je suis revenu avec deux présentations de cette curieuse plante d’intérieur.

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de coeur, janvier 2011, photo Alain Delavie

Deux rameaux de Dracaena sanderiana (le véritable nom latin du lucky bamboo, qui n’est pas un bambou en fait), torsadés et réunis pour former un petit coeur.

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de coeur, janvier 2011, photo Alain Delavie

C’est demain le nouvel an chinois, mais nous ne sommes plus très loin de la Saint-Valentin !
Je suis curieux de voir l’aspect de la chose quand les jeunes pousses vont sortir au niveau des noeuds des tiges…

Lucky bamboo, Dracaena sanderiana

Double luck bamboo en forme de pyramide, janvier 2011, photo Alain Delavie

Et une présentation plus traditionnelle en forme de petite pyramide à deux rangées de cannes chinoises. Le tout dans une céramique chinoise à la couleur flashy. J’ai pris celle en orange. Rien d’étonnant, n’est-ce pas ?

Des achats qui ne m’ont pas ruiné :
– 3,50 euros le double luck bamboo en coeur,
– 6,50 euros pour la forme en pyramide dans une céramique.
Des petites idées de cadeaux pas chers et amusants.

Pour garder longtemps votre lucky bamboo, les soins sont très simples :
– placer la plante à la lumière, sans soleil direct,
– maintenir la base de la canne dans de l’eau (quelques centimètres suffisent), changée une fois par semaine,
– une température supérieure à 15 °C est recommandée.

Tous mes voeux de bonheur et de chance !

jan 262009
 

Bonne et très heureuse année à tous les membres des communautés chinoises et asiatiques, et après tout, puisque nous sommes encore en janvier, tous mes voeux les meilleurs chères visiteuses et chers visiteurs de ce blog !

Je vous ai parlé hier du bouquet de tubéreuse, proposé pour cette occasion et si parfumé. Pour fleurir la maison, il y a aussi les rameaux de forsythia et de cerisier à fleurs, sans oublier le bouquet de fleurs de lotus. Mais si vous allez faire un tour dans les échoppes et supérettes de produits asiatiques, vous trouverez aussi quelques potées de bonsaïs, des orchidées fleuries à foison (Phalaenopsis et Dendrobium essentiellement en pot ou en bouquet), et quelques plantes vertes soit-disant porte-bonheur. J’ai craqué pour ces dernières…

En premier le fameux Lucky Bamboo, qui n’est pas un bambou mais un Dracaena sanderiana. Vous le trouvez en composition de plusieurs cannes formant une pyramide ou en baton isolé, droit ou spiralé.Mais toutes les fantaisies sont possibles, comme le montre le site luckybamboo.com.
De la lumière (modérée à vive sans soleil direct) et de l’eau suffisent à cette plante pour former des petites rosettes de feuilles vert vif au niveau des noeuds, visibles sur les cannes car ils forment comme un petit bourrelet ou un anneau. En passant chez Tang Frères, j’ai pris trois belles cannes, avec quelques bourgeons.

Deuxième plante porte-bonheur, toujours un Dracaena, (en fait le même présenté différemment), proposé aussi en canne sans racine, mais avec des grandes feuilles vertes tout au long de la tige. Le feuillage vert est bien luisant. Même culture que le Lucky Bamboo : la base des tiges doit tremper dans l’eau, la lumière doit être modérée à importante, sans soleil direct toutefois.J’en ai pris trois aussi, pour essayer… 3 tiges pour le bonheur !