mai 132013
 

Nemesia Sunsatia dans une jardinière sur mon balcon, Paris 19e (75)

Malgré le vent frisquet et les températures fraiches qui se prolongent, mon petit pied de Nemesia Sunsatia se développe à vue d’oeil et fleurit de plus en plus alors même que les plantes vivaces démarrent et poussent lentement.

Nemesia Sunsatia dans une jardinière sur mon balcon, Paris 19e (75)

Continue reading »

avr 282013
 

Nemesia Sunsatia sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Décidé à terminer les plantations sur mon balcon, j’avais acheté ce nouveau Nemesia Sunsatia aux chauds coloris pour combler un trou dans une des mes grandes jardinières. Mais en terminant le plus gros de mes travaux de jardinage, je me suis aperçu que j’avais encore quelques espaces de libre et j’y aurai bien mis d’autres plants de cette variété de némésie à grandes fleurs rouge feu et orange. Mais, car il y a un mais…

Dans les jardineries, il faut acheter quand ça arrive, quand on le trouve. Il ne faut jamais remettre à plus tard. Sinon quand on revient quelques jours après, et bien il n’y a plus ce que l’on souhaite !
Et c’est ce qui m’arrive, j’ai fait tous les magasins du quai de la Mégisserie (il fallait acheter la barquette de 6 plants, c’était trop), le Truffaut parisien et celui d’Ivry-sur-Seine (d’autres coloris mais plus celui que je désire) et le magasin Botanic de Suresnes.

Nemesia Sunsatia sur mon balcon au printemps, Paris 19e (75)

Tant pis, je n’aurai qu’un seul pied. Les autres emplacements inoccupés attendront mes futures trouvailles lors d’une prochaine fête des plantes, en l’occurrence certainement les Journées des Plantes de Courson dans moins de trois semaines. Les températures extérieures étant sérieusement redescendues, il n’y a pas d’urgence. Il refait un temps à ne pas mettre une tomate ni un pétunia dehors !