mar 022010
 

« Velours vert », tel est la traduction du nom de cette nouvelle variété d’orchidée bijou que l’on trouve en ce moment en petite potée prête à fleurir.

Orchidée bijou

Ludisia 'Green Velvet', photo Alain Delavie

Son feuillage vert foncé est uni et satiné, avec une fine nervure centrale blanche qui se détache bien. Pas vraiment spectaculaire, mais très élégant. Les hampes florales se dressent à l’extrémité des tiges feuillues en hiver. Mon pied n’a pas encore fleuri pour le moment, les boutons floraux ne cessant de grossir et de se hisser en hauteur.

Avec cette nouvelle potée, j’ai maintenant trois ludisias : Ludisia ‘Green Velvet’, Ludisia discolor et Ludisia ‘Jade Velvet’. Presque une petite collection ! Qui ne demande qu’à être complétée, car il existe encore bien d’autres variétés de Ludisia discolor.

Pour les amateurs qui ne trouveraient pas ces jolies orchidées miniatures en Île-de-France, réservez votre week-end des 27 et 28 mars 2010 pour faire une visite au salon Édénia 2010, qui se déroulera à Cergy-Pontoise (95). Beaucoup de plantes exotiques rares ou originales à des prix défiant toute concurrence !

jan 092010
 

Installés dans leur terrarium l’été dernier, mes plants de Macodes petola ont poussé très vite et envahi toute la cuve. Une croissance impressionnante pour des orchidées réputées délicates…

Orchidées bijoux

Terrarium de Macodes petola, janvier 2010, photo Alain Delavie

Orchidées bijoux

Macodes petola dans un terrarium, janvier 2010, photo Alain Delavie

J’ai même été surpris par l’incroyable facilité qu’ont ces orchidées bijoux à se propager par boutures. En voulant nettoyer les plants de quelques feuilles mortes situées à la base des tiges, j’ai par mégarde coupé une belle pousse, pourvue de quelques feuilles et de petites racines aériennes. Je l’ai aussitôt mise en terre dans un coin dégagé du terrarium (en haut à droite). La bouture n’a pas souffert, en quelques semaines à peine elle a montré des signes de reprise. Et pourtant le terrarium n’est pas chauffé (température de la pièce, environ 18 °C, parfois moins la nuit en ce moment). Le substrat est un mélange de terreau pour plantes vertes (riche en tourbe fibreuse) et de perlite.

Du fait de cette croissance vigoureuse et de cette facilité de culture, j’ai rabattu les pousses les plus grandes, qui menaçaient d’atteindre le couvercle du mini terrarium et je les ai bouturées aussitôt. Toutes directement dans le terreau du terrarium. Sauf une que j’ai mise à tremper dans un verre d’eau, près d’une grande baie vitrée. Je vous donnerai des nouvelles dans quelques semaines…

En attendant, je vous laisse admirer la beauté du feuillage de ces orchidées terrestres miniatures.

Plante exotique d'intérieur

Orchidée bijou (Macodes petola), janvier 2010, photo Alain Delavie

Superbe, non ?

jan 062010
 

Après un séjour de quelques mois dans mon grand terrarium, mon pied de Goodyera hispida, une orchidée bijou, est enfin installé dans son contenant définitif, un grand vase en verre placé sous un éclairage artificiel, comme tous mes autres terrariums.

Orchidée bijou

Grand vase terrarium avec un pied de Goodyera hispida, janvier 2010, photo Alain Delavie

Le genre Goodyera comprend environ 25 espèces réparties sur à peu près tous les continents, exception faite de l’Afrique. Seules quelques espèces offrent un feuillage décoratif, veiné ou panaché.

Orchidée bijou

Grand vase terrarium avec un pied de Goodyera hispida, janvier 2010, photo Alain Delavie

Goodyera hispida est recherché pour son superbe feuillage vert émeraude, légèrement teinté de rose et parcouru de veines argentées qui forment un fin réseau. Feuillage iridescent qui lui a valu le surnom d’orchidée bijou givrée. Les feuilles effilées et pointues peuvent atteindre jusqu’à 7 cm de longueur pour environ 2,5 cm dans la partie la plus large. Elles sont disposées en rosette, cette dernière pouvant atteindre une quinzaine de centimètres de hauteur. À la fin du printemps, les fleurs sont portées par une grande hampe florale dressée. Elles sont petites et assez insignifiantes, de couleur verte avec l’extrémité blanche.

Cette espèce d’orchidée est originaire d’Asie (de l’Inde jusqu’à la Malaisie) où elle pousse dans les forêts humides jusqu’à une altitude de 1500 mètres. Elle apprécie un sol bien drainé qui ne sèche pas toutefois et un faible éclairement. Une beauté qui ne vous prendra pas beaucoup de place si vous arrivez à la trouver, car elle n’est pas fréquente dans le commerce. J’ai trouvé la mienne lors de l’exposition Édénia au printemps 2009. La prochaine édition de cette exposition vente de plantes tropicales est prévue pour les 27 et 28 mars 2010. Notez le dans vos agendas, car on y trouve des plantes incroyables (orchidées, cactées et autres plantes grasses notamment).

jan 042010
 

Après la floraison du Ludisia ‘Jade Velvet’, mon petit pied de Ludisia discolor, autre orchidée bijou, est maintenant fleuri.

Floraison hivernale d'une orchidée bijou

Potée de Ludisia discolor avec une grande hampe florale, janvier 2010, photo Alain Delavie

Une floraison élégante, pas spectaculaire mais pleine de charme. J’aime décidément de plus en plus ces orchidées bijoux qui semblent se plaire chez moi. Aussi bien en plein air à la lumière naturelle qu’en terrarium sous éclairage artificiel.

nov 032009
 

En fouinant dans le rayon des plantes d’intérieur de la jardinerie Delbard du quai de la Mégisserie (Paris 1er), j’ai trouvé cette orchidée bijou, seul exemplaire parmi un lot de Ludisia discolor dawsoniana, aux feuilles pourpre foncé.

Ludisia Jade Velvet, photo Alain Delavie

Ludisia Jade Velvet, photo Alain Delavie

Le feuillage est satiné, vert foncé émeraude strié d’or. Superbe !
Je l’ai installée près d’une baie vitrée, à l’abri des rayons du soleil toutefois. Je vais tenter d’abord sa culture à l’air libre, comme mes autres plantes d’intérieur. Si elle ne supporte pas la sécheresse de l’air ambiant, je l’installerai dans un petit terrarium, si j’arrive à lui trouver un emplacement…

sept 132009
 

Si les chiritas fleurissent, les orchidées bijoux (Macodes petola) donnent de la feuille ! Dans le petit terrarium de 20 litres, des nouvelles pousses pointent un peu partout alors que les plus vieilles feuilles s’étalent et montrent leurs filets d’or.

Visiblement, mes petites orchidées bijoux apprécient leur nouveau terrarium et l’éclairage. Elles ont perdu deux ou trois feuilles à la base, qui ont vite jauni, mais depuis ce sont les nouvelles pousses qui apparaissent.

Et les couleurs des feuilles sont de plus en plus spectaculaires. Superbes !