jan 062014
 

Ciel pommelé au-dessus du parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)
L’accumulation de petits nuages pommelés (des altocumulus) dans le ciel annonce souvent l’arrivée de la pluie. 

Ciel pommelé au-dessus du parc de Passy en hiver, Paris 16e (75)
« Aujourd’hui petits moutons, Demain, petites gouttes. »

Les altocumulus sont situés entre 1500 et 5000 m d’altitude. Ce sont des petits nuages blancs ou gris plus ou moins soudés les uns aux autres. Ils présentent des formes qui évoquent des galets, des moutons, des lamelles ou des dalles. Ces formations nuageuses sont constituées de goutelettes d’eau et donnent au ciel un aspect pommelé caractéristique. Cela indique que le temps est encore incertain et instable.

« Quand le ciel est moutonné, Signe de pluie dans les trois jours. »

Ces photos ont été prises hier dimanche en milieu de journée. Les prévisions météorologiques pour la fin de journée d’hier et pour ce début de semaine nous annoncent effectivement des précipitations.

jan 052014
 

Impatiens balfourii dans le parc Gustave Eiffel en hiver, Levallois (92)
Le temps doux permet aux fleurs annuelles les plus rustiques de continuer à fleurir en hiver comme ce pied d’impatience de Balfour (Impatiens balfourii) photographié à la veille de l’Épiphanie dans le parc Gustave Eiffel à Levallois (Hauts-de-Seine).

Les mauvaises herbes s’en donnent aussi à coeur joie. Annuelles ou vivaces, elles peuvent toutes continuer à pousser, surtout qu’elles ne manquent pas d’eau.

jan 042014
 

À Paris et en région parisienne, les températures restent positives et douces pour la saison. Une douceur qui ne doit pas tromper notre vigilance.

Pour ce week-end, grâce au vent toujours orienté au Sud-ouest, aucune gelée n’est attendue en France avec le matin de 5 à 12°C en plaine. L’après-midi, la douceur devrait se maintenir avec de 10 à 15°C du nord au sud, des valeurs supérieures de 1 à 3°C aux normales de saison. (Source : La Chaine Météo)

Les plantes frileuses laissées à l’extérieur en pleine terre ou en pot n’ont toujours pas besoin d’une protection contre le froid. Mais il faut rester vigilant et être prêt à intervenir en surveillant les bulletins météo. Dès l’annonce d’une forte baisse des températures, il faudra couvrir les végétaux gélifs pas entrés complètement en repos.

déc 272013
 

Mon balcon en début d'hiver, rue de Nantes, Paris 19e (75)
La tempête Dirk a plongé une partie de la France dans le noir ou sous les eaux, mais mon balcon parisien protégé des vents violents du sud-ouest a plutôt bénéficié d’un bon coup de nettoyage après les heures de bourrasques qui ont emporté au loin les feuilles qui tardaient à tomber ou qui s’étaient accumulées entre les potées.

Dès que le vent s’est un peu calmé, j’ai inspecté les moindres recoins de mon balcon. Il n’y a guère qu’un tuteur qui a cédé et le petit cyclamen ‘Bellissima’ que vous apercevez sur la photo ci-dessus qui a fait un triple salto arrière et s’est retrouvé couché sur le sol du balcon, sans casse. Pas une feuille ou une fleur abîmée… Par contre, les quelques feuilles mortes qui étaient tombées et celles qui restaient encore suspendues sur les plantes pas encore tout à fait en repos ont été balayées et emportées. Le grand nettoyage !

Il en a été de même pour les arbres qui longent le canal au bout de ma rue. Leurs feuilles sont tombées en masse et ont filé dans ma rue soufflées violemment par ces vents de secteur sud. La chute des feuilles qui n’en finissaient pas du fait du temps très doux a été accélérée.

Je n’ai plus qu’à terminer le nettoyage déjà bien avancé…

déc 052013
 

Gelée blanche sur le toit d'un bâtiment dans Cap 18, Paris 18e (75)
Mardi matin en arrivant à mon bureau, j’ai découvert les toits des immeubles voisins couverts d’une belle gelée blanche. La première de cet automne dans la capitale. Mais pour le moment le froid n’a pas affecté les plantes, les feuillages d’automne font encore de la résistance !

Gelée blanche sur le toit d'un bâtiment dans Cap 18, Paris 18e (75) Continue reading »