avr 192010
 

Pour dissuader les pigeons et notamment les gros ramiers de venir squatter ma suspension de bégonias tubéreux récemment installée, j’ai disposé des petites girouettes. Cela semble efficace pour le moment !

Protections anti-pigeons

Suspension demi-lune de bégonias tubéreux avec deux petites girouettes, sur mon balcon, avril 2010, photo Alain Delavie

Les jeunes pousses des bégonias tubéreux cassent comme du verre, surtout quand elles commencent à pousser et sortir de terre. Certaines ayant déjà beaucoup poussé avant la plantation des tubercules, il fallait donc les protéger coûte que coûte, une tige cassée étant rarement remplacée par une nouvelle avec ces plantes bulbeuses. Comme j’ai déjà trouvé l’an dernier plusieurs fois un gros pigeon ramier bien installé sur la suspension, idéale perchoir (à l’époque la jardinière était plantée de sédums, qui ont été aplatis et brisés menus), j’ai pris les devants en disposant deux petites girouettes en forme d’oiseau, qui tournent et bougent avec le vent.

Elles gênent les éventuels téméraires qui ne peuvent plus facilement se poser sur la jardinière. Et en bougeant, elles font peut-être un peu peu aux volatiles redoutés. Pourvu que ça dure !

mar 222010
 

Samedi prochain, Édénia (95); le week-end suivant, ce sont les Botaniques de Chèvreloup (78) et le week-end d’après, la Fête des plantes de Saint-Jean-de-Beauregard (91), autant d’occasions pour découvrir et acheter de nouvelles plantes pour combler les trous laissés par les annuelles dans mes jardinières.

Balcon au début du printemps

Mon balcon avant les plantations, mars 2010, photo Alain Delavie

C’est plutôt le chantier sur mon balcon, mais tout est prêt, pots, cache-pots et sacs de terreau, je suis paré pour me lancer dans les plantations. Il ne faut plus trop trainer, car les plantes démarrent comme des folles avec les températures plus douces de ces derniers jours. Le balcon change de jour en jour.